Accueil » Psycho » Bien dans ma tête

La religion protégerait des addictions

Publié le Dimanche 17 Mars 2013
La religion protégerait des addictions

Selon une étude britannique publiée dans le National Health Service (NHS), le Journal international de médecinea, les pratiquants et les croyants consomment moins de stupéfiants et d'alcool. 

Des chercheurs britanniques se sont intéressés aux effets de la pratique religieuse sur la santé mentale. 

L’étude portait sur 7 403 personnes impliquées dans une grande étude sur la morbidité psychiatrique en Grande-Bretagne. 35 % déclaraient être des croyants pratiquants, 19 % se qualifiaient de croyants mais non pratiquants et 46 % étaient athées.

Les résultats montrent que la fréquence des maladies mentales est similaire chez les croyants pratiquants et chez les athées. Sauf pour ce qui est de la consommation de drogues et d’alcool : ceux qui sont à la fois croyants et pratiquants sont moins susceptibles d'avoir consommé de la drogue ou de l’alcool régulièrement ou occasionnellement.

En revanche, les croyants non pratiquants apparaissent eux plus vulnérables ayant souvent consommé des drogues et souffrant souvent des troubles du comportement alimentaire ou encore des crises d'anxiété ou des phobies. Pour les auteurs de l’étude «le fait d'avoir une approche spirituelle de la vie sans un cadre de pratiques structurées rendrait plus vulnérable à la souffrance mentale», la pratique agissant comme un rituel protecteur…

Une étude menée en Israël il y a quelques années avait montré que la fréquentation des lieux de culte réduisait le risque de maladie d'Alzheimer

Services
© Impressive web France 2013 - Tous droits réservés                                                                                                                               Accueil | condition générales | Plan de site | Newsletter | Contact | RSS
Tendancemag.com | Copyright © Impressive web France 2013

Devenez fan de Tendancemag.com sur