Accueil » Santé & Forme » Nutrition

Du lait, pour le plaisir et pour la forme

Publié le Mercredi 23 Septembre 2009

Riche en vitamines, minéraux, oligo-éléments et protéines, le lait possède de nombreuses qualités nutritives. Froid ou chaud, sa saveur s’apprécie tout naturellement!


Onctueux, le lait nous accompagne tout au long de la vie et répond à nos divers besoins grâce aux nutriments qu’il renferme en bonnes proportions. Consommé chaque jour, c’est un véritable atout santé.

Un cocktail vitaminé
Le lait constitue une excellente source de vitamine D. En rendant disponibles le calcium et le phosphore dans le sang, la vitamine D participe à la croissance de la structure osseuse ainsi qu’au développement des cellules, dont celles du système immunitaire. A noter que la vitamine D est ajoutée au lait. Les folates (produits dérivés de la vitamine B9) jouent un rôle de premier plan dans la formation des cellules nerveuses et dans le maintien du système immunitaire. Elles ont également la particularité d’entrer dans les divers processus de la croissance: les femmes enceintes, les enfants et les adolescents auront tout à gagner à boire du lait! Connue pour améliorer la vue, protéger la peau et les muqueuses contre les infections, la vitamine A, aux propriétés antioxydantes, est l’une des vitamines les plus polyvalentes. Egalement présentes dans le lait, les vitamines du groupe B (B12, B2, B6, B1) favorisent le renouvellement cellulaire de l’organisme, stimulent les défenses anti-infectieuses et renforcent les fonctions cérébrales ainsi que la mémoire.
Considérant les bénéfices apportés par ces vitamines, il serait dommage de se priver du lait!

Les minéraux et oligo-éléments du lait
Tout le monde le sait, le lait est l’aliment le plus complet. Grâce à sa richesse en calcium, phosphore, sélénium, potassium, magnésium, zinc et iode, il intervient dans plusieurs fonctions de l’organisme. Ainsi, le calcium laitier assure la solidité des os, des contractions musculaires et le fonctionnement des cellules nerveuses.
Le calcium laitier pourrait aussi jouer un rôle dans la prévention des maladies cardiovasculaires, de l’hypertension artérielle et de l’obésité. Le phosphore, le minéral le plus abondant dans le corps après le calcium, participe à la croissance et à la régénérescence des tissus et aide à maintenir le pH du sang à la normale. Les propriétés antioxydantes du sélénium permettent au corps de lutter contre les radicaux libres, responsables du vieillissement prématuré des cellules de l’organisme et du cerveau. Outre cette caractéristique, le sélénium intervient aussi dans la fabrication des hormones thyroïdiennes et des défenses immunitaires.
Le zinc, apprécié pour ses vertus antioxydantes, renforce la cicatrisation de la peau. De son côté, le potassium stimule l’influx nerveux, l’activité des reins, les contractions musculaires, dont celles du couur. Souvent considéré comme un antistress naturel, le magnésium maintient l’équilibre nerveux, stimule la croissance osseuse ainsi que la production d’énergie et facilite le transit intestinal.
Bien que présent en moindre quantité dans le lait, l’iode joue tout de même un rôle important! En entrant dans la fabrication des hormones thyroïdiennes, il agit sur la formation du système nerveux au stade du foetus, lors de la puberté et d’une manière générale tout au long de la vie.

Les protéines du lait
Au-delà des vitamines et des minéraux essentiels, le lait renferme d’autres composés bioactifs qui auraient eux aussi des effets sur la santé. C’est le cas notamment de la lactoferrine, une protéine qui lutte contre les infections.
Elle protègerait aussi contre certains types de cancers. Contrairement aux protéines végétales, les protéines animales du lait contiennent tous les acides aminés, y compris ceux dits "essentiels" que notre corps ne peut fabriquer luimême et qui doivent impérativement lui être apportés par l’alimentation.
Les protéines laitières sont d’excellente qualité nutritionnelle. Elles ont en plus des caractéristiques spécifiques dont les vertus thérapeutiques commencent aujourd’hui à être bien connues.

Les lipides du lait
La matière grasse du lait et des produits laitiers n’a pas toujours eu bonne réputation et pourtant, les acides gras saturés qu’elle contient ne méritent pas d’être considérés comme "mauvais" car ils exercent des fonctions importantes pour l’organisme. Parmi les acides gras du lait, l’acide myristique, qui est très peu fabriqué par l’organisme, règle l’activité de certaines protéines et pourrait aider à la fabrication de certains acides gras essentiels.
L’acide butyrique est un bon protecteur vis-à-vis du cancer du côlon. Le problème des lipides et acides gras reste tout d’abord un problème de quantité consommée et de leur nature saturés ou insaturés.
Pour profiter des bienfaits du lait sans pour autant alourdir votre tour de taille, un à deux verres de lait par jour, de préférence demi-écrémé, nature et sans sucre ajouté ni café, restent bénéfiques pour la santé.

Article élaboré avec Emira Moatemri ép.Kallel,nutritionniste du centre Diate center.

Services
© Impressive web France 2013 - Tous droits réservés                                                                                                                               Accueil | condition générales | Plan de site | Newsletter | Contact | RSS
Tendancemag.com | Copyright © Impressive web France 2013

Devenez fan de Tendancemag.com sur