Accueil » Lifestyle » High-tech
Panasonic Toughbook : un UMPC robuste
Publié le Vendredi 25 Avril 2008

La gamme Toughbook du constructeur Panasonic est connue pour résister aux environnements extrêmes, et la dernière addition est un UMPC qui ne dérogera pas à la règle.

Les Toughbooks Panasonic sont utilisés dans le monde entier dans différentes branches et pour des applications diverses.

Militaires, copilotes de rallye et autres baroudeurs auront eux aussi le plaisir de goûter aux joies du concept de l'UMPC grâce à Panasonic.

Le fabricant japonais présente en effet, à l'occasion du CeBIT 2008, le premier UMPC de sa gamme Toughbook, qui réunit des portables durcis dont les modèles les plus exigeants sont censés pouvoir résister à peu près à n'importe quel type de cataclysme.

Ce modèle, à propos duquel Panasonic est resté relativement avare en informations, présente un clavier qwerty complet et un écran tactile de 5,6 pouces, pour un poids d'environ 1 Kg. Il devrait être animé par la plateforme Atom d'Intel (processeur Silverthorne) et embarquer, au choix, Windows XP ou Windows Vista. Le fabricant promet que, comme sur le reste de la gamme Toughbook, l'autonomie devrait être importante
 

Nokia présente N810WiMax, son nouveau terminal de poche multimédia


Nokia s'apprête à lancer aux États-Unis son nouveau terminal de poche multimédia sans fil N810, l'un des premiers appareils conçus pour fonctionner avec le nouveau réseau sans fil à haut débit WiMax.

Le groupe finlandais a présenté lors du CTIA, le salon annuel américain du mobile, la nouvelle version de sa tablette internet mobile, dotée d'un écran tactile de 4,13 pouces (10,5 centimètres) et spécialement adaptée au WiMax, une technologie sans fil offrant une connexion internet à longue portée qui devrait être cinq fois plus rapide que les connexions disponibles actuellement.


Le terminal WiMax N810 serait vendu sur la boutique en ligne de Nokia. Comme la première version du terminal N810, il sera également compatible avec le Wi-fi, une technologie sans fil de plus courte portée.

Des sources proches du dossier ont indiqué que l'opérateur mobile américain discutait avec Clearwire, un fournisseur d'accès au WiMax de plus petite taille, en vue de combiner leurs actifs dans une coentreprise dans laquelle investiraient également d'autres firmes comme Comcast, Intel et Google.

Même si le marché du WiMax évolue plus lentement que prévu aux États-Unis, Nokia reste confiant dans sa capacité à trouver des débouchés pour le N810 dans le reste du monde. "Le WiMax est plus vaste que Sprint", a souligné Mark Louison, responsable de Nokia pour l'Amérique de Nord.
 

 

 

 

Services
© Impressive web France 2013 - Tous droits réservés                                                                                                                               Accueil | condition générales | Plan de site | Newsletter | Contact | RSS
Tendancemag.com | Copyright © Impressive web France 2013