Accueil » Santé & Forme » Bien-être

Tai-chi: Art martial bon pour la santé!

Publié le Vendredi 11 Octobre 2013
Tai-chi: Art martial bon pour la santé!

Art martial chinois pratiqué depuis des siècles, le tai-chi a été introduit dans plusieurs pays pour ses bienfaits sur le corps et l’esprit. Phase méditative, sport qui requière concentration, équilibre et souplesse, le tai-chi a toujours été utilisé par les médecins taôistes pour guérir certaines maladies. Des études ont prouvé qu’il était très bénéfique pour améliorer la qualité de vie des personnes atteintes de fibromyalgie.

Syndrome causant douleur musculaire et état de fatigue générale, la fibromyalgie est une maladie qui peut s’avérer très handicapante. En plus des traitements médicamenteux et des thérapies cognitives, le tai-chi est un moyen qui a fait ses preuves pour l’amélioration de la qualité de vie des personnes atteintes de fibromyalgie.

Qu'est ce que la fibromyalgie ?

Malade rhumatologique qui se manifeste par des douleurs au niveau de certains muscles du corps ainsi que d’une fatigue persistante, la fibromyalgie touche entre 3 et6% de la population mondiale. Elle est plutôt handicapante et nécessite une prise en charge qui passe par des médicaments ainsi que par des thérapies cognitives.

Les symptomes les plus courants de la fibromyalgie passent par une sensation de vide psychologique, un regard vague, une irritabilité générale (atant au toucher qu’à la lumière ou encore aux odeurs). Les personnes atteinte de cette maladie ressentent également un besoin de consommer des glucides ainsi que des troubles de la mémoire. La fibromyalgie peut aussi se manifester par des troubles du système digestif, une insomnie, des difficultés à se concentrer ou encore un dessèchement et des brûlures aux yeux. Rajoutez à cela que tous les malades présentent une carence importante en vitamine D.

Dans le cas de la manifestation de ces symptomes, il convient de consulter. En plus des traitements classiques, des études menées auprès de personnes atteintes de fibromyalgie ont permis de conclure que le tai-chi pouvait, lui aussi, soulager la douleur, palier à l’état de fatigue et améliorer considérablement la qualité de vie des sujets atteints de cette maladie.

Philosophie du tai-chi

Le tai-chi-chuan, également appelé tai chi ou taiji quan est un art martial chinois d’inspiration taôiste qui remonte à près de 500 ans avant Jésus-Christ. Les mouvements utilisés dans la pratique de cette discipline ont autant une application martiale que médicale.

Des bienfaits prouvés

La première impression que vous aurez en regardant quelqu’un pratique le tai-chi est qu’il se bat au ralenti avec une ombre invisible ! En effet, cette pratique combine les suites de mouvements lents avec une respiration profonde pour un résultat perceptible autant sur le physique que sur le moral. Les personnes atteintes de fibromyalgie ont donc un intérêt certain à pratiquer le tai-chi pour combattre la douleur musculaire et retrouver énergie et vitalité.

Comme expliqué précédemment, le tai-chi était déjà utilisé par les médecins taôistes pour guérir certaines maladies. Une étude menée par la Tufts University à Boston et publiée par le New England Journal of Medicine, a permis de démontrer les effets bénéfiques de la pratique du tai-chi sur les personnes atteintes de fibromyalgie. La moitié des cent participants a pratiqué le tai-chi à raison de deux séances d’une heure par semaine pendant 3 mois, tandis que l’autre moitié a pratiqué des séances de stretching au même rythme. Les résultats ont été sans appel : les malades ayant pratiqué le tai-chi ont ressenti une nette amélioration de leur qualité de vie. Ces résultats ont été mesurés sur l'échelle FIQ (Fibromyalgia Impact Questionnaire), qui va de 0 à 100. La moyenne FIQ des participants est passée de 63 points en moyenne à 35 points au bout des trois mois d’expérience. D’autres études ont démontré que le tai-chi était également bénéfique pour les personnes atteintes d’arthrite.

Principaux mouvements du tai-chi

Le tai-chi est une gymnastique lente et précise qui se focalise sur l’énergie et le control de la respiration. Cette pratique utilise des mouvements d’ondulation, de rotation et d’étirement. La position des jambes est très importante puisqu’elle accompagne tous les mouvements. Le tai-chi utilise trois pas principaux qui sont le pas du cavalier, le pas de l'arc et le pas vide. Ces pas s'effectuent de manière plus ou moins accentuée selon les styles. Pour ce qui est des directions, les déplacements du tai-chi sont axés sur 8 directions qui sont celles de la rose des vents.

La vague : jambes légèrement fléchies, faite bouger tout votre corps d’avant en arrière en imitant le mouvement des vagues et en accompagnant avec les mains. Pour réussir cet exercice, vous devez vous concentrer sur votre bassin qui va faire le plus gros du travail. Le reste du corps ne fera que suivre le mouvement.

L’onde latérale : jambes fléchies, levez votre bras droit du côté droit du corps en accompagnant le mouvement avec le bassin. Changez ensuite de côté. Effectuez votre mouvement en étirant votre nuque vers le haut. Inspirez en levant votre bras et expirez lentement lorsque le corps sera repositionné.

La rotation : pour effectuer cet exercice, déplacez votre bras gauche vers votre pied droit tout en prenant appui sur la jambe gauche pour écarter le pied droit à 45°. Pour finir ramenez votre main vers votre poitrine et repositionnez votre corps de telle sorte que le poids du corps soit sur la jambe droite. Cet exercice nécessite de la concentration puisque vous le commencez en prenant appui sur une jambe et que vous vous retrouvez avec un appui sur l’autre jambe en plus de devoir accomplir le mouvement des bras.

Séance d’entrainement

La pratique du tai-chi-chuan se déroule en plusieurs phases. La séance commence tout naturellement par des exercices d'assouplissement afin de favoriser la circulation du qi. Viennent ensuite les exercices nommés yiyin fa qui améliorent la sensation de coordination entre les jambes, le bassin, la colonne vertébrale et les bras. L’amélioration de cette coordination est primordiale puisque c’est une première étape qui vous apprendra à engendrer une force explosive à partir du bassin en faisant en sorte que tout le reste du corps suive le mouvement.

Vient ensuite l'enchaînement, ou taolu, qui comporte entre 24 et 108 mouvements selon les écoles. Cet enchainement se pratique en trois temps : une première fois à vitesse normale, une deuxième fois plus rapidement afin d’habituer le corps au mouvement et une troisième fois au ralenti dans une phase qui s’approche de la méditation.

Après les enchainements, viennent les exercices à deux. Il s’agit d’apprendre à sentir la force de l’autre en le poussant puis en absorbant avec les mains. Le but de cette manœuvre est d’apprendre, à terme, de projeter le partenaire avec sa propre force. Une autre variante du tai-chi est le sanshou qui se pratique en combat libre.

La séance se termine par des mouvements de relaxation et d’une phase de méditation.

En plus de ses effets positifs indéniables sur la fibromyalgie, le tai-chi confère à son pratiquant souplesse et vigueur en plus d’une synchronisation de la respiration et l’esprit.

A retenir

Le tai-chi, comme tous les arts martiaux, se base sur deux axes : le physique et le mental. Pratiquer le tai-chi vous permettra donc non seulement de vous sentir plus souple et d’avoir un meilleur control sur votre respiration, mais il vous entrainera dans des phases de méditation qui ne peuvent être que bénéfiques sur le plan psychique.

Les personnes atteintes de fibromyalgie ont tout intérêt à pratiquer cet art martial qui améliore considérablement leur qualité de vie en diminuant les douleurs musculaires et en palliant à l’état de fatigue permanente engendrée par la maladie.

Mots clés :| Tai-chi | Art martiaux |
Services
© Impressive web France 2013 - Tous droits réservés                                                                                                                               Accueil | condition générales | Plan de site | Newsletter | Contact | RSS
Tendancemag.com | Copyright © Impressive web France 2013

Devenez fan de Tendancemag.com sur