Accueil » Lifestyle » Auto
La nouvelle Peugeot 4008 2.0 Active: un SUV à la sauce française
Publié le Jeudi 10 Janvier 2013
La nouvelle Peugeot 4008 2.0 Active: un SUV à la sauce française

Issue du partenariat avec Mitsubishi, la 4008 n’est autre qu’une ASX subtilement retravaillée. Afin de se démarquer du C4 Aircross de Citroën, la Peugeot n’est proposée qu’en 4x4.

N’est-ce pas le moyen de justifier son tarif moins élevé qu’une Aircross 4x4?

Après un partenariat opportuniste et peu lucratif sur les grands SUV, PSA et Mitsubishi renouvellent l’expérience sur le segment inférieur. Cette fois, les responsables français affirment haut et fort avoir travaillé très en amont sur le projet. Très en amont et bien plus longtemps que les Japonais. L’ASX est en effet arrivée sur les routes il y a maintenant deux ans. Pour justifier ce délai supplémentaire, Peugeot et Citroën mettent en avant les éléments de carrosserie revus et corrigés ainsi que les parties mécaniques remises au goût français. V

oici enfin le concurrent de la Volkswagen Tiguan. Chez Peugeot, afin de ne pas venir empiéter sur les plates-bandes de la 3008, on a décidé de positionner la 4008 un cran au-dessus. 

Le tarif est lui aussi placé un peu plus haut! La recherche réalisée sur le style de l’auto est plus aboutie que sur la 4007. L’intégration de la calandre flottante maison est parfaite et les rares panneaux de carrosserie conservés du Mitsu, notamment les portières, ne viennent en rien gâcher l’allure générale de l’engin. A l’intérieur, les modifications sont plus limitées. On remarquera un nouveau volant arborant le Lion, mais il s’agit seulement d’une adaptation de celui de l’ASX. Certains plastiques sont plus flatteurs à l’œil que sur la Japonaise et les compteurs se couvrent d’une casquette en laqué noir. Une bonne idée, certes, mais la multiplication des matériaux ne fait pas très haut de gamme. L’ergonomie n’est pas celle d’une Peugeot, tout comme le système de sonorisation, qui manque tout de même, pour cette gamme, d’un écran tactile. Les passagers arrière seront confortablement installés, sans pour autant se croire dans une familiale. Quant au coffre, il affiche une capacité à peine supérieure à celle d’une Peugeot 208 avec 375 L.

Afin de donner un toucher de route en adéquation avec le reste de la gamme Peugeot, les ingénieurs ont élargi les voies de 10 mm, refait les suspensions, reparamétré l’assistance de la direction et retravaillé la gestion du turbo. Par ailleurs, l’insonorisation a été améliorée. Mais, au volant, les différences avec une ASX ne sont pas probantes, la commande de boîte est certes précise mais récalcitrante, le comportement est sain, l’embrayage se montre digne d’un 4x4, mais le moteur s’avère creux sous les 1800 tr/min. En outre, le turbo se révèle à ce point brutal qu’il est préférable de passer la transmission en mode automatique afin de répartir au mieux l’arrivée du couple sur les quatre roues. A noter que le mode «blocage de différentiel», une rareté sur le segment, ne servira pas à grand-chose avec les belles roues de 18 pouces. L’engin n’ira pas souvent hors des sentiers battus, alors qu’il dispose de capacités correctes en hors-pistes. Côté confort, cette monte n’est pas la plus avantageuse, d’autant que la sellerie est particulièrement ferme. Ajoutez des bruits aérodynamiques sur voies rapides et vous obtenez un bilan confort plutôt négatif.

Mots clés :| Peugeot | Peugeot 4008 | Auto |
Services
© Impressive web France 2013 - Tous droits réservés                                                                                                                               Accueil | condition générales | Plan de site | Newsletter | Contact | RSS
Tendancemag.com | Copyright © Impressive web France 2013