Accueil » Lifestyle » High-tech
Ordinateur holographique
Publié le Lundi 25 Janvier 2010

Le CES permet également aux quelques petites entreprises de percer dans le marché High-Tech en misant sur l’innovation et les produits conviviaux.



Light Blue Optics est une Start-up qui, jusque-là inconnue, a réussi à faire parler d’elle à travers son Light Touch, un ordinateur holographique. L’appareil consiste en un projecteur interactif qui transforme instantanément n'importe quelle surface plate en un écran tactile.

Il libère les contenus multimédias depuis un petit écran, permettant aux utilisateurs d'interagir avec ce contenu comme ils le font sur leurs appareils portatifs, en utilisant la technologie multitouch. Light Touch à projection laser holographique crée des images vidéo de haute qualité en résolution WVGA. Des capteurs à infrarouge détectent le mouvement intégré et projetent l'image sous forme d’un écran tactile virtuel. L'utilisateur peut ainsi commander le projecteur et d ' i n t e r a g i r avec des applications en touchant simplement l'image.

Un prix d’innovation

Les domaines d’intégration de Light Touch comprennent les lieux publics (restaurants, bibliothèques…) et les espaces de vente au détail ainsi que la maison.



Une invention qui promet de changer la façon dont les gens interagissent avec le contenu multimédia. Cette invention hyper futuriste a valu à la compagnie Blue Optics, le prix de l’innovation dans la catégorie «électronique grand public».

Un hélicoptère contrôlable par iPhone


Comme chaque année, Las Vegas accueille pour quatre jours l’un des plus grands salons dédiés à l’informatique et à l’électronique grand public, le Consumer Electronics Show (CES). C’est l’occasion pour les constructeurs de présenter les produits que l’on retrouvera dans les boutiques d’ici à la fin de l’année.

Pas facile de rater ce gadget volant muni de quatre hélices qui effectue ses premiers vols publics dans les allées du salon du CES. Il suffit de regarder quelques mètres plus loin pour découvrir qu’il est dirigé par un iPhone en Wi-Fi grâce à une application dédiée. L’AR.Drone de son nom commercial est, selon Parrot, son constructeur, «le premier hélicoptère à réalité augmentée pilotable en Wi-Fi».

Un concentré de capteurs et de caméras

Surfant sur la mode des hélicoptères miniatures popularisés par le fameux Picooz, Parrot pousse le concept beaucoup plus loin avec ce drôle de produit truffé de technologies. L’AR.Drone intègre en effet un petit ordinateur fonctionnant avec Linux et plusieurs capteurs (gyroscope, accéléromètre, capteur à ultrasons) afin d’assurer la stabilité et la maniabilité de l’appareil.

Une caméra, placée sous le corps de l’engin et reliée aux autres capteurs, lui permet en outre de mesurer sa vitesse mais aussi d'effectuer des vols stationnaires. Le pilotage se fait avec un iPhone ou un iPod touch via un réseau Wi-Fi. Une autre caméra située à l’avant retransmet les images du vol en streaming sur l'écran du téléphone. De son côté, le pilote fait évoluer l'appareil là encore grâce à un accéléromètre, celui de l'iPhone, qu'il incline pour modifier la direction du drone.

La réalité augmentée

L’AR.Drone offre la possibilité de jouer à des jeux vidéo, toujours grâce à l’écran de l’iPhone, soit avec deux appareils il faut alors placer une balise sur chacun des AR.Drone pour que la caméra puisse détecter l’ennemi soit avec un seul, par le biais de tags 3D à placer où on le souhaite.


Les tags ou balises sont alors identifiés par le logiciel et permettent d’ajouter des ennemis virtuels dans la vidéo qui apparaît sur l’écran du téléphone. L’AR.Drone devrait être lancé courant 2010. Reste une grande inconnue: son prix, qui pourrait bien se révéler assez élevé compte tenu des équipements intégrés.

Services
© Impressive web France 2013 - Tous droits réservés                                                                                                                               Accueil | condition générales | Plan de site | Newsletter | Contact | RSS
Tendancemag.com | Copyright © Impressive web France 2013