Accueil » Santé & Forme » Nutrition

L’indispensable persil

Publié le Jeudi 03 Novembre 2011

Sans aucun doute la plus célèbre des fines herbes, le persil est très certainement la plante la plus utilisée pour décorer et parfumer les plats.

Très probablement originaire d’Europe méridionale, le persil est une petite plante herbacée potagère haute d’une quarantaine de centimètres.



Jusqu’au Moyen-âge, elle avait le statut de plante médicinale, stimulante, tonique et diurétique.



Cependant, il faudra attendre le 15e siècle pour que le persil rencontre le succès dans nos cuisines. Ombellifères aux feuilles vertes, le persil est une plante bisannuelle. On en connaît principalement deux grandes variétés: «le persil commun», plat ou frisé selon la forme de ses feuilles et qui est utilisé comme condiment en cuisine, et «le persil bulbeux», une variété cousine cultivée comme légume dont la racine allongée et charnue rappelle le panais par sa forme et le céleri rave par son goût.







De la plante médicinale à notre cuisine…







Consommé en petite portion, le persil fournit peu de nutriments. Par contre, en grande quantité, il se révèle être un aliment particulièrement intéressant d’un point de vue nutritionnel, au point de pouvoir être comparé à un complément naturel ! Le persil regorge de vitamines, carotènes et minér aux essentiels au bon fonctionnement de notre organisme, ce qui explique assez bien son passé de plante médicinale.



Son principal atout est sa richesse en vitamine C, quatre fois plus que l’orange ! Ainsi, avec des 200mg/100g, il dépasse de loin les agrumes et autres kiwis et brocolis… et affiche l’un des taux records dans l’alimentation.



Toutefois, il est recommandé de le consommer cru car à la cuisson,il perd cette précieuse vitamine, tout comme la part de carotènes (provitamines A) qu’il contient.



devant le cresson ou l’épinard. Les vitamines du groupe B sont également bien représentées,



en particulier la B2 dont le taux est au moins le double de celui que l’on trouve traditionnellement dans les légumes, ainsi que la B3 dont la teneur du persil dépasse largement celle de la pomme de terre, considérée comme l’une des meilleures sources de B3.



Sachez également qu’il contient des quantités non négligeables de vitamine K, nécessaire entre autres à la coagulation du sang (attention donc à le bannir de votre alimentation si vous êtes sous traitement d’anticoagulants) et qui joue un rôle dans la formation des os. S’il est contre-indiqué dans les cas de grossesse, cirrhose du foie et de néphrite, il est particulièrement recommandé pour franchir le cap de la ménopause et de l’andropause du fait de sa grande richesse en vitamine B et C. Enfin, qu’il soit frisé ou plat, le persil est l’un des végétaux les plus minéralisés. Il permet également de faire le plein de potassium (deux fois plus que la plupart des légumes frais), de calcium (il en contient plus que le lait ou le yaourt !), de magnésium et de fer…



Le taux de ce dernier est d’ailleurs remarquablement élevé (5.5mg/100g) et se situe en tête des végétaux frais.



Enfin, le persil est bien pourvu en manganèse, en zinc, en cuivre et l’on peut souligner également la présence à l’état de traces de nombreux oligo-éléments rares tels que le chrome, le cobalt, le bore, le sélénium.



Autre caractéristique propre au persil, la présence de fibres, principalement la cellulose et les hémicelluloses insolubles, très abondantes, beaucoup plus que dans l’épinard ou la salade.



Parmi les nombreux pouvoirs qu’on lui reconnaît, celui de lutter contre l’anémie, et de résoudre la cachexie cet état d’affaiblissement de l’organisme lié à une dénutrition, de calmer les inflammations, de tonifier et stimuler l’organisme, notamment la fonction rénale (il dissout pierres et lithiase) et de régulariser le cycle menstruel.



A cela s’ajoutent des propriétés sédatives le persil permettrait de retrouver calme et sérénité ainsi qu’une réputation infaillible contre la toux, l’asthme et pour combattre la mauvaise haleine tout comme la banane, le basilic ou bien encore les épinards.



C’est également un excellent stimulant qui tonifie la peau et réveille le teint, antirides et antitaches.







A toutes les sauces…







Plante aromatique aujourd’hui incontournable, ses feuilles et ses tiges sont utilisées entières ou hachées, seules ou associées à de l’ail, de la ciboulette.



Pour parfumer vos plats, préférez le persil plat, plus riche en arôme; pour les décorer, le persil frisé est idéal. Ciselé, il s’incorpore dans une salade et entre dans la composition de nombreuses sauces ou vinaigrettes. Il se mélange aussi parfaitement au beurre pour en faire une pommade. Haché et accompagné d’ail, vous obtiendrez la fameuse persillade qui se marie très bien avec de nombreux plats: poêlée, osso-buco



Enfin, si ses feuilles peuvent être parsemées sur tous les plats de viandes et de poissons, elles entrent aussi très bien dans la composition d’une omelette, en potage et apporteront une note originale à vos plats sucrés comme les salades de fruits par exemple.

Services
© Impressive web France 2013 - Tous droits réservés                                                                                                                               Accueil | condition générales | Plan de site | Newsletter | Contact | RSS
Tendancemag.com | Copyright © Impressive web France 2013

Devenez fan de Tendancemag.com sur