Accueil » Santé & Forme » Nutrition

Envie d'une pause quatre heures ?

Publié le Mardi 30 Novembre 2010

Reconnu d'utilité publique par les nutritionnistes, le goûter a fait la preuve de son intérêt santé. Pas question pour autant d'avaler n'importe quoi, en quantité comme en qualité. Tendance vous invite à faire une pause goûter et à renouer avec les souvenirs de votre enfance.


Le plaisir de l'hiver et des journées trop courtes c'est le goûter ! On aime l'odeur sucrée dans la maison et ce moment chaleureux à partager. Alors, quelle drôle d'idée que de vouloir le réserver qu'aux enfants ! Le goûter, c'est aussi pour les grands… Si pour les enfants le goûter est une véritable institution, les adultes ont tendance à l'oublier et c'est bien dommage !
Plusieurs études scientifiques ont démontré l'intérêt de ce repas notamment dans la prévention de l'obésité, prouvant que les personnes qui s'accordent une pause quatre heures régulièrement ont un indice de masse corporelle (IMC) plus faible que les "non-goûteurs Pourquoi ? Tout simplement parce que le goûter, en faisant le lien entre le déjeuner et le dîner, permet de mieux étaler sa ration alimentaire et évite que l'on se jette sur le repas. Ainsi, chez les goûteurs, les apports énergétiques sont plus élevés en glucides mais plus pauvres en lipides et le total calorique quotidien du goûteur est inférieur à celui d'un non-goûteur.

Enfin, les professionnels de la nutrition s'accordent à dire que le quatre heures sert à relancer l'effort intellectuel et physique entamé depuis le matin et à prendre le relais du déjeuner. Il serait bête de s'en priver. C'est pourquoi le goûter est une bonne habitude à prendre pour tous et plus particulièrement pour les personnes qui nécessitent des besoins particuliers : enfants, femmes enceintes ou qui allaitent, sportifs, personnes âgées.

Il doit être considéré comme un vrai repas à part entière, au même titre que le petit-déjeuner, le déjeuner ou le dîner dans la mesure où il est complet, varié, régulier et pris en une seule fois pour bien le différencier du grignotage.

Goûter n'est pas grignoter !

Grignoter c'est lorsque, sans avoir particulièrement faim, on ouvre de façon intempestive le frigo ou les placards pour se jeter sur des aliments riches en calories mais pauvres en vitamines et minéraux. Si, dans la majorité des cas, on se trouve toujours une bonne excuse – stress, gourmandise… – on oublie trop souvent que le grignotage contribue largement au déséquilibre alimentaire.

A l'inverse, le goûter s'apparente à un véritable repas qui permet de répondre aux recommandations officielles. Il permet de consommer trois produits laitiers par jour, cinq fruits et suffisamment de glucides complexes, et il s'adapte à l'évolution de nos modes de vie (déjeuner pris sur le pouce, dîner tardif).

De plus, contrairement au petitdéjeuner et au déjeuner qui sont de véritables courses contre la montre, le goûter permet de se retrouver autour d'une table et de s'accorder une pause.

Le goûter idéal…

Attention, le goûter n'est pas un repas fourre-tout où tout ce qui est comestible est le bienvenu. En matière de goûter, les règles sont simples: évitez de manger trop gras, trop sucré et trop salé. Ce moment doit être un véritable instant de détente après l'école pour les enfants et une vraie pause dans la journée pour les adultes. Le goûter apparaît comme un moment stratégique dans la journée d'un enfant, contribuant à son équilibre alimentaire.

Le goûter doit couvrir entre 10 et 15% de l'apport énergétique quotidien et doit varier entre 250 kcal pour un enfant de moins de 9 ans et 400 kcal pour un adolescent de 12 à 17 ans. Mais s'il est important de servir ce mini repas à vos enfants, il est tout aussi important que celui-ci soit équilibré. Car qui dit nourrissant ne veut pas dire trop calorique. Il y a dans les aliments une multitude d’éléments non énergétiques (vitamines, minéraux, acides organiques) qui sont indispensables à la vitalité et à la santé. Le goûter doit donc comporter ce type de nutriments. Idéalement, il se compose de quatre aliments de base :

- Le produit lait i e r (type lait, fromage, yaourt) apportera le calcium et les protéines.

- Le produit céréalier (pain, biscuit, gâteau) est source de glucides. - Le fruit permettra de faire le plein de fibres, de vitamines et de minéraux.

- De l'eau ou du thé en quantité pour hydrater l'organisme.

Pour un adulte, le goûter ne doit pas être une prise alimentaire supplémentaire. Il s'agit de fractionner différemment la ration alimentaire dans la journée et non d'ajouter un repas sans rien modifier aux autres. Si l'on se sent vite rassasié ou si la pause goûter est une pause détente dont on ne peut se passer, il sera utile et agréable d'alléger le déjeuner et le dîner en retirant par exemple le fruit du midi, le laitage du soir, un peu de pain à l'un des repas, pour les réunir au goûter, avec une boisson chaude ou froide, peu ou pas sucrée.

Si le déjeuner est trop léger, la faim risque, quelques heures plus tard, de nous conduire à nous jeter sur n'importe quel aliment, de préférence très énergétique, c'est-à-dire gras et sucré ! Il faut donc éviter ce piège, d'une part en prenant un déjeuner qui soit tout de même assez substantiel et d'autre part en prenant un goûter équilibré avant d'avoir trop faim !

Pour conclure, que l'on ait de gros besoins énergétiques ou au contraire que l'on cherche à perdre du poids, le goûter nous aide dans tous les cas à atteindre notre objectif. Mais soulignons pour finir, qu'un goûter mal conçu, trop copieux, ou pris trop tard, peut nuire à l'équilibre alimentaire de la journée, notamment en diminuant l'appétit au repas suivant. Le risque est alors de faire l'impasse sur des aliments indispensables comme les légumes et la viande, le poisson ou les oeufs, généralement plus présents au dîner qu'au goûter!


4 conseils Pour quatre heures

1.Goûtez en une seule fois, sans vous forcer si vous n'avez pas faim.

2.Evitez que vos enfants ne goûtent deux fois, à l'école puis à la maison.

3.Fuyez les pauses télé pendant lesquelles il est facile de grignoter sans fin (et sans faim !).

A lire

A l'heure du goûter

CYRIL LIGNAC, ERIC FÉNOT EDITION HACHETTE.


Renouez avec le plaisir unique du vrai goûter ! Un petit creux? Voici 25 recettes colorées, fruitées et croustillantes faciles à préparer pour régaler les petits et les grands.

Petits pots de compote de pomme et fromage blanc à la vanille, riz au lait, jus de pommes et raisins, madeleines au miel, retrouvez toutes les saveurs de l'enfance !

Des conseils de Cyril Lignac et des variantes vous permettront de décliner vos recettes pour encore plus de plaisir !

 

Services
© Impressive web France 2013 - Tous droits réservés                                                                                                                               Accueil | condition générales | Plan de site | Newsletter | Contact | RSS
Tendancemag.com | Copyright © Impressive web France 2013

Devenez fan de Tendancemag.com sur