Accueil » Santé & Forme » Bien-être

A petite foulée

Publié le Mercredi 02 Novembre 2011

Le jogging est l’activité physique la plus naturelle et tout individu est capable de courir. D’ailleurs, ce besoin se fait ressentir dès le plus jeune âge. Mais le temps aidant, à l’âge adulte, nous perdons progressivement cette capacité et notre corps oublie les bienfaits du jogging.

La première chose à retenir est qu’il n’y a pas de dose minimale pour ressentir et bénéficier des bienfaits d’un jogging. D’ailleurs, dix minutes plusieurs fois par semaine valent mieux que rien du tout, et cela aucun spécialiste ne le niera.

A l’inverse, c’est la durée, en alternance avec d’autres activités sportives telles que la marche, que tout joggeur ou joggeuse qui se respecte doit s’imposer lors des toutes premières séances.

L’objectif ensuite étant de parvenir et de maintenir une régularité de 3 séances par semaine d’une trentaine de minutes chacune, et ce, pour adapter l’organisme à l’effort et y trouver du plaisir.



Je jogge, je vais bien…



Si notre façon de jogger est unique, d’un point de vue technique (poser du pied au sol, élévation des genoux, balancement des bras…), chaque mouvement correspond à des caractéristiques physiques, morphologiques ou psychologiques innées.

D’un point de vue médical, de nombreux bienfaits peuvent être retirés de la pratique de ces séances : meilleure protection cardiovasculaire et respiratoire, renforcement musculaire des jambes, des abdominaux, des muscles dorsaux et intervertébraux, prévention de l’ostéoporose, de l’hypertension, du diabète, évacuation du stress, acquisition d’un moral d’enfer.

Mais attention, tous ces effets peuvent être exactement inversés dans le cas d’une mauvaise pratique et sans un minimum de connaissances.

Ainsi, un mauvais choix de chaussures peut être fatal pour vos articulations et augmentera les risques de blessures par exemple.

D’ailleurs, contrairement aux idées reçues, la priorité d’une chaussure n’est pas l’amorti mais la stabilité.

N’hésitez pas non plus avant de vous lancer de consulter un podologue qui sera en mesure de vous expliquer les besoins de votre pied en fonction de vos caractéristiques.



Des erreurs à ne pas commettre…



Pour retirer le maximum de bienfaits de votre séance, commencez par apprendre à gérer l’intensité de l’effort.

La première erreur et certainement la plus répandue est de courir trop vite, trop intensément.

Grave erreur car chacun a son propre rythme et l’efficacité d’une séance de jogging n’est pas proportionnelle à la pénibilité. Ainsi, pour être efficace, ne courez pas 30 minutes sans vous arrêter mais alternez avec des marches sur 200 ou 300 mètres, un pas de course lent, voire très lent, pendant quelques minutes. Pensez à respirer.

Eh oui, cela peut paraitre bizarre à dire mais lorsqu’on court, il faut respirer la bouche entrouverte pour laisser l’air rentrer naturellement à l’inspiration.

C’est d’ailleurs un réflexe naturel qu’il est inutile de chercher à amplifier.

En revanche, l’expiration doit être accentuée pour être véritablement efficace.

Au début, courir sur la durée vous paraitra insurmontable mais au fur et à mesure que vous peaufinerez votre programme d’entraînement, cela deviendra beaucoup plus facile.

Reste donc à sauter dans vos baskets et à vous motiver.

A raison de trois séances par semaine ou d’une séance tous les deux jours, vous deviez rapidement ressentir les premiers effets sur votre corps et votre mental. Dans tous les cas, c’est la forme assurée !

Services
© Impressive web France 2013 - Tous droits réservés                                                                                                                               Accueil | condition générales | Plan de site | Newsletter | Contact | RSS
Tendancemag.com | Copyright © Impressive web France 2013

Devenez fan de Tendancemag.com sur