Accueil » Psycho » Famille
Stérilité : comment éviter de détruire son couple?

Stérilité masculine : une perte de virilité ?

Publié le Dimanche 28 Avril 2013

La stérilité masculine n’est pas une simple hypothèse. Tout comme les femmes, les hommes sont aussi touchés par la stérilité. Lorsque cela se produit, le ressentiment de leur partenaire peut parfois s’avérer violent. 

Si au début, elles font preuve de compréhension, au fil des échecs, leur impatience ressort, ce qui les rend parfois agressives: «Si tu étais un homme normal, je n’aurais pas besoin de me faire piquer deux fois par semaine pour rien!» Meurtri par son incapacité à assurer sa propre descendance, l’homme stérile voit dans sa stérilité une forme de castration qui le prive de sa virilité. D’autres considèrent leur absence de semence comme le signe manifeste de leur impuissance. 

Dans une société qui voue un véritable culte à la force masculine, un homme stérile a bien du mal à se sentir homme au sens plein du terme.

Dès lors, le sentiment de honte qui en découle rend délicate toute question autour de la fertilité: «Vous avez des enfants?»

Si un homme fertile n’éprouve aucune gêne à avouer qu’il n’en a pas encore, ce type de réponse chez un homme stérile équivaut à reconnaître et par là même à dévoiler son «intolérable infériorité».

Chez d’autres hommes, le déni et la volonté de se déresponsabiliser les poussent à faire porter à leur femme le poids de leur stérilité. Sans tests cliniques, ces dernières peuvent être amenées à le croire.

Tant que l’homme continuera à associer ses spermatozoïdes à sa force sexuelle, il ne trouvera jamais les mots capables de légitimer sa stérilité, ce qui lui vaudra toujours plus de souffrance, de solitude et de honte!

Services
© Impressive web France 2013 - Tous droits réservés                                                                                                                               Accueil | condition générales | Plan de site | Newsletter | Contact | RSS
Tendancemag.com | Copyright © Impressive web France 2013

Devenez fan de Tendancemag.com sur