Accueil » Santé & Forme » Bien-être

La cellulite, mieux la combattre

Publié le Lundi 12 Janvier 2009

Quel fléau cette cellulite !toutes les femmes ou presque, minces ou rondes, en parlent et s’en plaignent. Elles le savent déjà, se débarrasser de la cellulite n’est pas une mince affaire.


Vous en avez assez de votre peau d’orange et vous voulez lutter contre cette ennemie ! Nombreux sont les traitements anticellulite, en voici quelques-uns.

La cellulite, qu’est-ce que c’est ?
Sous l’influence des oestrogènes, hormone féminine, des phénomènes de gonflement et de rétention d’eau peuvent se mettre en place avant le cycle. Nombreuses sont les femmes qui prennent, à cette période, de 1 à 3 kg et les reperdent de moins en moins facilement. Résultat : s’accumulent des amas de graisses et de cellules du tissu conjonctif.C’est la cellulite, avec cet aspect bien connu et irrégulier : la peau d’orange. Plus elle devient importante, et plus elle endommage l’état des fibres du tissu conjonctif, entravant la microcirculation. La cellulite concerne davantage les femmes, mais aussi les hommes. La cellulite concerne 75% de femmes, relativement peu d’hommes. Chez les femmes, cette peau d’orange se localise sur la face externe des cuisses, la face interne des genoux alors que chez l’homme, on la trouve sous forme de graisse sur l’abdomen. Il faut savoir que plusieurs facteurs prédisposent les femmes à ce que les médecins appellent « lipodystrophie superficielle » : déséquilibre hormonal, facteurs génétiques, troubles circulatoires, en particulier mauvais retour veineux. Mais le facteur nutritionnel et la forte tendance féminine au stockage des graisses sont également à prendre en compte, de même que le stress, qui contribue à l’augmentation du dépôt de graisses dans les tissus.

Les différentes formes de la cellulite
Il existe différentes formes de cellulite :▪ La cellulite naissante, encore ferme au toucher : on peut la voir clairement quand on pince la peau entre le pouce et l’index. Elle est encore facile à éliminer.
▪ La cellulite installée, donnant à la peau un aspect peau d’orange, irrégulier.
▪ La cellulite « fibreuse », dure, douloureuse et inesthétique.

Comment empêcher son apparition ?
La prévention repose sur un régime diététique (qui limite les aliments sucrés et les féculents, et qui est riche en légumes, fruits, céréales, viandes et poissons maigres, laitages écrémés ou demi-écrémés) et une hygiène de vie associant la pratique d’un sport, tel que la natation, le jogging ou d’autres sports d’endurance. Il est important de rester dès l’enfance dans une fourchette de poids normal théorique, pour ne pas voir s’installer des « îlots cellulitiques » bien difficiles à déloger et de prendre des produits drainants à base de plantes (après avoir pris conseil auprès de son médecin ou pharmacien). Il est aussi nécessaire de boire suffisamment (à raison de 1,5 à 2 l d’eau par jour).

Cellulite et insuffisance veineuse
Quand la circulation sanguine et lymphatique se fait mal, les toxines (déchets métaboliques) du corps sont plus difficilement éliminées, le retour veineux s’avère moins efficace, et le sang et la lymphe tendent à stagner dans la partie basse du corps, engorgeant les tissus. Ces tissus mal irrigués ralentissent la circulation sanguine et lymphatique. Pour cela, il est utile de pratiquer régulièrement la marche afin de favoriser le retour veineux et d’aider à améliorer la circulation et à désengorger les tissus.

Comment améliorer la circulation veineuse et lymphatique ?
Pour que la circulation se fasse sans entrave, évitez de porter des pantalons moulant trop les jambes, sciant la taille, gainant les cuisses de manière excessive, écrasant l’estomac, entravant ainsi la digestion. Exit également certaines bottes, chaussettes, collants ou bas qui, formant un garrot, entravent le retour veineux.

Cellulite : les solutions pour en venir à bout !

C’est à partir d’un diagnostic précis (type de cellulite existant) qu’il est ensuite possible de choisir telle ou telle méthode.


1- Les soins amincissants : sous forme de gels, sprays ou crèmes, les produits anticellulite sont généralement efficaces. On distingue alors deux types de composants :

▪ Les composants anticellulite agissant sur le drainage circulatoire : le drainage va favoriser la décongestion des tissus par drainage de l'œdème. Il s'agit généralement de substances proches de celles qui sont employées dans la prise en charge des troubles fonctionnels liés aux varices : extraits de pépins de raisin, extraits de vigne rouge, de marron d'Inde ou d’hamamélis...

▪ Les composants anticellulite agissant sur la cellule graisseuse (l'adipocyte) : il s'agit principalement de la caféine (qui présente d'ailleurs un excellent taux de pénétration transcutanée, proche de 40% du produit appliqué), parfois associée aux sels de rutine, à l’escine ou à la vitamine A.
Ces crèmes ne sont efficaces que lorsqu’on se bouge et qu’on surveille son alimentation. Dans l’idéal, il faut mettre sa crème en massant du bas vers le haut, avant de pratiquer sa demi-heure de sport quotidienne.
Non seulement ces soins empêchent le stockage adipeux mais ils activent en plus la circulation sanguine locale, facilitent le drainage des déchets et l’élimination de l’eau, et retendent les tissus. Ainsi, la peau retrouve une texture plus souple, les tissus sont raffermis et la peau hydratée.

2- Autres techniques
De nombreuses techniques sont proposées, à savoir :
▪ L’aquadrainage lymphatique : encore plus performant que le drainage lymphatique manuel, il est préconisé en cas de rétention d’eau et de troubles circulatoires. Sa forme active associe une gymnastique aquatique à des séances de bicyclette aquatique ou de Pilates dans l’eau.
▪ L’endermologie : ce type de massage technologique s’effectue grâce au Cellu M6 (appareil de massage dont la tête attrape la peau entre deux rouleaux) qui reproduit un palper-rouler dynamique avec un système d’aspiration. Il permet de lutter contre la rétention d’eau et la fibrose mais se montre limité sur la cellulite adipeuse. Cette méthode peut avoir des résultats temporaires sur l’apparence de la peau.
Si ces traitements locaux restent sans effet, des gestes chirurgicaux pourront être prescrits par votre médecin. Parmi ces traitements possibles, on peut citer :
▪ L'électrolipolyse qui, par l’action d’un courant électrique de très faible intensité, diminue le volume des graisses en provoquant leur utilisation et en accélérant le drainage des toxines ;
▪ L'utilisation d'ultrasons qui bombardent la cellule graisseuse, transformant son fardeau lipidique en déchets éliminés par les voies naturelles. Certains appareils se proposent même d’associer les ultrasons et le palper-rouler ;
▪ La liposculpture, la liposuccion ou la lipoaspiration reste une méthode de référence qui permet de faire des corrections importantes en aspirant les cellules graisseuses localisées. Cette technique ne marche pas sur tous les types de cellulites mais peut avoir des résultats durables.
▪ D’autres techniques, comme la lipotomie, associent l’injection d’un produit qui prépare les adipocytes à un traitement aux ultrasons ou à l’action d’un courant électrique. Une fois le traitement effectué, il vous faudra continuer à surveiller votre régime et à entretenir votre forme. La lutte contre la cellulite est une guerre de tous les instants ! Faites alors attention à votre alimentation !

Article élaboré avec Amira Kallel,
Nutritionniste à DIAITA Center
Services
© Impressive web France 2013 - Tous droits réservés                                                                                                                               Accueil | condition générales | Plan de site | Newsletter | Contact | RSS
Tendancemag.com | Copyright © Impressive web France 2013

Devenez fan de Tendancemag.com sur