Accueil » Psycho » Enfant

Mon enfant est dépressif: que faire?

Par | Publié le Samedi 28 Septembre 2013
Mon enfant est dépressif: que faire?

La nature et les mécanismes de la dépression sont le plus souvent liés au stress. Un enfant stressé est un enfant inquiet. Au fil du temps, son stress provoque en lui toutes sortes de troubles physiques et psychologiques.

Dans la mesure où ses défenses sont fragilisées, l’enfant déprimé se sent transpercé par ses émotions négatives. Désarmé, il a tendance à baisser les bras. Son manque de volonté et de vitalité l’expose à des critiques et à des réactions de rejets qui le poussent à interpréter le monde extérieur comme un milieu hostile.

Si de telles croyances ne sont pas fondées, elles créent toutefois un sentiment de persécution. A partir du moment où l’enfant se renferme sur lui-même, la communication avec les autres devient difficile, pour ne pas dire impossible. Que faire alors? Nier tout en bloc ou bien forcer les choses, au risque d’aggraver la situation?

Comprendre son enfant pour gagner sa confiance !

Pendant cette période difficile, il est important de comprendre que votre enfant ne le fait pas exprès et qu'il souffre réellement. Avec vos propres mots, expliquez-lui que vous êtes là pour lui, à tout moment. N’abandonnez pas, même s’il rejette votre aide au début.

S’il accepte de se confier à vous, ne le critiquez pas, et ne lui donnez pas de conseils passe- partout, surtout s’il n'en demande pas. Si ses sentiments ou ses inquiétudes vous paraissent irrationnelles, ne les minimalisez pas. Si vous le faites, il aura l'impression que vous ne le prenez pas au sérieux.

Et les parents dans tout ça?

Face à l’état dépressif de leur enfant, les parents ont tendance à culpabiliser: «Je suis tellement prise par mon travail que je n’ai pas vu que ma fille souffrait!»

Or, si la culpabilité est un sentiment naturel en pareille situation, elle n’aide personne. Pour assurer le bien-être de votre famille, il est vital de prendre soin de vous-mêmes comme de manger sainement, dormir suffisamment et vous accorder du temps. Intégrées à votre quotidien, ces habitudes vous aideront à mieux gérer le stress généré par la dépression de votre enfant.

S’appuyer sur une épaule amie libère de la honte, de la frustration et de la culpabilité ressentie. En parler librement, vous donnera l’occasion d’évacuer les émotions négatives qui vous rongent de l’intérieur.

Sachant que la dépression est généralement causée par un ensemble de facteurs, inutile de rejeter la faute sur un membre de la famille en particulier. En acceptant de partager les torts, vous parviendrez plus facilement à désamorcer les conflits existants et à construire de meilleures relations au sein de votre famille!

Faites appel à une aide extérieure

Pour l’aider à gérer son stress et diminuer la pression qu’il ressent face à ses résultats scolaires, n’hésitez pas à impliquer son enseignant. Son regard objectif pourrait vous ouvrir de nouvelles pistes.

Si malgré tous vos efforts, votre enfant continue à vous assurer que tout va bien, prenez l’initiative de le mener soit chez votre médecin de famille soit chez un spécialiste, dont la prise en charge permettra de déterminer si ses symptômes ont une origine médicale ou psychologique.

Les différentes prises en charge thérapeutique

La psychothérapie analytique s’appuie sur l’analyse des conduites dépressives. Lors des séances, l’enfant est invité à parler de lui. Le but de ce travail d’introspection étant de lui apporter une meilleure maîtrise de lui-même et de lui apprendre à gérer ses conflits intérieurs. La place des parents dépend de la méthode mise en place par le psychanalyste.

Les thérapies comportementales et cognitives visent à remplacer les idées négatives et les comportements inadaptés par des pensées et des réactions en adéquation avec la réalité. Les comportements pathologiques sont traités selon leur intensité, leur fréquence et leur mode d’expression. Progressivement l’enfant apprend à dépasser les symptômes à l’origine de sa souffrance psychique.

La thérapie familiale a pour objectif de modifier le mode de communication au sein de la famille. En s’appuyant sur les réactions familiales, cette approche vise à améliorer la qualité des échanges entre les membres de la famille. Le but étant de dénouer les malaises et les conflits pouvant être à l’origine de certains troubles psychologiques. La place des parents et des frères et/ou sœurs est primordiale.

Services
© Impressive web France 2013 - Tous droits réservés                                                                                                                               Accueil | condition générales | Plan de site | Newsletter | Contact | RSS
Tendancemag.com | Copyright © Impressive web France 2013

Devenez fan de Tendancemag.com sur