Accueil » Maman » Conception

Contraception c'est moi qui décide!

Publié le Lundi 10 Janvier 2011
Contraception c'est moi qui décide!

Pilule, stérilet, spermicides, préservatifs, méthode des températures... aujourd'hui l'éventail des moyens contraceptifs met à portée de main le désir ou non d'avoir un enfant. Mais quitte à utiliser une contraception, on aimerait qu'elle soit le plus efficace possible. La rédaction fait le point sur les différentes méthodes.

La contraception a toujours été pratiquée par l'espèce humaine sous une forme ou une autre, mais l’avènement de la pilule et de méthodes révolutionnaires a bouleversé l'identité féminine en permettant le passage du modèle de «destin maternel » à un modèle plus diversifié se réclamant désormais des trois composantes que sont la maternité, l'épanouissement sexuel et professionnel. De plus, la contraception a placé l'homme et la femme dans un rapport égalitaire et non plus hiérarchique: partenaire à part entière, la femme peut prétendre à l'exercice libre de sa sexualité. Elle gagne ainsi en dignité et en égalité. C'est dire à quel point la contraception constitue une grande avancée pour le droit des femmes! 

C'est quoi un contraceptif efficace?

Il n'existe pas de contraception idéale et chaque moyen contraceptif est adapté à différents modes de vie. A chaque couple de trouver la méthode qui lui convient le mieux car l'efficacité d'une contraception ne se mesure pas seulement à sa fiabilité théorique mais dépend aussi de l'usage que l'on en fait. C'est pourquoi, a v a n t de préférer une méthode à une autre, il peut être utile de se poser quelques questions: quel âge avezvous, quelle est votre situation personnelle et affective, quel est votre mode de vie, votre tempérament, avez-vous déjà des enfants... autant d'interrogations que votre gynécologue ou médecin traitant abordera avec vous pour identifier la méthode contraceptive qui vous correspond le mieux.

Un contraceptif, des méthodes...

De la simple barrière contraceptive aux méthodes dites naturelles en passant par les méthodes hormonales... le panel des contraceptifs est large et on distingue différentes méthodes avec chacune des atouts et des inconvénients.

Dans la famille des barrières contraceptives, on retrouve:

- Les spermicides : comme leur nom l'indique, un spermicide est un composé chimique qui tue les spermatozoïdes. Faciles à employer, on les trouve sous diff é - rentes formes: crèmes et gels avec ou sans applicateur, ovules, éponges... Les deux principaux agents actifs sont le chlorure de benzalkonim et le nonoxynol-9 qui endommagent la membrane des spermatozoïdes.

L'utilisation de ces produits ne nécessite ni visite médicale ni prescription et ils sont vendus en pharmacie. S'agissant de crème en dose unitaire ou d'ovules, l'emballage est suffisamment discret pour être glissé dans un sac ou une poche et peuvent se mettre en place sans que le partenaire ne le remarque. Leur durée d'action est variable: de 60 minutes pour les ovules à 8 heures pour les crèmes et 24 heures pour les éponges spermicides. De plus, ils sont particulièrement appréciables si vous avez oublié votre contraceptif oral plusieurs jours de suite ou si vous n'avez pas renouvelé votre ordonnance à temps

Utilisés seuls, les spermicides ont un taux d'efficacité aléatoire; associés à un préservatif masculin ou à un diaphragme vaginal, ils ont une excellente activité contraceptive. Cependant, ils peuvent être la cause d'irritations affectant la verge ou le vagin, voire, s'ils sont employés très fréquemment, altérer et fissurer la muqueuse vaginale, la rendant plus vulnérable à certains agents infectieux. Enfin, sachez que si vous souhaitez absolument éviter une grossesse pour des raisons médicales ou personnelles, les spermicides ne sont pas le moyen le plus recommandé.

Du côté des méthodes hormonales, la pilule contraceptive –aussi appelée contraception orale– a une efficacité quasi absolue à condition d'en respecter scrupuleusement le mode d'emploi. Il en existe de nombreuses marques et avec des dosages variés. D'une manière générale, on trouve les pilules combinées ou oestroprogestatives, les pilules micro progestatives et les traitements progestatifs. La plus courante est la pilule combinée qui associe des dérivés synthétiques des deux principales hormones féminines, l'oestradiol et la progestérone. Elle constitue un des moyens réversibles de contraception les plus efficaces et contient de nos jours un taux réduit d'hormones, ce qui permet une meilleure tolérance tout en gardant la même efficacité contraceptive.

Les plus utilisées sont les pilules mini dosées dans lesquelles la quantité d'oestrogènes est plus faible et comportent de nombreuses variétés. Quant à leur action, toutes les pilules agissent sur le même schéma: bloquer l'ovulation, modifier la glaire cervicale et la muqueuse utérine. Si son efficacité dépend avant tout de la régularité avec laquelle elle est prise (quotidiennement sans exception et au même moment de la journée), la pilule combinée reste extrêmement efficace.

Une pilule combinée bloque l'ovulation au bout de 7 jours, une pilule micro progestative est efficace au bout de 48 heures tandis qu'un traitement progestatif est efficace au bout de 48 heures et il supprime l'ovulation au bout de 7 jours. Certaines femmes se plaignent parfois d'effets secondaires bénins tels que prise de poids, nausées, maux de tête, petits saignements entre les règles, tension mammaire douloureuse ou acné. Une visite médicale avec un examen général et gynécologique est nécessaire pour apprécier si vous êtes ou non une bonne candidate pour la pilule.

Notons également que depuis quelques années, les pilules contraceptives d'urgence ont fait leur apparition en Tunisie. Elles agissent contre l'ovulation et la nidation de l'ovule fécondé. Et, comme son nom l'indique, on a recours à ce genre de pilule à titre exceptionnel et de façon urgente (rapport non protégé, oubli de son contraceptif habituel, doutes sur la bonne utilisation des moyens...).

De plus, depuis peu, les femmes peuvent également avoir recours à des implants contraceptifs. Il s'agit d'un bâtonnet en plastique spécial contenant une hormone à action de longue durée qu'on implante en sous-cutané dans le bras, sous anesthésie locale. Son effet dure trois ans et l'implant peut être retiré à tout moment. Du côté des méthodes intra-utérines: Les dispositifs intra-utérins ou stérilets sont la méthode contraceptive la plus utilisée en Tunisie et se révèlent extrêmement efficaces sur le plan contraceptif. Il s'agit d'un dispositif souple, en plastique ou en cuivre, en forme de T et placé dans l'utérus à travers l'orifice cervical.

Les stérilets induisent une réaction utérine entraînant la production de substances chimiques appelées prostaglandines; leur présence dans l'utérus et les trompes de Fallope perturbe le déplacement des spermatozoïdes et de l'ovule. Le stérilet est particulièrement conseillé aux femmes ne désirant plus d'enfants et souhaitant une contraception très efficace à long terme.

Enfin, les méthodes dites naturelles reposent sur l'observation du cycle et la connaissance de soi. Les femmes apprennent à interpréter les signes physiques qui signalent chaque mois le début et la fin de la période de fécondité. Toutefois, il n'est pas forcément naturel pour des couples de s'abstenir de rapports sexuels plusieurs jours par mois. La méthode des rythmes, basée sur l'observation des cycles menstruels reportés sur un calendrier est la plus ancienne et reste toujours la plus courante.

D'autres approches, telles que la méthode des températures ou l'observation de la glaire cervicale (dite méthode de Billings), permettent à la femme de mieux comprendre sa physiologie et de déterminer avec précision sa période fertile. Toutes ces méthodes s'appuient sur le fait que la probabilité de se trouver enceinte est réelle pendant seulement une dizaine de jours au milieu de chaque cycle. La clé du succès repose, elle, sur l'apprentissage du moment de cette phase fertile et sur l'abstinence sexuelle pendant cette période.

Article élaboré avec le Dr ELLEFI Elyes, Gynécologue

En parle pour mieux se protéger


Manque d'information, idées reçues, fausses croyances... Voilà de nombreux freins au bon usage d'une contraception. Parler, ce n'est pas une obligation. Mais ça peut aider, dans pas mal de situations.



À condition de savoir quel interlocuteur sera le plus à même de répondre à vos questions... Les professionnels de santé restent les meilleurs interlocuteurs sur la contraception. 

Médecins prescripteurs (généralistes et gynécologues), pharmaciens et infirmières mais aussi centres de planification familiale sont là pour vous informer, ou vous aider dans le choix d'une contraception.

Mais quoiqu'il en soit, lorsque vous réfléchirez aux options contraceptives qui vous paraissent le mieux adaptées à votre situation, gardez à l'esprit qu'il n'y a pas de méthode idéale et efficace à cent pour cent: la méthode la plus sûre en matière de prévention des grossesses reste encore l'abstinence mais beaucoup moins glamour !

Services
© Impressive web France 2013 - Tous droits réservés                                                                                                                               Accueil | condition générales | Plan de site | Newsletter | Contact | RSS
Tendancemag.com | Copyright © Impressive web France 2013

Devenez fan de Tendancemag.com sur