Accueil » Lifestyle » Auto
La BMW série 5 Berline proprement classe...
Publié le Mardi 29 Décembre 2009

Avec un empattement et un capot plus longs, des porte-à-faux réduits et une ligne de toit fluide typée coupé, la nouvelle BMW Série 5 Berline se démarque fortement de ses concurrentes.


R
eposant sur une architecture de conception nouvelle qui est aussi mise à profit pour les berlines de luxe de la Série 7, la série 5 Berline gagne en dynamisme grâce à une face avant plus effilée, à une ligne de toit légèrement plus fuyante ainsi qu’à une malle arrière moins lourde.Côté motorisation, le constructeur bavarois propose une technologie de pointe alliant performances et respect de l’environnement. Un habitacle toujours plus harmonieux

A son bord, rien n’est laissé au hasard: l’alliance du cuir et des inserts décoratifs en bois précieux de bambou ou en aluminium souligne l’atmosphère exclusive de l’habitacle et lui confère un brillant du plus bel effet. L’éclairage optionnel des bas de marche invite à prendre place sur d’accueillants sièges dont les appuie-tête confort, réglables électriquement, permettent une assise optimale.

Les éléments de commande dont la gestion est intuitive, la technologie «Black Panel» ou «conduite de nuit» qui optimise le confort de vision nocturne, le volant multi fonctions… promettent une conduite intense. Côté équipement, la série 5 dispose de nouvelles technologies, comme le système d’avertissement de franchissement de ligne blanche, le régulateur de vitesse amélioré ou encore l’afficheur tête haute.

Qu’elles soient de série ou optionnelles, les fonctions audio, de navigation et de communication sont pilotées par un bouton multi commandes logé sur la console. Via une fonction mémoire, tous les réglages ainsi que la position des rétroviseurs extérieurs peuvent être mémorisés.



Visible seulement quand on en a besoin, le dispositif d’attelage optionnel disparaît de lui-même derrière le parechoc. Dès qu’une remorque est raccordée à la prise intégrée, la barre stabilisatrice s’active. Cette fonction du «DSC» empêche, au démarrage, le balancement de la remorque. Avec des pneus équipés de la technologie «RSC», finis les changements de pneus au bord de la route! Même en cas de dégonflage complet, les pneumatiques peuvent encore parcourir une longue distance grâce à leurs flancs spécialement renforcés.


Toujours plus loin dans l’innovation

Comme c'est souvent le cas, les évolutions les plus significatives se nichent surtout sous le capot. La série 5 Berline ne faisant pas exception à la règle, l’innovation la plus remarquable tient à la présence de blocs moteurs qui se convertissent à l’injection directe, afin de réduire la consommation et les émanations d’oxydes de carbone. Six motorisations répondant aux normes Euro 5 (législation visant la réduction des émissions polluantes des véhicules légers) sont proposées: quatre en essence et deux en diesel.

Du côté diesel, le 2.0L 184 chevaux de la 520d, qui dispose d’un turbo et de l’injection directe, se voit associé au système «Stop & Start» (ce système coupe le moteur lors de chaque arrêt de la voiture et le redémarre grâce à un démarreur classique) pour atteindre une consommation de 5 litres/100 kilomètres et des émissions de CO2 limitées à 123 gr/km.

Concernant les motorisations essence, on retrouve tout en haut de la gamme le V8 4,4L bi turbo de la 550i, qui développe 407 chevaux pour un 0 à 100 km/h en 5 secondes et une vitesse maximale limitée électroniquement à 250 km/h. La consommation est de 10,4 litres/100 kilomètres et les émissions de CO2 de 243 gr/km. Quant aux 523i, 528i et 535i, elles seront équipées d’un 6 cylindres 3.0L développant entre 204 et 306 chevaux, avec une consommation de 7,6 litres/100 kilomètres et des rejets de CO2 de 177 gr/km pour la 523i. Toutes les motorisations de série de la nouvelle BMW Berline Série 5 répondent à la norme Euro 5.

BMW devance la norme Euro 6

Le système Blue Performance qui équipe la 530d constitue véritable une révolution en matière de recyclage des oxydes de carbone. En effet, alors que la plupart des constructeurs automobiles recourent au «SCR», mécanisme de recyclage d’oxyde d’azote muni d’une solution d’urée appelée AdBlue, le constructeur bavarois a choisi de réduire la nocivité des rejets d’oxyde d’azote grâce à la pose d’un catalyseur qui ne demande aucun additif ni aucun entretien, et ce, pendant toute la durée de vie de la voiture.

Ce catalyseur sur lequel travaillent actuellement Renault et Honda est constitué de métaux précieux (platinium, palladium et rhodium) qui transforment les oxydes d’azote en nitrate de baryum, lequel est ensuite évacué périodiquement par le biais de l’échappement après une transformation en azote. Avec le système Blue Performance, les moteurs diesel ne seront donc plus aussi contraignants ni aussi nocifs pour l’environnement.

A ce titre, la marque BMW répond à la norme antipollution Euro 6 qui entrera en vigueur en 2014. Et comme une bonne initiative ne vient jamais seule, nous apprenons qu’une version inédite 520d, équipée du programme «Efficient Dynamics» visant à rendre les voitures encore moins polluantes, devrait être présentée à l’automne 2010. Une version hybride «Active Hydrid 5» proposant un moteur ultra-économique est également prévue d’ici 2011. En attendant de pouvoir admirer ces nouveaux modèles, la nouvelle BMW série 5 Berline sera proposée à la vente courant mars 2010.

Vidéo de la BMW Série 5 Berline

Get the Flash Player to see this player.

Services
© Impressive web France 2013 - Tous droits réservés                                                                                                                               Accueil | condition générales | Plan de site | Newsletter | Contact | RSS
Tendancemag.com | Copyright © Impressive web France 2013