Accueil » Psycho » Famille

L'instinct paternel dépend de la taille des testicules

Par | Publié le Mercredi 11 Septembre 2013
L'instinct paternel dépend de la taille des testicules

L'instinct paternel est lié à des facteurs culturels, économiques ou encore sociaux. Mais imaginez qu'il soit aussi lié, également, à des facteurs génétiques ? C'est en tout cas l'objet de cette étude américaine qui aboutit à cette conclusion : l'instinct paternel dépendrait de la taille des testicules.

Les hommes aux petits testicules sont de meilleurs pères !

L'étude a été menée par une équipe d'anthropologues de la Emory University à Atlanta et publiée par la revue scientifique Proceedings of the National Academy of Sciences. Pour atteindre leurs objectifs, les chercheurs ont recruté 70 pères biologiques de 21 à 55 ans qui avaient un enfant âgé de un à deux ans et non séparés de la mère de cet enfant.

Chaque parent a répondu à des questions qui portaient sur le rôle qu'il jouait dans l'éducation et les soins de l'enfant (biberons, changer la couche…). Suite à cette série de question, les chercheurs ont également déterminé chez chaque père le niveau de testostérone et mesurer le volume des testicules avec un IRM avant de leurs faire subir un scanner pour mesurer leur activité cérébrale quand ils regardaient des photos de leur propre enfant.

Conclusion : les hommes aux petits testicules seraient de meilleurs pères et s'occuperaient davantage de leurs enfants. Une étude qui reste assez dans le flou. D'ailleurs, de l'aveu personnel d'un des auteurs de l'étude « Nous supposons que la taille des testicules joue sur l'implication des pères, mais ce pourrait être l'inverse c'est-à-dire que plus les pères s'occupent de leurs enfants, plus leurs testicules diminuent".

La testostérone et son rôle dans l'instinct paternel

Des études précédentes ont montré que des hommes avec des niveaux bas de testostérone étaient plus paternels et que ceux avec des teneurs élevées en testostérone divorçaient plus ou trompaient leur partenaire

« Notre étude est la première à se pencher sur le fait de savoir si l'anatomie humaine et les fonctions du cerveau peuvent expliquer cette variation de l'instinct paternel chez les hommes » explique Jennifer Mascaro, le principal auteur de cette étude.

D'autres études devraient être menées dans ce sens pour mieux comprendre ce lien d cause à effet… en attendant, on se demande réellement l'intérêt d'une telle étude….

 

Mots clés :| Instinct paternel | Testicules |
Services
© Impressive web France 2013 - Tous droits réservés                                                                                                                               Accueil | condition générales | Plan de site | Newsletter | Contact | RSS
Tendancemag.com | Copyright © Impressive web France 2013

Devenez fan de Tendancemag.com sur