Accueil » Lifestyle » Auto
Ford B-Max to be MAX!
Publié le Vendredi 28 Décembre 2012
Ford B-Max to be MAX!

Ford se jette dans l’arène des monospaces urbains où s’affrontent déjà les ingénieux Renault Modus, Citroën C3 Picasso et Opel Meriva. Pour se démarquer et se faire remarquer, le B-Max vous accueille portes grandes ouvertes!

Décidément,les petits monospaces ne se font pas de cadeau! C’est à celui qui se montrera le plus original, astucieux, spacieux ou encore généreux. Entre la banquette coulissante du Renault Modus, idée largement copiée depuis, le look atypique du Citroën C3 Picasso, le coffre XXL du Toyota Verso-S, la garantie de 7 ou 5 ans des cousins Kia Venga et Hyundai ix20, ou encore les inédites portes antagonistes de l’Opel Meriva, vous pensiez avoir tout vu? Pas du tout! Mieux, le nouveau de la classe fait une entrée remarquée. En associant des portes arrière coulissantes à la suppression du pied milieu latéral, le Ford B-Max, petit frère du C-Max, conçu sur un châssis de Fiesta, fait fort. Très fort même. Grâce à cette prouesse technique (renforts dans les portes et utilisation d’acier à haute résistance), il se démarque par son accessibilité. Fini le cassetête de l’installation des enfants dans leurs sièges, résolue la question d’ouvrir les portes et d’accéder à la voiture dans les parkings étroits. Sans parler de Mamie qui n’aura plus besoin du bras de son petit-fils préféré pour grimper à bord!

En revanche, il faudra encore l’aider à fermer la portière. Assez lourdes et dépourvues d’assistance électrique, les portes sont en effet difficiles à claquer surtout quand on est assis. Et mieux vaut éviter d’y installer trois grands gaillards de la brigade antiterrorisme avant de les refermer. Si la place pour les jambes ne manque pas, le B-Max se révèle étriqué en largeur. Et son coffre n’est pas bien grand avec ses 354 L, c’est presque un tiers de moins qu’un C3 Picasso (500 L). Ne cherchez pas non plus d’ingénieuse banquette coulissante, le BMax l’a «oubliée». A la place, il pense au plancher plat réglable en hauteur, dossier de siège avant rabattable pour offrir une longueur de chargement de 2,35 mètres et rangements d’appoint pratiques. Il n’empêche… la banquette coulissante manque!

Pour attirer les plus jeunes, le BMax mise aussi sur les équipements tendance et inaugure un nouveau système multimédia baptisé SYNC disponible dans la finition Titanium. Celui-ci intègre un autoradio avec six haut-parleurs, prises USB, auxiliaire et une connexion Bluetooth. Surtout, il ajoute une commande vocale qui permet de lancer directement ses appels téléphoniques ou de sélectionner un morceau de musique enregistré. Si le B-Max compte séduire les enfants grâce à sa politique d’ouverture et ses gadgets high-tech, il n’oublie pas de plaire à celui ou celle qui prend le volant puisque les motorisations disponibles sont suffisantes pour assurer des performances très correctes. Il relance même mieux que certains de ses rivaux et ne consomme pas trop, même si l’on pouvait attendre mieux d’un véhicule mis au point récemment. Le B-Max se révèle surtout plaisant par son agrément à bord, son comportement routier enjoué et agile pour un monospace, son excellente maniabilité, sa bonne tenue de cap, sa direction précise et plaisante, son insonorisation réussie et son confort de suspension prévenant. Au point de vous donner l’impression que vous conduisez un véhicule de la classe au-dessus!

Mots clés :| Ford B-Max | Ford | Auto |
Services
© Impressive web France 2013 - Tous droits réservés                                                                                                                               Accueil | condition générales | Plan de site | Newsletter | Contact | RSS
Tendancemag.com | Copyright © Impressive web France 2013