Accueil » Santé & Forme » Nutrition

Cholestérol et alimentation : le vrai du faux !

Publié le Mardi 06 Août 2013
Cholestérol et alimentation : le vrai du faux !

Faire attention à son cholestérol signifie prendre soin de sa santé et de son bien-être par le biais de l’alimentation. Apprendre qu’on a du cholestérol est l’occasion de remettre un peu d’ordre dans son assiette et de réaliser à quel point la nourriture est importante. Si les aliments que nous apportons à notre corps ne correspondent pas à ses besoins, il nous le fait savoir en tombant malade. Pour rétablir l’équilibre, il est important de faire le deuil de certaines habitudes alimentaires!

Les viandes : bon ou mauvais pour le cholestérol ?

S’il est vrai qu’elles sont souvent montrées du doigt en raison de leur teneur élevée en lipides, toutes les viandes ne se valent pas. Les steaks hachés à 5% de matière grasse, la viande de cheval et les volailles (dont l’escalope de dinde et le blanc de poulet contiennent entre 1,5 à 2% à peine de graisses saturées) font partie des viandes les plus maigres. Si la consommation d’une viande maigre est primordiale en cas de cholestérol, elle ne sert à rien si, lors de la cuisson, vous utilisez du beurre ou de la crème.

Pour équilibrer vos repas, évitez les morceaux qui contiennent trop de graisses saturées. Apprenez également à dégraisser tout ce qui peut l’être avant la cuisson, en enlevant toute graisse visible des viandes et des volailles. Limitez l’ajout de matières grasses en optant pour les cuissons à la vapeur, en papillote, au four ou au gril.

Les œufs : bon ou mauvais pour le cholestérol ?

Contrairement aux idées reçues, manger des œufs n’augmente pas le taux de cholestérol, à condition de limiter votre consommation à deux ou trois œufs par semaine. Au-delà, des risques peuvent apparaître chez les personnes ayant un taux trop élevé de triglycérides.

Loin de sa mauvaise réputation, l’œuf contient dans de bonnes proportions tous les acides aminés que l’organisme ne sait pas fabriquer et qui sont indispensables au bon fonctionnement du système immunitaire. Les œufs sont également une bonne source de phosphore et de lutéine, pigment naturel qui, d’après certains chercheurs, pourrait aider à prévenir la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA).

Les fruits secs : bon ou mauvais pour le cholestérol ?

Pauvres en graisses saturées (ou «mauvaises graisses») mais riches en antioxydants, fibres, protéines, vitamine E, minéraux et polyphénols, les fruits secs comme les noix de pécan, les amandes, les noisettes et les pistaches sont bénéfiques pour les personnes souffrant de fragilités au niveau des artères coronariennes. Pour profiter de leurs qualités nutritionnelles, mangez-les secs, non grillés et sans sel. A ce titre, oubliez les assaisonnements industriels prévus pour les apéritifs.

Evitez aussi de les faire cuire. Si vous souhaitez les intégrer à vos salades, plats préparés ou boissons, ajoutez-les tels quels. La consommation recommandée en fruits secs est de 30g de 4 à 5 fois par semaine minimum, de préférence au petit-déjeuner ou en en-cas.

Services
© Impressive web France 2013 - Tous droits réservés                                                                                                                               Accueil | condition générales | Plan de site | Newsletter | Contact | RSS
Tendancemag.com | Copyright © Impressive web France 2013

Devenez fan de Tendancemag.com sur