Accueil » Lifestyle » Auto
Nouvelle Peugeot 308 La plus sérieuse rivale de la Golf 7
Publié le Mercredi 13 Novembre 2013
Nouvelle Peugeot 308 La plus sérieuse rivale de la Golf 7

La nouvelle Peugeot 308 souhaite monter en gamme ainsi que sur le podium des compactes les plus vendues en Europe. Le message semble t'il est bien passé à Sochaux, les ingénieurs de la marque au Lion ont tout fait pour la confronter à la référence des "semi-premium", la Volkswagen Golf 7.

Après sept générations et plus de trente millions d'exemplaires produits depuis 1974, la Volkswagen Golf écrase toujours ses rivales sur l'échiquier des ventes.

En Europe, la Golf leader incontestée, loin devant la Ford Focus. En France, elle loupe de peu la première place derrière la Citroën C4 (juste 200 exemplaires de moins sur les six premiers mois 2013 !), et se paie le luxe de dépasser les Renault Mégane et Peugeot 308 sur leur propre territoire.
Sans parler d'imitation, plusieurs similitudes frappent à la comparaison des deux modèles.

Le gabarit de la nouvelle 308, plus court et plus bas que celui de l'ancienne génération, adopte quasiment les dimensions de l'allemande. Comme elle, son appellation reste identique à celle de sa devancière, une première dans l'histoire Peugeot.

Sur la route

Le test sur route de deux différents moteurs, réalisé par un de nos confrères, à commencer par celui qui devrait représenter le plus gros des ventes : le 1.6 HDI de 92 ch. Si le moteur ne change pas par rapport à ce que nous connaissons déjà, nous avons constaté les efforts faits pour son implantation sous le capot. Silencieux, n'émettant pas de vibrations, il est en effet agréable à utiliser. Certes, dès que la zone rouge s'approche, le bruit devient peu agréable, mais cela n'a rien d'anormal. Le moteur est associé à une boîte de vitesses à 5 rapports assez bien étagée. Toutefois, le couple de 230 Nm, disponible à 1 750 tr/min, est un peu juste en ville et demandera des rétro-gradages fréquents pour évoluer confortablement.

L'autre moteur disponible est un essence 1.6 THP de 125 ch. Ses performances sont appréciables et d'un bon niveau. Que ce soit sur route, en ville ou sur autoroute, il répond présent à toutes les sollicitations de l'accélérateur. Le fait qu'il soit associé à une boîte à 6 rapports facilite les reprises et augmente l'agrément en ville. Mais, si le constructeur annonce une consommation minimale de 5,6 l/100 km, l'ordinateur de bord aura indiqué moins de 6,3 litres en conduite sereine.

Sur la route, le comportement de la voiture est très tranquille, sans surprise. Fidèle à sa réputation, le constructeur sochalien a su réaliser des trains roulants dynamiques et performants. Les suspensions savent associer une certaine fermeté avec les irrégularités de la chaussée. Sauf peut-être sur les revêtements très difficiles (route pavée ou en très mauvais état) où elles semblent parfois un peu dépassées, infligeant des secousses désagréables aux occupants.

Qualité de vie à bord

À l'intérieur, les responsables du projet indiquent s'être fixés comme objectif de se hisser à la hauteur des références de la catégorie en termes de qualité perçue. Rien de moins. De fait, c'est sans doute vue de l'habitacle que cette nouvelle 308 dépaysera le plus les propriétaires du modèle actuel.

D'abord, parce que cette nouvelle 308 reprend le principe du cockpit innovant de la 208 avec des instruments positionnés au-dessus d'un petit volant ovale. Mais aussi parce que la qualité des matériaux utilisés et la sobriété du dessin de la planche de bord tranchent nettement avec le modèle actuel.

On admirera, grande nouveauté et belle référence, son compte-tours fonctionnant dans le sens opposé des aiguilles d'une montre, vu déjà sur les modèles d' Aston Martin. Un choix pratique avant tout, permettant aux conducteurs pour lesquels le volant empiète sur les instruments de lire le régime moteur plus facilement.

Il faut aussi noter le démarrage mains libres, le frein de parking électrique et le grand écran tactile de 9,7 pouces permettant de commander la navigation, l'installation audio ou la climatisation.

Installés à bord, on constate que si l'habitabilité progresse légèrement en longueur habitable, elle régresse en garde au toit réduite de 2 cm par rapport au modèle précédent. Cela n'empêche pas d'accueillir confortablement des adultes aux places arrière.

Les ingénieurs sont parvenus à récupérer çà et là de nombreux centimètres carrés : l'assise arrière fixe et plus fine est positionnée plus bas pour ménager la garde au toit, les dossiers de sièges avant sont creusés pour conserver de l'espace aux jambes à l'arrière, selon une stratégie rôdée dans la 208.

Le volume de coffre quant à lui a progressé de 72 litres, en partie parce que la roue de secours a disparu, et atteint 420 litres.

Toutefois le sentiment d'enfermement est plus marqué. Bien que le toit vitré remonte plus en arrière du pavillon, la surface vitrée latérale est forcément réduite.

Mais c'est aussi le lot de ses rivales allemandes.

Mots clés :| Peugeot 308 | Peugeot |
Services
© Impressive web France 2013 - Tous droits réservés                                                                                                                               Accueil | condition générales | Plan de site | Newsletter | Contact | RSS
Tendancemag.com | Copyright © Impressive web France 2013