Accueil » Santé & Forme » Nutrition

Les repas de bébé durant la première année

Publié le Samedi 25 Mai 2013
Les repas de bébé durant la première année

Après les tétées ou les biberons des premiers mois, un bébé a besoin d’éléments solides pour bien grandir.

Durant les premiers mois de sa vie, un bébé n’a besoin que de lait pour se développer, mais à partir du sixième mois, cela ne suffit plus à le contenter. 

Ses besoins en éléments nutritifs étant plus importants, il lui faut désormais passer à une alimentation solide. Mais attention, tous les aliments ne sont pas encore autorisés!

Le goût pas à pas

A la naissance, le système digestif d’un bébé n’est pas mature et ses reins ne sont pas encore capables de réguler l’élimination des déchets. A noter que l’organisme d’un nourrisson ne supporte pas les quantités importantes de nourriture. C’est la raison pour laquelle, au début, il se contente de lait maternel ou en poudre réparti à intervalles réguliers, tout au long de la journée.

A partir de six mois, l’alimentation exclusivement lactée ne suffit plus à le combler. Désormais, il lui faut une alimentation solide pour couvrir ses besoins en éléments nutritifs. Si à cet âge-là, le système digestif et les reins sont en mesure de digérer et d’éliminer les sels minéraux présents en plus grande quantité dans les aliments solides, certains bébés ont besoin d’un peu plus de temps avant de passer à une alimentation diversifiée.

Pour savoir s’il est prêt, observez-le: s’il ouvre la bouche dès que la cuiller s’approche de lui, le temps est venu de passer à un autre type de menus, mais s’il repousse la cuiller avec la langue et recrache la bouillie, cela signifie qu’il n’est pas encore mûr pour la diversification alimentaire. Pour habituer son organisme à la valeur nutritive des aliments, commencez avec de la purée de légumes et de pommes de terre, puis plus tard ajoutez de la viande, du poisson ou du blanc d’oeuf à ses préparations.

A six mois, vous pouvez aussi lui donner de la bouillie faite avec du lait en poudre et des céréales infantiles.

Entre le septième et le neuvième mois, remplacez la tétée ou le biberon de l’aprèsmidi par une bouillie de céréales confectionnée avec des flocons de céréales complètes, de l’eau minérale, des fruits et un peu de beurre ou d’huile. A défaut, une compote de fruits mixés fera très bien l’affaire. Pour corriger son goût naissant pour le sucre, at- 14 Tendance Après les tétées ou les biberons des premiers mois, un bébé a besoin d’éléments solides pour bien grandir. Nutrition à lIRe Patrick Tounian et Françoise Sarrio Ouvrage numérique consultable sur Amazon Alimentation de l'enfant de 0 à 3 ans durant la première année Les repas de bébé tendez une quinzaine de jours à compter de la première bouillie avant d’introduire les compotes de fruits à son menu.

A huit mois, vous pouvez mettre dans son assiette du riz et des petites pâtes bien cuites. Jusqu’à l’âge d’un an, les aliments doivent être bien cuits et mixés. S’il refuse les morceaux, restez sur les textures lisses afin de ne pas le dégoûter de certains aliments.

Au mieux, attendez qu’il ait au moins six dents avant de l’habituer aux morceaux. Pour que votre enfant puisse apprécier les diverses textures et saveurs, évitez de mélanger trop d’aliments différents dans ses soupes et purées. En optant pour un seul aliment à la fois, vous le réconcilierez avec son assiette et parviendrez à mieux identifier les aliments qui pourraient provoquer une réaction allergique.

Des légumes au menu

Une bonne accoutumance aux légumes verts, dès six mois, constitue la base d’une alimentation saine pour votre bébé. En effet, grâce à leur valeur nutritionnelle, ces derniers facilitent le traitement de ses petits troubles digestifs: s’il est bien connu que les légumes verts régulent le transit intestinal, luttent contre la constipation et apportent du fer, l’ajout de carottes combat le ramollissement des selles et la diarrhée.

Pour familiariser votre bébé à leur goût, évitez ceux dont la saveur est trop prononcée, comme l’oignon et les navets.

Si votre enfant se développe normalement et ne souffre d’aucun trouble digestif, n’hésitez pas à lui préparer des biberons bouillons élaborés avec du lait en poudre, dans lequel vous pouvez ajouter des pommes de terre, des carottes, de la salade, des courgettes et éventuellement des poireaux, s’il en apprécie le goût, ce qui n’est pas toujours le cas.

Chez un bébé habitué à cinq repas par jour, le biberon bouillon constitue le troisième repas et le deuxième s’il est à quatre repas. Si vous travaillez et voulez faire vous-même vos bouillons, vous pouvez lui donner son biberon bouillon le soir.

Une fois qu’il s’est habitué au goût des légumes (cela demande trois à quatre jours), vous pourrez augmenter un peu la quantité de légumes et de lait. A sept-huit mois, passez aux soupes plus épaisses, dans lesquelles vous rajouterez une noisette de beurre.

Vous pouvez aussi diversifier son alimentation en ajoutant à sa soupe des tomates, des haricots verts, des fonds d’artichaut et des épinards. Si vous n’avez pas le temps de préparer vous-même ses soupes, les petits pots de légumes mixés sont tout aussi efficaces.

Services
© Impressive web France 2013 - Tous droits réservés                                                                                                                               Accueil | condition générales | Plan de site | Newsletter | Contact | RSS
Tendancemag.com | Copyright © Impressive web France 2013

Devenez fan de Tendancemag.com sur