Accueil » Beauté » Soins

Le sommeil, son rôle et ses bienfaits

Publié le Mercredi 07 Octobre 2009
Le sommeil, son rôle et ses bienfaits

Lorsqu’un événement important bouleverse les habitudes de vie, il n’est pas rare que cela entraine un état de fatigue plus ou moins important,



Le sommeil est essentiel à une bonne qualité de vie et au bien-être de chacun. Lorsqu’il devient irrégulier, il affecte le bon fonctionnement de l’organisme. Maux de tête, difficultés à se concentrer, énervement, malaises sont les signes d’un déficit en sommeil. Pour traverser les changements de rythme imposés par certaines situations, des règles d’hygiène sont indispensables, à condition qu’elles soient adaptées à vos propres besoins. En savoir plus sur le sommeil
Lorsque nous commençons à nous endormir, nous entamons une phase où le sommeil est dit «léger» et le réveil «facile». Cela s’explique par le fait que lors de cette première étape d’endormissement, nous sommes encore capables de réagir au bruit et à tout ce qui peut perturber notre sommeil. Passé ce premier cycle, nous entrons dans une phase où le sommeil est dit «lent». Cette seconde étape est essentielle, car elle permet la récupération de la fatigue physique et nerveuse. Lors de la troisième phase, qui mène vers le sommeil profond, le rythme cardiaque ralentit, la tension artérielle, la température du corps et la relaxation musculaire baissent. Une fois le sommeil devenu profond, ce qui correspond à la quatrième et dernière phase, l’activité cérébrale est au plus bas et le réveil devient plus difficile.

Les bienfaits du sommeil
Du jour de notre naissance jusqu’à la fin de notre vie, nous dormons durant environ un tiers de notre vie. Considérant son importance tout au long de notre vie, un sommeil de qualité permet d’évacuer les tensions et la fatigue accumulées durant la journée, procure une réelle détente et consolide la mémoire. Lorsque nous nous allongeons, notre colonne vertébrale se relâche, les tensions musculaires du dos et du corps s’atténuent et les jambes deviennent moins lourdes. Le sommeil a aussi comme effet de stimuler la sécrétion de l'hormone de croissance, laquelle participe au renouvellement cellulaire, à l'entretien des muscles, des tissus et des os.

Bien dormir et vaincre la fatigue
Pour lutter contre la fatigue et les coups de pompe, n’hésitez pas à faire de courtes pauses. Le simple fait de fermer les yeux et de se détendre pendant au moins 5 minutes permet de se recharger en énergie vitale. La récupération se fait quasi instantanément. Les boissons stimulantes, les aliments copieux et riches, empêchent la venue de l’endormissement et provoquent des réveils répétitifs durant la nuit. De fait, ne chargez pas votre estomac le soir et faites de votre repas un moment de détente, en laissant de côté les sujets qui énervent. Les enfants étant tout aussi sensibles au manque de sommeil, évitez de leur imposer des repas qui s’éternisent ou qui sont trop festifs. Le bruit associé à la présence de nombreuses personnes ne fera qu’accroitre leur énervement. Or, plus un enfant est énervé plus il aura des difficultés à s’endormir. Ce conseil vaut également pour les adolescents et les adultes. Avant d’aller dormir, accordezvous des moments de relaxation en écoutant une musique apaisante, en lisant ou en regardant la télévision. Pratiquées à votre rythme, de telles pauses réduisent les états de stress et d’agitation. Durant le sommeil paradoxal (phase de sommeil durant laquelle nous rêvons), le cerveau devient hyperactif et consomme plus d’oxygène. En aérant votre chambre à coucher avant d’aller dormir et si possible en baissant la température entre 15 et 17°C, vous favorisez la qualité du sommeil et limitez la fatigue intellectuelle au réveil. Evitez de faire trop de sport le soir tard sous peine d’augmenter l’excitabilité de l’organisme. Pour ceux qui souhaitent tout de même se dégourdir les jambes sans excès, une petite marche de quelques minutes après le repas représente une fatigue saine et un repos serein.

Petits conseils
Le soir, n’hésitez pas à incorporer de la laitue à vos préparations culinaires. La présence de lactucarium, substance qui se rapproche de l'opium sans en présenter les inconvénients de toxicité, confère à la laitue des propriétés calmantes. Si vous êtes accroc aux tisanes, sachez que vous pouvez aussi utiliser les feuilles de laitue pour faire une tisane (2 ou 3 feuilles par tasse, en décoction de 3 à 5 minutes). Cela dit, le lait chaud avec du miel, une tisane verveine/camomille ou du thé au jasmin représentent aussi de bons remèdes.

Services
© Impressive web France 2013 - Tous droits réservés                                                                                                                               Accueil | condition générales | Plan de site | Newsletter | Contact | RSS
Tendancemag.com | Copyright © Impressive web France 2013

Devenez fan de Tendancemag.com sur