Accueil » Santé & Forme » Bien-être

J'arrête de fumer & je ne grossis pas!

Publié le Mardi 15 Novembre 2011

Tous les fumeurs le savent, arrêter de fumer entraîne le plus souvent une prise de poids. Mais voilà, vous êtes décidée à le faire et sans prendre un gramme!… Voici les astuces pour en finir avec cette addiction sans sacrifier votre silhouette!

Véritable envie ou simple conséquence d’un pari à la «T’es pas chiche», vous êtes enfin décidé à renier votre paquet de cigarettes au profit d’une vie plus saine. Le hic?

L’ennemie jurée de toutes les femmes: la balance! Deux fumeurs sur trois qui arrêtent prennent du poids, et ce phénomène est souvent plus important chez la femme que chez l'homme.

La crainte de grossir est l’une des préoccupations principales de toutes les femmes, fumeuses ou non, et c’est aussi une des premières causes de rechute…

Même si le risque est bien réel, inutile de dramatiser (et surtout de trouver une bonne excuse pour ne pas arrêter!) car les moyens de prévenir les kilos superflus existent bel et bien.



Des vérités bonnes à dire…




Tout d’abord, il faut savoir que la nicotine contenue dans le tabac favorise une légère perte de poids et augmente les dépenses énergétiques au repos et à l’effort, et possède un effet coupefaim.

Autrement dit, à niveau égal d’activité, un fumeur brûle davantage de calories qu’un nonfumeur. De plus, on estime qu’un fumeur présente un poids inférieur de 3 à 4 kg à celui qu’il aurait naturellement.

On peut aisément conclure que ce n’est pas l’arrêt du tabac qui fait grossir mais la cigarette qui maintient artificiellement la ligne! C’est pourquoi, en période de sevrage tabagique, le gain de poids reste modeste et ne dépasse pas généralement les 3 ou 4 kilos.

Ce qui conduit inévitablement à une prise de poids excessive, c’est le syndrome de manque nicotinique que l’on compense par un comportement alimentaire des plus farfelus. Il est évident que se ruer sur les sucreries et autres gâteries n’a jamais fait pencher la balance du bon côté.

Pour remédier à ce problème, il existe des traitements pharmacologiques tels que les substituts nicotiniques qui permettent de prévenir les pulsions alimentaires le temps du sevrage. Réussir son sevrage, c’est donc surveiller son poids, reprendre une activité physique et adopter des habitudes alimentaires dignes de ce nom et au besoin, suivre les conseils diététiques d’un spécialiste.

Contrairement à ce que l’on pense, arrêter le tabac facilite le changement d’alimentation pour la simple et bonne raison que l’ex-fumeur retrouve le goût et l’odorat auparavant détruits par la cigarette, ce qui au pire vous remplumera un peu, pas de quoi paniquer! 



Réussir son sevrage




C’est aussi choisir le bon moment pour arrêter.

Une date symbolique (anniversaire, vacances, week-end détente…) est généralement le moment propice pour écraser sa dernière cigarette.

Ensuite, sortez le grand jeu. Mais attention, il va falloir tenir: informez vos proches, jetez tout ce qui est susceptible de vous rappeler le tabac, faites des réserves de brosses à dents, de substituts nicotiniques…

Ce sevrage peut être plus ou moins long et la règle d’or est de ne pas relâcher ses efforts, que ce soit en matière de volonté ou de maîtrise du poids. Alors, surveillez votre poids, gérez les éventuels faux pas et gardez le moral… C’est une nouvelle vie qui commence. 

 

Services
© Impressive web France 2013 - Tous droits réservés                                                                                                                               Accueil | condition générales | Plan de site | Newsletter | Contact | RSS
Tendancemag.com | Copyright © Impressive web France 2013

Devenez fan de Tendancemag.com sur