Accueil » Love & Sexe » Couple

Sommes-nous génétiquement programmés pour être infidèle?

Par | Publié le Mercredi 26 Juin 2013
Sommes-nous génétiquement programmés pour être infidèle?

Y a-t-il un gène de la fidélité ? Une récente étude américaine a montré que le rongeur appelé campagnol des prairies, et qui n'a qu'un seul partenaire toute sa vie, a un ADN qui évolue après son premier accouplement. 

La fidélité, une question de gènes…

Selon une équipe de neuroscientifiques américains, la fidélité du campagnol des prairies est en partie neurochimique : lors de l'accouplement, un cocktail d'hormones mêlant ocytocine, vasopressine et dopamine se libère dans son cerveau et favorise l'attachement à ce partenaire. Mais il se joue aussi dans les gênes.

« Tu es dans mes gènes »

L’étude a été publiée dans le magazine Nature Neuroscience. Les chercheurs ont pu conclure que l'accouplement chez le campagnol des prairies aboutit sur une modification de ses gênes. On parle de phénomène épigénétique car ce n’est pas le séquençage ADN qui est touché mais plutôt, leur expression.

L'homme connait-il lui aussi une évolution de ses gênes lors d'une rencontre?

Pourrait-on expliquer la fidélité de certaines personnes par une évolution de leurs gênes lors d'une rencontre ? C’est en tout cas, l’objectif de leurs prochaines explorations…

Sur le même sujet
Services
© Impressive web France 2013 - Tous droits réservés                                                                                                                               Accueil | condition générales | Plan de site | Newsletter | Contact | RSS
Tendancemag.com | Copyright © Impressive web France 2013

Devenez fan de Tendancemag.com sur