Accueil » Santé & Forme » Nutrition

La vitamine C, pour un hiver serein !

Publié le Mercredi 16 Décembre 2009

Appréciée pour ses nombreuses vertus, la vitamine C favorise notre bien-être ainsi que notre tonus général.

De toutes les substances organiques indispensables à la vie, la vitamine C est celle dont nous avons le plus besoin. Curieusement, elle est aussi celle que nous consommons le moins. Pour en savoir plus sur ses bienfaits, découvrons-la ensemble.

Les bienfaits de la vitamine C

Utilisée depuis l’Antiquité pour ses propriétés antioxydantes, reconstituantes et antiinfectieuses, la vitamine C est inséparable de notre bon état de santé. Ainsi, en ralentissant l’effet néfaste des radicaux libres responsables de la détérioration et du vieillissement de nos cellules, elle renforce notre résistance face aux attaques microbiennes et virales de toutes sortes. Concrètement, un apport quotidien en vitamine C permet de lutter contre certaines maladies telles que le rhume ou la grippe (lorsque les symptômes sont déclarés, elle ne peut ni en réduire la durée ni la gravité). Associée à la vitamine E, elle retarderait l'apparition de certains cancers. Consommée en quantité suffisante, elle favorise l’absorption et le stockage du fer contenu dans les végétaux, diminue le taux de cholestérol et de sucre dans le sang et fait baisser la tension artérielle. Autre atout et non des moindres, elle stimule la fabrication de collagène, protéine essentielle à la formation des tissus tels que la peau, les cartilages, les vaisseaux sanguins, les os et les dents.

Présente en bonne quantité dans l’organisme, elle combat de façon positive la fatigue intellectuelle et physique, le stress, les maux de tête et évite les risques d’anémie. Une étude récente a démontré que la vitamine C combattrait efficacement la bactérie responsable de la plupart des ulcères d'estomac. Enfin, un supplément de vitamine C favorise l'élimination des agents polluants et les toxines produites par notre corps. Un supplément en vitamine C sur une longue période de temps réduit les risques de cataracte et pourrait s'avérer nécessaire dans le cas d’une prise régulière de contraceptifs oraux, d'aspirine ou d'anti-inflammatoires qui peut faire diminuer le taux sanguin de vitamine C, ainsi que pour les fumeurs qui ont des besoins accrus en vitamine C car le tabagisme en réduit le taux dans l'organisme.

Où la trouver?

Bien qu’elle soit présente en grande quantité dans la nature, ce sont surtout les aliments d’origine végétale qui en renferment le plus, en particulier les agrumes, les fruits frais et les légumes verts, consommés crus ou cuits à la vapeur. A eux seuls, par exemple, les fruits et les crudités représentent 85% de notre consommation totale de vitamine C. Outre les agrumes reconnus pour leur forte concentration en vitamine C, celle-ci se retrouve également dans les légumes à feuilles vertes, les pommes de terre, les fraises et les kiwis. Présente en moindre quantité dans les aliments d'origine animale, c’est surtout dans le foie des animaux et dans la chair de certains poissons comme le saumon, le thon ou l'anguille, qu’elle est le plus concentrée.

Comment la consommer?

La vitamine C est très sensible à la chaleur, à la lumière et à la température ambiante: une semaine passée à l’air libre suffit pour qu’une tomate perde la moitié de ses vitamines C. Par ailleurs, en étant hydrosoluble, ce qui signifie qu’elle se dissout assez vite au contact des liquides, elle disparaît dans l’eau de cuisson. Ainsi, plus un légume cuit longtemps dans une eau portée à forte température, moins il conservera de vitamine C. Pour en éviter les pertes (de 30 à 50% pour la cuisson à l’eau), consommez les aliments le plus tôt possible après l’achat, si possible crus ou cuits à la vapeur.

En manquons-nous?

C’est un fait, nous ne consommons pas assez de vitamine C: sur les 80 à 100mg recommandés chaque jour, notre alimentation en apporte moins de 75mg, ce qui est peu, surtout quand on sait que notre corps est incapable de la stocker. En effet, après avoir été absorbée par l’estomac puis par l’intestin grêle, elle est assez rapidement éliminée par les urines. Sur le long terme, une carence en vitamine C provoque des états de fatigue intellectuelle et physique, une perte de l’appétit, notamment chez les personnes âgées, une mauvaise cicatrisation des plaies, des douleurs musculaires, une plus grande sensibilité aux infections, des saignements des gencives, du nez... A noter que des surdoses en vitamine C peuvent favoriser les calculs rénaux, les maux de tête ou d’estomac ainsi que les troubles du sommeil.

Apports quotidiens recommandés en vitamine C:
 Enfants 35 mg
Adolescents 40 à 60 mg
Adultes (femmes et hommes)  60 à 100 mg
 Personnes âgées  120 mg
 Fumeurs  140 mg
Femmes enceintes ou qui allaitent  80 à 100 mg

Article élaboré avec Emira Moatemri ép. Kallel, nutritionniste du centre Diaita Center

 

Mots clés :| Citron | Bienfaits citron | Vitamine C | Hiver |
Services
© Impressive web France 2013 - Tous droits réservés                                                                                                                               Accueil | condition générales | Plan de site | Newsletter | Contact | RSS
Tendancemag.com | Copyright © Impressive web France 2013

Devenez fan de Tendancemag.com sur