Accueil » Santé & Forme » Nutrition

La vitamine D, la garantie d'une bonne santé !

Publié le Mardi 09 Mars 2010

La vitamine D, connue pour être la «vitamine du soleil», possède de nombreuses propriétés. Pour en savoir plus sur celles-ci, un petit point s’impose!


Faut-il consommer de la vitamine D? Il va sans dire que la réponse à cette question est «oui».Un oui qui fait d’ailleurs l’unanimité des professionnels de la santé, car en plus d’être indispensable au maintien de nos fonctions vitales, la vitamine D aiderait à prévenir l’apparition de certaines maladies.

La vitamine D et les os
Produite par certains végétaux (vitamine D2) et par notre peau sous l’action du soleil (vitamine D3), la vitamine D renferme d’indéniables qualités en matière de santé, notamment des dents et des os.
En assurant l’absorption du calcium par l’intestin, en stabilisant le taux de calcium et de phosphore dans le sang ainsi que dans les tissus, elle entretient l’émail des dents, favorise la formation et la solidité des os.

Une qualité appréciable qui lui vaut de prévenir certaines maladies touchant le squelette comme l’ostéoporose. D’après plusieurs recherches, un apport de 10 à 20μg (microgrammes) de vitamine D associé à un supplément de 700 à 1200mg de calcium permettrait de ralentir la progression de l’ostéoporose chez les personnes de 50 ans, notamment les femmes, plus prédisposées à cette maladie qui fragilise les os.

Toujours selon une expérience effectuée sur les femmes, une consommation régu lière de vitamine D réduirait les risques de sclérose en plaques (qui s’attaque au système nerveux) et aurait également un effet bénéfique sur la polyarthrite rhumatoïde, caractérisée par une inflammation chronique des articulations. Concernant les enfants, de la naissance à l’adolescence, un supplément en vitamine D ajouté au lait et aux produits laitiers prévient le rachitisme, maladie causant des troubles de la croissance ainsi qu’une déformation du squelette (petite taille, jambes arquées, troubles de la dentition..).Enfin, chez les personnes âgées, un apport journalier en vitamine D réduit de façon significative les risques de fractures.

La vitamine D et le coeur
Indispensable à la bonne santé de l'organisme, la vitamine D est également essentielle à la bonne santé du coeur. Des études menées sur 500 personnes ayant été victimes d’un infarctus ou d’une maladie cardio-vasculaire ont démontré que les participants qui avaient les taux de vitamine D les plus élevés avaient 33% de risque en moins de développer une maladie cardiaque (en régulant la tension artérielle, elle limite les risques d’accidents cardio-vasculaires) et 55% de risque en moins de devenir diabétique (en favorisant la synthèse de l'insuline, elle stabilise le taux de glucose dans le sang).

D’autres études attestent que la vitamine D3 réduirait l’augmentation de la masse du muscle cardiaque des personnes hypertendues souffrant de défaillance cardiaque.

Carences et surdosages
La fonction première de la vitamine D est de favoriser l'absorption intestinale du calcium et la fixation de ce dernier sur les os et les dents. De fait, lorsqu’elle est consommée en trop faible quantité, des maladies graves peuvent apparaître: le rachitisme et l’ostéomalacie, maladie entraînant chez l’adulte des douleurs osseuses, un ramollissement et une déformation des os. Dans d’autres cas, les carences peuvent être liées au manque de soleil, à des maladies troublant l’absorption du calcium par l’intestin, comme la maladie coeliaque et la mucoviscidose, ou à une alimentation faible en vitamine D.

A noter que les personnes à risque sont les nourrissons, les enfants, les femmes enceintes et les personnes âgées pour qui la vitamine D est précieuse puisqu’à partir de 60 ans l’organisme en fournit moins. A l’inverse, une consommation trop importante peut augmenter les taux de calcium dans le sang et former des calculs rénaux. Elle peut aussi entraîner une calcification des vaisseaux sanguins et accroître ainsi le risque d’accident cardio-vasculaire. Les autres symptômes d’un surdosage étant une perte d'appétit, des maux de tête, de la faiblesse, de la fatigue, une soif excessive et une irritabilité


Article élaboré avec Alya Oueslati - Diététicienne

Services
© Impressive web France 2013 - Tous droits réservés                                                                                                                               Accueil | condition générales | Plan de site | Newsletter | Contact | RSS
Tendancemag.com | Copyright © Impressive web France 2013

Devenez fan de Tendancemag.com sur