Accueil » Beauté » Soins

Protéger son corps du soleil

Publié le Mardi 02 Juin 2009
Protéger son corps du soleil

Bien que l’on ait coutume de dire que le soleil c’est bon pour la santé, une exposition répétée aux rayons ultraviolets agit sur la souplesse et la jeunesse de la peau.


Pour profiter, en toutes circonstances et en tous lieux, des bons côtés du soleil, quelques précautions s’imposent.

Dans l’ancienne Egypte, chaque lever de soleil était une victoire remportée par le Dieu du Soleil «Rê» sur les enfers : «Rê voyage chaque jour à travers le ciel à bord de sa barque sacrée et chaque nuit aux travers des mondes souterrains».

Aujourd’hui, le disque solaire n’est certes plus divinisé, mais à défaut, il demeure l’astre qui ensoleille nos étés et dore notre peau.Attention aux ultraviolets
C’est bien connu, le soleil booste le moral, stimule la vitamine D indispensable à la régénération et à la calcification des os, fait baisser le taux de mélatonine durant la journée (substance qui agit sur le sommeil) et améliore la qualité du sommeil nocturne, sans oublier qu’il donne à la peau son hâlé doré. Mais au-delà de ces bienfaits, les rayons ultraviolets ont aussi des conséquences néfastes sur la peau : lorsqu’ils pénètrent le derme, les fibres de collagènes ont tendance à se rompre, la peau perd de son élasticité et le vieillissement prématurément s’installe. Si à cours terme, les ultraviolets rougissent les peaux claires et bronzent les peaux foncées, sur le long terme, ils la dessèchent, les petits vaisseaux sanguins éclatent, l’épiderme se décolore, laissant apparaître sur le corps des plaques, taches brunes et taches de rousseur. Plus grave, le rayonnement solaire, joue un rôle important dans l’apparition des cancers cutanés. Un grain de beauté trop exposé au soleil peut changer de couleur, grossir, démanger et même saigner : une attention particulière doit être apportée à ces symptômes, car il s’agit peut-être d’un mélanome ou d’un cancer de la peau.

UVB – UVA : quelle différence?
Les UV correspondent à la lumière visible et à la chaleur émis par le soleil. Les UV dégagent une forte énergie et ont une longueur d’onde qui leur est propre. Selon leur degré de pénétration, on distingue trois types d’UV : les UVA, UVB et les UVC.
Les UVC dotés d’une très faible longueur d’onde, sont absorbés par l’atmosphère et n’arrivent pas jusqu’à la surface de la terre. Les UVA, plus nombreux et plus pénétrants, sont dangereux, dès le lever du soleil et durant toute la journée. Sous leur action, la peau bronze plus vite, mais elle vieillit aussi plus vite. Une exposition fréquente aux UVA peut aussi modifier l’ADN et entrainer l’apparition d’un cancer de la peau. A faible dose, les UVB ont des effets positifs sur la peau, par exemple ils stimulent la production de vitamine D, améliorent le moral, guérissent certaines maladies cutanées et donnent à la peau ce hâle doré, si particulier au bronzage. Mais entre 12h et 16h et à forte dose, ils provoquent aussi des coups de soleil, vieillissent prématurément l’épiderme et augmentent les risques de cancers de la peau.

Les différentes crèmes solaires
Au début, les crèmes solaires étaient conçues pour ne filtrer que les UVB, ce qui signifie qu’elles protégeaient seulement des coups de soleil, mais pas du vieillissement cutané. Aujourd’hui les facteurs de protection solaire (FPS) abondent sur les rayons des grandes surfaces et sur ceux des pharmacies. Dotés de pouvoir absorbant, ils sont capables de filtrer les UV responsables des coups de soleil, du dessèchement et du vieillissement cutanés. Même s’il est vrai que les peaux foncées peuvent se contenter d’un FPS compris entre 15 et 30, un tel indice sera certes suffisant pour les protéger des coups de soleil, mais pas du dessèchement et du vieillissement cutanés. Seul un FPS de 40 et 50+ pourra offrir cette garantie.

A chaque crème solaire sons filtre
Parmi les crèmes solaires vendues sur le marché, on distingue celles, qui ont des filtres chimiques, minéraux ou organiques. Selon le filtre attribué, leur composition sera différente et leur action variable face aux rayons du soleil. Les filtres chimiques, qui ont l’avantage d’être transparents, absorbent les UV, mais comme ils ont une capacité de pénétration moins importante, ils ont tendance à se dégrader plus rapidement sous l’effet du soleil et perdent en efficacité. Il est recommandé de ne pas les utiliser au-delà de la période estivale. Les filtres minéraux très stables, offrent une protection durable face aux UV, d’abord parce qu’ils pénètrent en profondeur dans la peau et ensuite parce qu’ils ont un bon niveau de tolérance. Petit bémol tout de même : certains d’entre eux ont parfois une texture épaisse qui blanchit la peau. Les filtres organiques, stables offrent les mêmes caractéristiques que les deux précédents filtres. Alors parmi ces trois catégories, quel crème solaire choisir? Une bonne protection solaire doit bien pénétrer la peau, pour ne pas prendre le risque de se dégrader trop vite au contact du soleil. Elle doit être hypoallergénique pour ne pas créer d’irritations cutanées (une bonne tolérance permet une application plus durable). Pour être sûr de son choix, apprenez à déchiffrer les étiquettes : le niveau du FPS ainsi que la mention «filtres photostables», indiquent qu’il s’agit d’un écran solaire total, capable de protéger la peau des effets nocifs des UVB et des UVA. Dernière précision: si l’écran solaire contient de l’oxybenzone et de la benzophénone, préférez une autre formule. Pourquoi ? Parce que l’oxybenzone peut provoquer des allergies cutanées, et que la benzophénone est encore en cours d’étude.

Protéger les zones les plus sensibles du corps

D’ordinaire une peau sèche manque soit d’eau soit de lipides protecteurs, parfois même des deux. Lorsque la sécheresse cutanée est due à une insuffisance de sébum ou d’eau, les parties du corps, plus minces et fragiles, telles que le cou, le nez, les oreilles, le contour des yeux…, réagissent plus intensément à l’agression des ultraviolets. En se déshydratant plus rapidement au contact du soleil, elles vont tirailler, devenir plus rêches au toucher et leur surface se marquera de rides, rugosités, pelures et de craquelures, surtout au niveau des coudes, des genoux et des talons. Que vous soyez assis à la terrasse d’un café, à vélo ou en train de marcher dans les rues en ville, vous devez absolument protéger votre peau, afin de la préserver du desséchement et du vieillissement cutanés. Pour cela, il est indispensable d’appliquer, avant de sortir, un écran solaire doté d’un bon indice de protection et d’un filtre anti-UVA et UVB. Sachant que l’opération devra être renouvelée durant toute la durée de l’exposition.

Protéger ses yeux du soleil
A l’instar de la peau, les yeux disposent de filtres naturels pour se protéger du rayonnement solaire. Mais comme leurs défenses naturelles sont limitées, les expositions fréquentes aux ultraviolets sont tout à fait capables d’endommager la cornée, le cristallin et la rétine, sans compter les risques importants de conjonctivites et d’inflammations. Au même titre que la peau, les rayons solaires accélèrent le vieillissement des yeux (les cataractes prématurées et la dégénérescence de la rétine, souvent vers 50 ans). Pour aider vos yeux à se défendre des rayons ultraviolets, particulièrement nocifs entre 12h et 16h, il est impératif de porter des lunettes de soleil. Ce conseil concerne aussi les enfants, dont les yeux sont encore plus vulnérables que ceux des adultes.

Quelles lunettes choisir ?
Seules des lunettes de soleil aux teintes foncées ou aux teintes claires qui foncent au soleil et munies de verres bien dimensionnés, sont capables d’absorber et de bloquer les ultraviolets du soleil. Les petits verres ronds, au demeurant très classes, n’offrent qu’une protection limitée, car ils ne protègent pas l’œil des rayonnements latéraux (sur les côtés). Pour une meilleure protection de vos yeux, préférez des lunettes aux verres qui montent jusqu’aux sourcils et qui s’étendent jusqu’au bord du visage.

Quelques gestes pour renforcer les défenses de la peau

Pour protéger au mieux les zones les plus sensibles du corps (visage, nez, oreilles, cou, bras), il est conseillé d’appliquer la crème solaire au moins 20 minutes avant de sortir. Les heures comprises entre 12h et 16h étant les plus dangereuses (c’est durant ce laps de temps que le rayonnement des UV est le plus intense), il vaut mieux éviter de s’exposer même temporairement. Pour protéger au mieux votre peau du soleil, évitez les positions immobiles (assises ou allongées), qui exposent davantage l’épiderme au soleil, les parfums, huiles essentielles et musk, qui favorisent l’apparition des taches brunes au contact du soleil, les vêtements mouillés ou à mailles relâchés, qui augmentent la pénétration des UV (les vêtements légers, amples, clairs et en coton sont préférables). Faites vos courses de préférence le matin et évitez les facteurs environnementaux, qui renforcent la dose de radiation, tels que le sable, les surfaces métalliques et brillantes.

Le saviez-vous ?
Peaux foncées : attention à l’exfoliation

Bien qu’il soit coutume de dire qu’il n’y a rien de mieux que l’action exfoliante des billes rondes, moins agressives que les granules sablonneuses, pour permettre à la peau de mieux absorber les rayons du soleil, seules les peaux claires et sans taches brunes, peuvent s’y soumettre sans risque. A l’inverse, une exfoliation pratiquée sur une peau foncée aura pour effet de stimuler la production de mélanine (déjà importante chez ce type de peau) et d’augmenter l’apparition des taches brunes. En outre, s’il est vrai qu’un visage exfolié bronze plus vite, il devient aussi plus sensible aux coups de soleil. Avis aux amateurs !

Le béta-carotène, l’ennemie des peaux foncées
Le bêta-carotène contenu dans les carottes, tomates, abricots, pastèques, pamplemousses, épinards…, a pour effet de stimuler la production de mélanine. A ce titre, il est déconseillé aux personnes ayant une peau foncée d’en manger : la production de mélanine étant déjà plus important chez elles, une consommation de béta-carotène ne fera qu’augmenter les risques de taches brunes.

Quel phototype êtes-vous ?
Les phototypes correspondent aux différentes réactions de la peau face au soleil et expliquent pourquoi certains bronzent vite, tandis que d’autres ne font que rougir. Plus on en apprend sur sa peau, plus l’on aura envie de développer son propre système de protection.

Phototype 1 : Les personnes de phototype 1 ont la peau et les yeux clairs, les cheveux blonds ou roux. Elles bronzent très peu et attrapent systématiquement des coups de soleil. Pour ce type de phototype, la meilleure solution pour se protéger des rayons ultraviolets, c’est de ne pas s’exposer au soleil. A défaut, le port d’une casquette, lunettes de soleil, d’un tee-shirt et l’application d’un écran total FPS UVA-UVB de 50+ sont fortement recommandés, sous peine de voir la peau rougir sous l’effet des coups de soleil.

Phototype 2 :  Les personnes de phototype 2 ont aussi la peau claire. Leurs yeux sont verts ou bruns et leurs cheveux sont blonds, roux ou châtains clairs. Leur bronzage, qui se fait très progressivement, s’accompagne souvent de coups de soleil. Les défenses naturelles de la peau étant plus limitées pour ce phototype, la prévention la plus adéquate consiste à appliquer sur l’ensemble du corps et du visage, une crème solaire pourvue d’un FPS UVA-UVB au moins 50+.

Phototype 3 :  Les personnes de phototype 3, ont une peau moyennement foncée. Leurs cheveux sont châtains à bruns et ils ont les yeux bruns. Contrairement aux deux précédents phototypes, elles bronzent facilement et les coups de soleil sont assez peu nombreux. Bien que ces peaux soient moins exposées aux coups de soleil, elles doivent néanmoins se protéger des UVB et des UVA. L’utilisation d’une crème solaire pourvue d’un FPS à 50+ est vivement recommandée. Selon l’intensité du soleil et la durée d’exposition, elles peuvent alterner avec un FPS compris entre 15 et 30.

Phototype 4 :  Les personnes de phototype 4 ont les yeux et les cheveux bruns ou noirs. Leur peau plus foncée et aussi plus résistante. Elles bronzent sans difficulté.

Phototype 5 : Les personnes de phototype 5 ont la peau foncée, les cheveux et les yeux noirs. Elles bronzent vite et n’attrapent pas de coups de soleil. Les phototypes 4 et 5 ont certes une meilleure résistance aux ultraviolets, mais comme elles en absorbent trop, elles sont aussi plus vulnérables aux UVA, responsables du vieillissement cutané. De fait, si un FPS de 15 ou 30 est suffisant pour leur éviter les coups de soleils, il ne pourra pas les protéger du vieillissement cutané. Seul un FPS UVA-UVB de 50+ pourra être efficace à ce niveau-là.

Phototype 6 :  Les personnes de phototype 6 ont la peau, les cheveux et les yeux noirs.Leur peau étant pigmentée en permanence, elles n’ont pas besoin d’un FPS élevé. En revanche, elles doivent utiliser une crème solaire anti UVB et UVA, afin d’éviter la déshydratation et le vieillissement prématuré de la peau.

Services
© Impressive web France 2013 - Tous droits réservés                                                                                                                               Accueil | condition générales | Plan de site | Newsletter | Contact | RSS
Tendancemag.com | Copyright © Impressive web France 2013

Devenez fan de Tendancemag.com sur