Accueil » Santé & Forme » Bien-être

Taekwondo : Soyez fort, maitrisez-vous !

Publié le Vendredi 28 Février 2014
Taekwondo : Soyez fort, maitrisez-vous !

Bénéfique autant sur le plan physique que mental, le taekwondo est un art martial qui convient aux hommes, aux femmes et aux enfants. Quelles sont les effets de la pratique de ce sport ? Les contre-indications et les probables blessures liées à sa pratique ?

Art martial coréen, le taekwondo se compose de trois syllabes : tae qui signifie la voie du pied et du poing, tae qui veut dire frapper du pied et do qui se traduirait comme la voie. Comme tous les arts martiaux, le taekwondo trouve ses origines dans les philosophies ancestrales et se base sur la complémentarité du corps et de l’esprit. Voilà qui donne très envie de le pratiquer !

L’âge limite et les contre-indications à la pratique du taekwondo

Le taekwondo est un sport accessible à tous dans le sens où il n’y a pas de contre-indications notoires quant à sa pratique. Les personnes souffrant de maux de dos ou autres peuvent pratiquer cet art martiale de manière à se contenter d’effectuer les mouvements des pieds et des poings. En revanche, les pratiquants soufrant de problèmes au niveau des chevilles ou des os ne devraient pas se mettre aux compétitions.
De même qu’il n’y a pas de contre-indication notoire à la pratique du taekwondo, il n’y a également pas de limite d’âge. Ainsi pour les enfants de 5 à 12 ans, l’entrainement consistera essentiellement à effectuer les mouvements et à comprendre la philosophie de cet art martial sont qu’il y ait de touché lors des combats pour éviter toute blessures. En outre, un pratiquant de taekwondo n’a pas de limite supérieure d’âge. En revanche, les personnes d’un certain âge, même si elles ont des règles spécifiques lors de leurs combats, préfèrent généralement se consacrer à l’aspect technique et continuer à pratiquer le taekwondo pour s’entretenir.

Le taekwondo bon pour le corps

Le Taekwondo fait travailler aussi bien les groupes musculaires de l’ensemble du corps, que les articulations. C’est un sport qui est idéal pour avoir une bonne condition physique sans mettre le corps à rude épreuve. D’ailleurs, les blessures sont rares même lors des compétitions.
En outre, le taekwondo permet un meilleur maintien par le renforcement de la ceinture abdominale. De ce fait, en plus de ses bienfaits sur les muscles, cet art martial est bénéfique pour la structure osseuse. Cet aspect est spécialement intéressant pour les enfants puisqu’il leur permet de se tenir droits et donc de porter plus facilement leurs cartables sans maux de dos. Le taekwondo permet de corriger la posture et d’éviter ainsi différentes foulures.
Puis, comme tous les sports, le taekwondo permet de se dépenser et donc de bruler des graisses lutant ainsi contre le surpoids. Il permet donc d’éviter tous les problèmes liés au poids et à la sédentarité (maladies artérielles, cardio-vasculaires, etc.).
La liste des bienfaits sur la santé ne s’arrête pas là, puisque le taekwondo, étant toute philosophie, il implique une certaine hygiène de vie qui ne peut qu’être bénéfique sur l’état générale de la santé. Sans oublier que les positions de base permettent d’améliorer l’équilibre.
Muscles, structure osseuse, hygiène de vie…, le taekwondo permet de prendre soin de son corps tout en douceur et avec la zénitude propre aux arts martiaux.

Bon pour l’esprit

Même s’il confère à son pratiquant les techniques nécessaires pour pouvoir se défendre contre un éventuel agresseur, le taekwondo est loin d’être un sport agressif ou qui incite à user de sa force sur autrui, bien au contraire ! En effet, il s’agit d’être conscient de sa force et d’avoir la sagesse de se contenir et d’avoir une meilleure maitrise de soi.
D’ailleurs, il s’agit bien d’un exercice qui passe par le cerveau puisque les deux hémisphères de ce dernier sont sollicités pour une meilleure agilité corporelle. L’apprentissage et la mémorisation des différents enchainements permet, elle aussi de développer les capacités du cerveau et d’initier l’enfant à l’apprentissage tout en augmentant son adaptabilité grâce aux combats qui le poussent à s’aligner rapidement sur la ligne de son adversaire afin d’anticiper ses mouvements et de pouvoir les contrer.

Et pour le moral

Le taekwondo est un art martial qui se base sur l’unité du corps et de l’esprit qui doivent tous les deux collaborer pour obtenir un esprit sain dans un corps sain. Durant l’entrainement, le pratiquant évacuera toute la charge émotionnelle négative tout en apprenant progressivement à se maitriser. Cette maitrise de soi, non pas parce qu’on est faible mais parce qu’on a atteint un certain niveau de sagesse, confère une meilleure assurance et un meilleur équilibre personnel. Comme expliqué précédemment, les enfants de 5 à 12 ans ne se donnent pas de vrais coups lors des entrainements ce qui leur permet d’apprendre dès leur plus jeune âge de se contenir et de respecter les règles.
Il s’agit d’une victoire sur soi puisque le pratiquant pourra entretenir son corps, connaitre les techniques lui permettant de se défendre tout en ayant une maitrise de soi qui le fait accéder à la sagesse. En outre, le taekwondo permet d’inculquer des valeurs honorables telles que la courtoisie et le respect de l’adversaire. Que demander de mieux pour l’éducation d’un enfant ?

Les éventuels traumatismes

Comme il se base sur la maitrise de soi, le taekwondo donne rarement lieu à des blessures graves. Les blessures les plus fréquentes lors des compétions sont de simples plaies aux lèvres suite à un coup de pied. Les pratiquants peuvent aussi souffrir de contusions au niveau du pied et de l'avant-pied. Contusions qui sont dues au fait que les jambes sont très sollicitées autant pour prendre l’appui que pour frapper. En règle générale, lors des compétitions, l’arbitre et l’entraineur peuvent arrêter un combat s’ils soulignent une grande différence de niveau entre les deux adversaires évitant ainsi les blessures et autres traumatismes.

Les équipements nécessaires

Pour pratiquer le taekwondo en toute sécurité, le taekwondoiste aura besoin d’un équipement qui se compose d’un casque, d’un protège-dent, de protèges pour les avant bras, d’un plastron, d’une coquille génitale et de protège-tibia

Vocabulaire

Tcha Lyeut : "Garde à vous !"
Kyonyé : "Saluez !"
Joum Bi : "En position !"
Si Jak : "Commencez !"
Keu Man : "Repos !"
Balo : "Revenez !"
Dui Ro Dora : "Demi-tour !"
Balbakosso : "Inversez la garde !"

Les ceintures et leurs significations

Ceinture blanche, jaune, jaune avec une barrette bleue, jaune avec deux barrettes bleues, ceinture bleue, bleue avec une barrette rouge, bleue avec deux barrettes rouges, ceinture rouge, rouge avec une barrette noire, rouge avec deux barrettes noires. Les enfants ont également une ceinture orange, une ceinture verte et une ceinture violette entre la jaune et la bleue. Chacune de ces couleurs a une signification. Ainsi le blanc symbolise la pureté, l’innocence de l’initié et son ignorance vis-à-vis de la pratique. Le jaune est la couleur de la terre dans laquelle la plante prend racine et croît à l’image du pratiquant qui progresse du fondement de l’art. Le bleu est la couleur du ciel vers lequel la plante grandit à l'image du pratiquant qui prend de la hauteur dans l'évolution de sa pratique. Le rouge, couleur du feu et du sang signifie le danger d’une puissance ou énergie incontrôlée avisant l’adepte de se maîtriser lui-même et avertissant l’adversaire de se tenir à l’écart. Le noir symbolise, quant à lui, le cosmos et l’infini ainsi que l’imperméabilité du pratiquant face à la peur et à l’obscurité sous toutes ses formes.

4 étoiles - 2 votes
Mots clés :| Taekwondo |
Services
© Impressive web France 2013 - Tous droits réservés                                                                                                                               Accueil | condition générales | Plan de site | Newsletter | Contact | RSS
Tendancemag.com | Copyright © Impressive web France 2013

Devenez fan de Tendancemag.com sur