Accueil » Santé & Forme » Nutrition

La coriandre: un parfum aux multiples vertus !

Publié le Mardi 09 Février 2010

Connue selon les régions sous le nom de «persil arabe», la coriandre est une plante aromatique dont on utilise les graines et les feuilles, la racine étant surtout appréciée en Asie.


Employée dans des plats aussi bien salés que sucrés, la coriandre entre également dans la composition de nombreux mélanges d’épices, dont par exemple la poudre de curry.

Mais au-delà des préparations culinaires, cette plante aromatique possède des vertus médicinales qui ne demandent qu’à être connues.Une généreuse bienfaitrice
Grâce à leur richesse en silice (minéral présent dans la plupart des tissus organiques, osseux et conjonctifs), en acide linoléique (acide gras qui contribue au bon fonctionnement de l’organisme) et en tanins (substances d’origine végétale connues pour entretenir la peau), les graines de coriandre possèdent des propriétés stimulante, tonifiante, diurétique et antibactérienne.

Utilisées en infusion, elles combattent la diarrhée et les coliques, calment les intoxications intestinales et les infections urinaires, améliorent la digestion après un repas un peu lourd.Broyées et ajoutées à du miel, elles soulagent les inflammations de la gorge. Quelques feuilles fraîches mâchées ont aussi un effet bénéfique sur les bactéries à l’origine de la mauvaise haleine.

En cataplasme, leurs qualités calmantes soulagent les plaies, apaisent les articulations douloureuses, les rhumatismes et les migraines d’origine digestive. Ses feuilles fraîches contiennent en outre du bêtacarotène, connu pour favoriser l’assimilation des lipides et se transformer en vitamine C une fois dans l’organisme, ainsi que de la vitamine K, nécessaire à la coagulation du sang. Leur forte concentration en antioxydants leur permet de lutter contre les microparticules responsables du vieillissement cellulaire, certaines formes de cancer ainsi que des maladies cardiaques.

Une étude en laboratoire a démontré récemment que la teneur en antiradicaux libres présents dans la coriandre fait de cette plante une antibactérienne efficace.

Et bien que ces expériences ne définissent pas les doses exactes à consommer, les résultats montrent que la coriandre a un e f f e t positif dans la l u t t e contre ces dern i e r s . D’autres é t u d e s expérimentales tendent à montrer que la consommation de graines de coriandre diminuerait le taux de mauvais cholestérol et de triglycérides tout en augmentant la quantité de bon cholestérol.

Ce phénomène viendrait du fait qu’elles favorisent la diminution des acides biliaires dans l’intestin. Cela dit, en raison des composants allergéniques qu'elle contient, la poudre de graines de coriandre est déconseillée aux personnes atteintes d’asthme ou de rhinite. Une inhalation plus ou moins prolongée favorise les allergies respiratoires. Son odeur assez forte peut même donner des vertiges lorsqu’on la respire de trop près.

Une cuisine parfumée
Contrairement à la racine qui résiste à la chaleur et qui peut donc s’ajouter en début de cuisson, les feuilles de coriandre s’utilisent comme les feuilles du persil. Inutile donc de vouloir les chauffer. Pour parfumer vos soupes, omelettes, légumes, poissons, viandes et pâtisseries, quelques feuilles finement ciselées et ajoutées en fin de cuisson suffisent.

Entières, elles s’utilisent pour la décoration d’une assiette ou d’un plat. Moulues et associées à du poivre, les graines à la saveur un peu anisée, aromatique et légèrement piquante subliment à merveille le couscous, le riz, les terrines, les grillades, certaines confitures et compotes. Elles entrent également dans la composition de marinades, de ragoûts et de soupes comme la chorba.

Mélangées à de l’huile et de l’ail, elles aromatisent les c o n s e r - v e s . L ' i d é a l e s t e n c o r e d'utiliser les graines en poudre dans les plats à cuisson courte et les graines entières dans les plats à cuisson longue et les marinades.

La choisir et la conserver

Choisissez-la fraîche avec de belles feuilles vertes et non tachées. Ses graines, de la même grosseur qu’un grain de poivre, doivent être jaunâtres et légèrement striées. Comme la plupart des herbes aromatiques, une fois séchée, la coriandre perd de son parfum. Côté conservation, ses feuilles fraîches se congèlent sans mal.

Pour cela, il suffit de les ciseler, de les placer dans un bac à glaçons rempli d’huile d’olive ou d’eau et de démouler les cubes selon vos besoins.

Pour un goût plus piquant, congelez les graines encore vertes avec leurs fines tiges. Au réfrigérateur, la coriandre se garde deux à trois semaines, à condition de la mettre dans un verre d’eau recouvert d’un sac en plastique fermé avec un élastique. Les graines récoltées à maturité se conservent à l’abri de l’humidité pendant un ou deux ans.

 

Article élaboré avec Alya Oueslati – Nutritionniste

4 étoiles - 2 votes
Services
© Impressive web France 2013 - Tous droits réservés                                                                                                                               Accueil | condition générales | Plan de site | Newsletter | Contact | RSS
Tendancemag.com | Copyright © Impressive web France 2013

Devenez fan de Tendancemag.com sur