Accueil » Lifestyle » Auto
Une Mini aux allures de grandes !
Publié le Lundi 01 Juin 2009

BMW, qui a bien conscience du mythe que représente depuis plus de quarante ans la Mini, a encore amélioré sa gamme avec la sortie de la nouvelle Mini Cooper Diesel.


Ala fin de l’année 2001, la Mini originelle rend son tablier après plus de quarante ans de bons et loyaux services au profit d’un nouveau modèle entièrement inédit.

En effet, après s’être rallongée de plusieurs centimètres, de s’être dotée d’un moteur à essence sans plomb et de bien d’autres accessoires, la mini-voiture devenue au fil des années une «maximini » n’en finit pas de faire tourner les têtes. Les têtes certes, mais aussi les bourses, car audelà de ses allures de «grande», la Mini n’est en rien économique. C’est donc dire si une nouvelle version diesel s’imposait ! Des innovations haut de gamme
Mini Cooper et Mini diesel à la fois, les fans ne pouvaient pas rêver mieux. Jantes alu, climatisation, volant cuir sport multifonction, ordinateur de bord… difficile de faire la différence avec sa devancière la Mini Cooper S. Pourtant, au-delà de la similitude des équipements, cette citadine aux allures sportives se démarque de sa consoeur à bien des niveaux. Pour preuve : un bossage de capot un peu plus marqué, plus 60 mm en longueur, une ceinture de caisse remontée de 20 mm, une face avant dotée d’une calandre arrondie et de phares plus globuleux, sans oublier un moteur diesel. Un simple coup d’oeil à l’entrée d’air aux contours arrondis suffira à convaincre les plus septiques.

Une Mini Cooper version HDi
Bien que les différences entre la Mini Cooper D et la Mini Cooper S soient discrètes sur le plan esthétique, elles deviennent beaucoup plus évidentes dès l’instant où l’on se penche sous le capot. A ce titre, les connaisseurs ne pourront que se réjouir en voyant que la Mini Cooper version diesel a troqué le 1.4 d’origine Toyota pour un bloc PSA, rien de moins que le 1.6 HDi de 110 chevaux. Résultat : sobre et performant, ce diesel, qui allie un couple de 240 Nm disponible dès les plus bas régimes à une boite à vitesse 6 rapports, fait des merveilles en ville et fournit de bonnes reprises. De quoi concurrencer les capots bien plus longs ! En revanche, l’insonorisation déçoit. Le ronronnement typique du diesel et les claquements qui se manifestent aux basses vitesses deviennent vite envahissants.

Economique et pourtant si Mini

Oui, c’est vrai, la Mini Cooper D est plus bruyante qu’une autre voiture, mais avec son nouveau moteur diesel, elle est aussi plus économique que la plupart d’entre elles, notamment grâce à son système Stop & Start. Avec une consommation de 6,3L/100km, annoncée à 4,4L/100 km en cycle mixte, ce moteur diesel devient une valeur sûre au quotidien. De quoi ravir les amoureux de la marque ! Pourtant, si économique soit-il, ce diesel met la motricité de la Mini Cooper D à rude épreuve : entre un amortisseur sautillant et un châssis sport trop ferme pour permettre des manoeuvres aisées, difficile d’avoir une tenue de route confortable, surtout sur des chaussées mouillées ou bosselées. Cela dit, inutile de s’inquiéter plus qu’il n’en faut, car bien que gênants, ces désagréments ne privent pas la Mini Cooper D d’une conduite à haut niveau.

Une authenticité typiquement anglo-saxonne

Bien qu’il lui reste encore des efforts à fournir en termes de confort, d’adhérence et de motricité, la Mini Cooper D conserve les traits de caractère qui ont fait son succès d’antan. Dotée de sa planche originale où prônent fièrement son énorme compteur central et ses commandes par basculeurs, elle s’enrichit de superbes sièges en cuir (facturés en option) et d’un volant aux réglages sportifs qui la font virer à plat. De quoi faire oublier les quelques fautes de goût, comme les plastiques parfois plus toc que chic ou ses boutons positionnés trop bas et dispersés un peu partout sur le tableau de bord.

Toute classe a son prix
Avec son moteur diesel et ses nombreuses options, auxquelles il est difficile voire impossible de résister, telles que les jantes alu 17’’, le toit ouvrant électrique, les tapis au sol velours, le GPS, sans oublier le kit d’éclairage intérieur, le prix de la Mini Cooper D n’a rien à envier aux plus grandes : il faut compter environ 38,558,000Dt (prix relevé en France). Cher payé pour pouvoir rouler branché ! D’un autre côté, avec son charme anglo-saxon indémodable, la conduite d’une Mini Cooper D procure un plaisir et une satisfaction toute personnelle.


Vidéo de la nouvelle Mini Cooper D

Get the Flash Player to see this player.

                                                                                          Source Vidéo : Autodeclics.com

 

Services
© Impressive web France 2013 - Tous droits réservés                                                                                                                               Accueil | condition générales | Plan de site | Newsletter | Contact | RSS
Tendancemag.com | Copyright © Impressive web France 2013