Accueil » Beauté » Maquillage

Cachez-moi ce bouton!

Publié le Mardi 15 Novembre 2011
Cachez-moi ce bouton!

Rien de plus désagréable le matin au réveil que de voir se pointer un gros bouton rouge au milieu du visage. D’autant que celui-ci a toujours la bonne idée de survenir le jour où il ne faut pas! Opération camouflage en quatre étapes.

Qu’il soit occasionnel ou plus fréquent, un bouton sur le visage, ça nous agace. Les coupables de son apparition? L’acné, bien sûr, un excès de sébum favorisé par un excès de stress, une fatigue passagère, un dérèglement hormonal voire une hygiène de vie qui laisse un peu à désirer… Mais attention, on ne fait pas disparaître un bouton n’importe comment c’est une opération délicate qui demande du doigté! 



Etape n°1



Camoufler pour camoufler, ça ne sert pas à grand-chose. Il faut commencer par traiter avec un sérum asséchant qui traitera localement le fameux bouton et surtout l’isolera des bactéries extérieures. En application de préférence le soir pour une meilleure action. N’oubliez pas de vous démaquiller parfaitement le soir pour que votre peau respire. Cela évitera la prolifération des boutons et une mauvaise surprise au réveil! Enfin, faut-il le rappeler, il ne faut jamais percer ou gratter un bouton car cela favorise l’apparition de nouvelles imperfections et risque de vous laisser des cicatrices au visage. Pas cool…



Etape n° 2



Appliquez un fond de teint mais tout en légèreté. On oublie la couche de 5 mm de fond de teint car elle ne rend pas service et ne fait que souligner l’imperfection! Préférez une formule fluide pour peaux grasse, antibactérienne et testée dermatologiquement qui va camoufler les petites imperfections. Vous avez une peau à tendance acnéique? Utilisez une crème hydratante teintée qui a la même fonction qu’un fond de teint mais qui prévient l’apparition de boutons. Enfin, optez pour des produits non huileux que l’on trouve en parapharmacie ou en pharmacie. 



Etape n° 3



Munissez-vous des armes indispensables à toute opération de camouflage: les indispensables sticks correcteurs! Ils permettent de dissimuler localement un petit bouton ou une rougeur. L’astuce? Contrer le rouge du bouton avec une pointe de vert qui va refroidir la couleur du fond de tient et neutraliser le rouge. Mais attention, le vert n’est pas une couleur qui se fond naturellement dans la peau donc si vous ne voulez pas ressembler à un clown, mélangez-la avec un peu d’anticernes ou de fond de teint pour obtenir un fondu naturel. Pour cela, la méthode est simple: avec un pinceau, appliquez une petite touche du mélange bien estompé puis tapotez en mouvements circulaires avec le doigt. Enfin, enlevez le surplus pour ne pas avoir d’effet «paquet», extrêmement disgracieux. Vous n’avez pas de vert sous la main? Le beige peut aussi convenir. Appliquez par exemple directement un crayon correcteur teinté et anticernes.



Gardez à l’esprit que le geste doit être doux pour ne pas érafler le bouton.



Etape n° 4



C’est l’étape ultime, celle qui va unifier le teint et fixer le correcteur: la poudre! La petite touche qui fera la différence. Appliquée en petite quantité, elle évite notamment aux peaux grasses de voir leur maquillage virer trop rapidement. Si vous utilisez de la poudre libre, choisissez une teinte proche de votre carnation car une teinte trop foncée aurait pour résultat de faire ressortir le bouton. Appliquez-la délicatement au pinceau. Si vous êtes plutôt adepte de la poudre bronzante, surtout n’insistez pas sur les imperfections, et si vous aimez finir avec une touche de blush, évitez là encore d’en appliquer sur les boutons au risque de les faire ressortir. 



  

 

Services
© Impressive web France 2013 - Tous droits réservés                                                                                                                               Accueil | condition générales | Plan de site | Newsletter | Contact | RSS
Tendancemag.com | Copyright © Impressive web France 2013

Devenez fan de Tendancemag.com sur