Accueil » Santé & Forme » Nutrition

La douceur du miel

Publié le Mardi 02 Novembre 2010

Il peut être d’acacia, d’oranger, de mille fleurs, de thym, des quatre saisons, des forêts… et jouit d’une réputation qui ne se dément pas depuis la nuit des temps. Le miel est l’un des plus beaux cadeaux que nous ait donné la nature pour l’équilibre, la beauté et la santé.

Une abeille butineuse, en période de miellée, doit « visiter » entre 3000 et 4000 fleurs et parcourir pas moins de 25 kilomètres par jour pour rapporter ½ gramme de nectar et fabriquer 1/10 de gramme de miel! C’est dire la préciosité de ce nectar. Un produit 100% naturel.

Dans l’histoire de l’alimentation humaine, aucun autre produit - mis à part peut-être le lait - n’a eu une telle longévité. Rien d’étonnant à ce que le miel nous accompagne depuis la nuit des temps et a toujours eu une valeur de mythe symbolisant la vie et la santé. « Le miel est la denrée produite par les abeilles mellifiques à partir du nectar des fleurs ou de certaines sécrétions provenant de parties vivantes de plantes ou se trouvant sur elles, qu'elles butinent, transforment, combinent avec des matières spécifiques propres, emmagasinent et laissent mûrir dans les rayons de la ruche.



Cette denrée peut être fluide, épaisse ou cristallisée. » voilà pour ce qui est de la définition officielle. Ainsi, le miel arrive sur notre table tel que les abeilles l’ont fait c’est-à-dire sans additif, ni colorant, ni conservateur ou parfum artificiel. Il se compose à 80 % de glucides représenté par du fructose, du glucose ainsi que du maltose et du saccharose, 18 % d’eau, une infime quantité de lipides et de protides - mais une grande quantité d’acides aminés libres - et des éléments minéraux dont le potassium, le calcium, le magnésium, le fer...

De plus, il contient un grand nombre de vitamines dont principalement les vitamines B1, B2, B3 ou vitamine PP, B5, B6, C, qui, si elles ne couvrent pas nos besoins journaliers n’en constituent pas moins un apport non négligeable. 

Enfin les enzymes - les amylases alpha et bêta, la gluco-invertase et la gluco-oxydase - qui facilitent la digestion des aliments et sont à l’origine de certaines vertus du miel ainsi que des facteurs antibiotiques naturels qui empêchent le développement les bactéries sans les tuer font partie des nombreux composants de ce produit extrêmement complexe.

1001 vertus pour la santé

Contre le rhume, la fatigue, les problèmes digestifs… En plus d’être savoureux, le miel est doté de 1001 vertus pour la santé. Il est d’abord un aliment qui permet de prévenir nombre de maladies avant d’être un « médicament » susceptible de affections, d’où le terme d’ « alimentmédicament » qui lui est attribué depuis de nombreuses années. Aujourd’hui ses propriétés thérapeutiques sont largement confirmées par de nombreuses études; on lui trouve même de nouvelles utilisations et applications !

D’une manière générale, et ce n’est un secret pour personne, le miel est très riche en sucre mais très différent du sucre. Les glucides contenus dans le miel sont facilement assimilables par les cellules de l’organisme qui peuvent en tirer le carburant nécessaire à leur fonctionnement.

De plus le miel présente un pouvoir sucrant supérieur. Sucre à part, les nombreux oligoéléments présents donne au miel des vertus énergétiques uniques ou presque. Sur une personne bien portante, il permet un meilleur rendement physique grâce à une action dynamogénique et stimulante sur le coeur ; il augmente l’endurance, favorise la récupération et prévient les défaillances.

Par ailleurs, une consommation régulière permet d’augmenter sa résistance à la fatigue physique et intellectuelle - idéal donc pour les adolescent et étudiants à l’occasion d’examens ou de concours - et renforce le système de défense immunitaire. Sur une personne moins bien portante, le miel a des effets positifs sur un état de fatigue lié au surmenage par exemple ainsi que sur les pertes d’appétit et de maigreur.

Par ailleurs, l’une des principales propriétés du miel est son pouvoir antibactérien. En effet, sa viscosité limite la dissolution de l’oxygène et assure ainsi une meilleure oxygénation des tissus.

D’autre part, sa faible concentration en protéines empêche les bactéries de croître correctement ce qui donne son sens à la fameuse cuillère à soupe de miel dans une tisane pour soigner un méchant rhume.En plus de fournir de l’énergie, de lutter contre les bactéries et d’adoucir les maux de gorge, le miel agit aussi sur la sphère digestive.

En effet, il possède des propriétés diurétiques, laxatives et contribue à lutter contre les constipations passagères. Il serait également efficace contre les infections de l’estomac et de l’intestin… et bien d’autres applications n o t a m m e n t dans le domaine dermatologique (palies infectées, escarres, brûlures, crevasses…) ou dans celui de l’esthétique avec une gamme de plus en importante de produits qui régénèrent , conservent et prolongent la beauté de la peau.

En conclusion, en plus d’être bon pour la santé, le miel est bon tout court, Winnie l’Ourson, d’ailleurs, ne cesse de le répéter! Il peut être consommé par tout le monde alors vous n’avez plus aucune raison d’hésiter et plongez-vous goulument dans un pot de miel.

Article élaboré avec Mme Houda SAID - Nutritionniste

Mots clés :| Miel | Bienfaits du miel |
Services
© Impressive web France 2013 - Tous droits réservés                                                                                                                               Accueil | condition générales | Plan de site | Newsletter | Contact | RSS
Tendancemag.com | Copyright © Impressive web France 2013

Devenez fan de Tendancemag.com sur