Accueil » Lifestyle » High-tech
L'avenir high-tech en images
Publié le Mardi 05 Octobre 2010


Véritable concurrent du CES de Las Vegas, l’IFA de Berlin a fait écho des nouveautés les plus prometteuses pour les années à venir ! Images 3D, convergence Web et TV, nouvelles technologies d'affichage, de quoi s’attendre à une petite révolution dans l’univers des médias.

Panasonic : un caméscope 3D

 


Des appareils 3D, il y en a eu à l’IFA, et pas que des écrans ! Panasonic a proposé un caméscope qui permet de prendre des photos en 3 dimensions.

Concrètement, cet appareil se compose d’un boîtier similaire au modèle précédent mais pourvu d’un objectif presque aussi grand que le boîtier et présentant deux ouvertures. Une drôle de forme qui pourtant ne déséquilibre pas l’appareil. La structure de l’objectif se compose de deux lentilles filmant l'image de l'oeil gauche et celle de l'oeil droit.

Le contenu filmé deux fois est ensuite envoyé vers la lentille de la caméra. Bien entendu, pour capter deux images, Panasonic intègre dans son interface logicielle un petit pas-à-pas qui explique comment calibrer son appareil. Faut-il encore rappeler que pour profiter de tout ça, il faut posséder un téléviseur 3D et ses lunettes ! La 3D, c’est beau mais c’est cher!

 

Sharp : la 3D sans lunettes

 



Sharp joue la carte de la facilité d’usage et propose de visionner des images en 3D sans avoir l’air d’un martien. La nouvelle gamme d’écrans Sharp propose en effet un affichage en 3D visible à même l’écran. Présenté en démonstration dans le stand Sharp, le dispositif se compose d’un petit appareil, de la taille d’un smartphone, très fin, équipé du fameux écran et, au dos, d’un appareil photo avec un double capteur.

Les photos prises par l’appareil sont alors affichées en 3D sur l’écran sans qu’on ait besoin de lunettes. Une nouveauté qui s’est déjà fait vendre puisque cet écran équipera la prochaine console portable de Nintendo, la 3DS. Reste à signaler que si cet écran vous épargne les lunettes 3D, il vous oblige quand même à vous tenir à environ 30 ou 40 cm de l’écran et bien en face.

Oubliez donc de partager le plaisir de visionner un film en groupe. Une technologie individualiste mais qui a le mérite de bien fonctionner. L’effet est saisissant et le procédé devrait se retrouver très vite au sien de plusieurs smartphones.


 

Le RayModeler de Sony, pour projeter des hologrammes 3D

Que serait le marché high-tech sans ses gadgets ? L’engouement pour la 3D a également touché les gadgets. Exemple avec le RayModeler, un objet d’apparence assez anodine, voire disgracieuse, qui nargue les visiteurs au passage et affiche des effets fascinants.

 


Il s’agit d’un écran auto-stéréoscopique cylindrique qui peut être regardé sous n’importe- quel angle et qui diffuse une projection d’objets en 3D comme s’ils existaient réellement à l’intérieur du cylindre. Les visiteurs ont pu s’approcher de très près de ces hologrammes colorés pour les « toucher » et les faire tourner dans un sens ou un autre comme si c’était de vrais objets.

Haier : la TV sans fil !

 


Toujours dans la connexion télé, Haier sort des sentiers battus. Plutôt que de s’acharner à rattraper la concurrence sur les créneaux de la 3D et Internet, le constructeur chinois innove en proposant une télé sans fil ! Plus de fils pour connecter les périphériques type lecteur DVD/Blu-ray ou décodeur mais surtout, plus de fil pour l’alimentation.

Pour ce faire, Haier utilise une technologie développée par le prestigieux MIT (Massachusetts Institute of Technology), WiTricity. Une technologie qui transporte l’énergie sous forme de résonances électromagnétiques entre deux plots, l’un dans l’émetteur, placé quelque part à moins de 2 mètres du téléviseur et un récepteur sur le pied de la télé qui change le signal en électricité.Un téléviseur de 46 pouces devrait sortir bientôt.

GoogleTV : la télévision du futur?

La deuxième tendance à l’IFA concerne la connectivité Internet de la télévision, sujet plus que jamais d’actualité. Il suffit de savoir que Google a profité de l’occasion pour annoncer sa nouvelle télévision GoogleTv, déjà très attendue.

 


Présentée au milieu d’une scénographie tout en blanc, la GoogleTv s’est faite inaccessible : pas question de toucher ou manipuler le précieux bijou. Une démonstration passée en boucle tente de vanter les mérites de la nouvelle télévision. Basée sur l’OS Google Android 2.1 et le navigateur Chrome, la Google TV devrait permettre d’accéder au Web depuis sa télévision connectée à Internet, via une connexion Ethernet ou Wi-Fi.

Cette nouvelle plateforme offrira d’accéder, via un moteur de recherche, à des programmes TV et aux chaînes associées mais aussi au Web, pour visionner ses photos stockées en ligne ou écouter de la musique en streaming, par exemple.

Elle permettra également d’utiliser le kiosque de téléchargement d’applications Android Market, aujourd’hui accessible depuis les smartphones Android. En outre, début 2011, Google devrait mettre à la disposition des développeurs un kit de développement Android pour qu’ils soient capables de créer des applications pour les télévisions connectées à cette Google TV.

Services
© Impressive web France 2013 - Tous droits réservés                                                                                                                               Accueil | condition générales | Plan de site | Newsletter | Contact | RSS
Tendancemag.com | Copyright © Impressive web France 2013