Accueil » Maman » Accouchement

Césarienne: les réponses à vos questions

Publié le Mardi 24 Décembre 2013
Césarienne: les réponses à vos questions

Quelle soit programmée ou qu'elle s'impose suite à des complications, une césarienne est toujours une option envisageable pour l'accouchement. A quoi devez-vous vous attendre ? Quelles sont les éventuelles complications d'une césarienne ? La césarienne de A à Z…

De nos jours, la grossesse bénéficie d'un suivi régulier qui permet dans la plupart des cas de planifier l'accouchement dans les détails. Les césariennes sont donc le plus souvent planifiées 10 à 15 jours avant la date de l'accouchement. Ceci dit, il arrive que suite à des complications lors de l'accouchement, une césarienne soit décidée. Dans tous les cas, une césarienne consiste à faire naître le bébé par voie haute.

Dans quels cas envisager une césarienne ?

La césarienne est envisagée si la mère ou du fœtus souffrent de certaines pathologies. Par exemple, si le placenta qui recouvre le col de l'utérus, le médecin peut décider de recourir à une césarienne afin d'éviter une éventuelle hémorragie.
La césarienne est également envisagée en cas de poussée d'herpès génital au moment de l'accouchement afin d'éviter la transmission du virus au bébé.
L'obstétricien peut également recourir à une césarienne si le bassin de la mère est trop étroit ou que l'enfant se présente les pieds les premiers.
Un accouchement qui était supposé se faire par voie basse peut aussi nécessiter une césarienne en urgence, notamment en cas de détection d'anomalie dans le rythme cardiaque du bébé ou que le col de l'utérus ne se dilate pas.

Déroulement de l'opération

Les césariennes se pratiquent le plus souvent sous péridurale, l'anesthésie générale étant le plus souvent réservée aux césariennes d'urgence. La péridurale permet à la maman de rester consciente tout en perdant la sensibilité de la moitié inferieure du corps. La maman ne pourra pas voir ce que l'équipe médicale fait grâce aux draps stériles qui isolent la zone de l'opération. Une sonde urinaire est installée et le chirurgien incise la peau à l'horizontale à 3 cm au-dessus de l'os du pubis avant d'écarter les muscles de la paroi abdominale extraire le bébé. Il fini par extraire le placenta et refermer. L'opération se déroule dans un laps de temps qui varie de 30 et 60 minutes selon les cas.
Aucune préparation n'est requise avant une césarienne sinon celle de s'épiler la zone du pubis puisque c'est là zone sur la quelle l'incision sera faite. En cas de césarienne programmée, vous avez l'avantage de connaitre votre date d'accouchement à l'avance ce qui vous permettra de vous organiser dans les moindres détails et éventuellement de prévoir une épilation intégrale en institut.

Césarienne, et après ?

Une fois l'intervention terminée, des antalgiques et des anti-inflammatoires sont injectés à la nouvelle maman afin de soulager la douleur. Avec l'aide de la sage-femme, la maman peut prendre un repas léger une heure après la césarienne. Elle pourra également commencer à allaiter bébé. En effet, l'allaitement est tout à fait possible même si l'accouchement s'est déroulé avec césarienne.
Durant les premiers jours qui suivent une césarienne, la maman doit se nourrir de repas légers riches en fibres en attendant que le transit intestinal reprenne son activité.
Une fois rentrée chez vous après les quelques jours d'hospitalisation, gardez toujours en tête que vous venez de subir une intervention chirurgicale et qu'il est donc tout à fait normale que vous soyez fatiguée. Reprenez vos activités progressivement en évitant de soulever des objets lourds ou de pratiquer toute activité contraignante. Après du repos et une reprise progressive d'une activité normale, votre césarienne ne sera qu'un lointain souvenir et vous n'en garderez aucune séquelle.

Complications postopératoires

Les hémorragies et autres complications éventuelles suite à une césarienne sont de plus en plus rares. Un abcès peut néanmoins apparaitre au niveau de l'abdomen. Signalez-le à votre obstétricien afin de le traiter.
Un accouchement par voie basse est-il envisageable après une césarienne ?
Les médecins conseillent d'attendre six mois à une année avant d'envisager une nouvelle grossesse après une césarienne afin de donner le temps aux corps le temps de cicatriser.
Suite à une nouvelle grossesse, la césarienne est souvent envisagée. Au-delà de deux césariennes, elle devient pratiquement systématique tant aux yeux du médecin qu'à ceux de la maman.
Ceci dit, un accouchement par voie basse peut être envisageable après une première césarienne si cette dernière était liée à des causes accidentelles (comme par exemple dans le cas où le rythme cardiaque de bébé a nécessité une intervention d'urgence). En revanche, si la césarienne avait été préconisée pour des causes permanentes comme une étroitesse du bassin, elle sera automatique lors de la nouvelle grossesse.

Conseils : Que prévoir ?

Une césarienne nécessite une hospitalisation de 6 jours dans la plupart des cas. De ce fait il vous faudra prévoir des effets personnels qui vous permettront à vous et au bébé de passer ces quelques jours dans les meilleures conditions.
Prévoyez en plus des chaussons faciles à enfiler pour ne pas avoir à vous baisser ainsi que des culottes jetables à taille haute pour qu'elles ne vous gênent pas au niveau de la cicatrice.
En outre, il est préférable de prévoir des chemises de nuit plutôt que des pyjamas qui pourront vous gêner avec leurs élastiques. Une chemise de nuit avec des boutons est un choix judicieux qui vous évitera à avoir à lever les bras ce qui peut s'avérer très gênant le premier jour.
Votre valise devra également contenir des lingettes déodorantes qui vous permettront de vous sentir fraiche le temps de pouvoir prendre votre douche. Elle devra aussi contenir des pailles qui vous permettront de boire si vous avez du mal à rester en position assise le premier jour.
Pour finir, il vous faudra penser à l'après accouchement et spécialement à l'allaitement. Prévoyez à cet effet un coussin d'allaitement qui vous permettra de nourrir bébé tout en étant confortablement installée. En cas de séparation prévue avec bébé, un tire-lait vous sera utile pour favoriser la montée de lait.
Pour finir prévoyez un petit appareil photo qui immortalisera la magie de votre première rencontre avec bébé !
Allaitement
Saug contre-indications, l'allaitement maternel est tout à fait possible après une cesarienne. Le lait maternel est idéal pour renforcer l'imunité de bébé et lui donner tous les nutriments dont il a besoin.
l'OMS precausine d'ailleurs que le colostrum (sécrétion lactée jaunâtre et épaisse produite à la fin de la grossesse) est l'aliment parfeit pour bébé dès l'heure qui suit sa naissance est qu' l'enfant doit idéalement s'alimenter exclusivement de lait maternel durant les six premiers mois de sa vie.

La technique de Starck

Grace à sa rapidité qui permet de limiter les complications postopératoires, la technique de Starck est de plus en plus utilisée. Cette technique consiste à faire une incision horizontale, sus-pubienne, d'environ 10 cm de long. L'extraction de l'enfant se fait ensuite par pression sur le fond utérin. L'obstétricien suture ensuite l'utérus avec un surjet de fil résorbable. Le plan aponévrotique est à son tour suturé et des agrafes sont rajoutées pour rapprocher la peau.

Césarienne pour convenance personnelle

Certaines mamans demandent à avoir une césarienne même si aucune contre-indication à l'accouchement par voie basse n'a été relevée par le médecin. Ces demandes émanent souvent de la peur du déroulement de l'accouchement. L'obstétricien commence dans ce cas par expliquer le déroulement d'un accouchement par voie naturelle à la nouvelle maman et peut éventuellement opter pour une césarienne pour convenance personnelle s'il estime que les craintes de sa patiente sont tels que l'accouchement par voie basse peut s'avérer stressant, voire traumatisant pour elle.

Poser toutes les questions qui vous passent par la tête

En plus de suivre votre grossesse de près jusqu'à l'accouchement, votre obstétricien est là pour vous informer et vous rassurer. Il est tout à fait compréhensible que vous soyez tourmentée par votre césarienne à venir, n'hésitez pas d'en parler à votre médecin. Gardez en tête que suite aux avancées médicales, la césarienne est actuellement très sure. Pour le reste posez toutes les questions qui vous passent par la tête.

Mots clés :| Césarienne | Accouchement |
Services
© Impressive web France 2013 - Tous droits réservés                                                                                                                               Accueil | condition générales | Plan de site | Newsletter | Contact | RSS
Tendancemag.com | Copyright © Impressive web France 2013

Devenez fan de Tendancemag.com sur