Accueil » Santé & Forme » Nutrition

Miel, quels sont ses bienfaits ?

Par | Publié le Vendredi 20 Septembre 2013
Miel, quels sont ses bienfaits ?

Le miel nous accompagne depuis la nuit des temps et a toujours eu une valeur de mythe symbolisant la vie et la santé. Au fil du temps, le miel a su s'imposer comme ingrédient incontesté des préparations sucrées ou salées mais aussi comme ingrédient nutritif qui apparaît dans les produits de beauté ou dans la pharmacopée. Le miel semble être le remède à tous nos maux ? Quels sont ses bienfaits et comment en profiter pleinement ? 

Le miel : Un produit 100% naturel

Le miel arrive sur notre table sans additif, sans colorant, sans conservateur ou parfum artificiel. C'est donc un produit 100% naturel.

La palette des couleurs du miel s'étend du jaune très pâle, au brun quasi noir en passant même par le vert! De consistance assez visqueuse, le miel présente une saveur très sucrée plus ou moins aromatique selon son origine botanique. On trouve aujourd'hui des dizaines de variétés de miel dont les plus connues sont celles à base d'acacia, de fleurs sauvages, de thym … Il se compose de 80% de glucides représentés par du fructose, du glucose, du maltose et du saccharose, de 18% d'eau, de très peu de lipides et de protides, d'une grande quantité d'acides aminés libres et d'éléments minéraux dont le potassium, le calcium, le magnésium, le fer... Il apporte aussi une grande quantité de vitamines dont principalement les vitamines B1, B2, B3.

Les enzymes qu'il recèle facilitent la digestion des aliments et empêchent le développement des bactéries sans les tuer.

Le miel, 1001 vertus pour la santé

Le miel est délicieux et adoré par les petits et les grands. En plus il est excellent pour la santé et s'affiche comme un véritable allié pour notre forme. C'est simple, le miel est doté de 1001 qualités ! On lui reconnait des vertus pour la santé: contre le rhume, la fatigue, les problèmes digestifs…  Il joue un grand rôle dans la prévention de maladies avant d'être un «médicament» susceptible de traiter certains troubles et affections, d'où le terme d'alicament qui lui est attribué.

De nombreuses études scientifiques ont confirmé toutes ses propriétés thérapeutiques. Très riche en sucre, le miel est toutefois constitué par des glucides facilement assimilables par les cellules de l'organisme qui peuvent en tirer le carburant nécessaire à leur fonctionnement.

Une consommation régulière permet d'augmenter sa résistance à la fatigue physique et intellectuelle. C'est donc l'ingrédient qu'il faut pour les adolescents et étudiants à l'occasion d'examens ou de concours.  Le miel a aussi des effets positifs sur un état de fatigue lié au surmenage, par exemple, ainsi que sur les pertes d'appétit et la maigreur.

Il renforce le système de défense immunitaire sans oublier son pouvoir antibactérien. En effet, sa viscosité limite la dissolution de l'oxygène et assure ainsi une meilleure oxygénation des tissus. D'autre part, sa faible concentration en protéines empêche les bactéries de croître correctement. La fameuse cuillère à soupe de miel dans une tisane pour soigner un méchant rhume a tout son sens.

Le miel a aussi des propriétés diurétiques et laxatives. Il serait également efficace contre les infections de l'estomac et de l'intestin… et bien d'autres applications notamment dans le domaine dermatologique (plaies infectées, escarres, brûlures, crevasses…)  On retrouve le miel dans la composition de nombreux produits de soin qui régénèrent, conservent et prolongent la beauté de la peau.

De la fleur au miel…

Il ne faut pas moins de 7.000 heures de travail aux petites abeilles pour produire 500 grammes de miel. Il existe deux grandes variétés de miel selon l'origine sécrétoire: le miel de nectar (recueilli dans les fleurs, le plus souvent au fond de la corolle) et le miel de miellat (recueilli sur les plantes et lié à l'excrétion de certains insectes suceurs de sève). Tous deux sont des liquides sucrés composés de saccharose dissous dans de l'eau que les abeilles butineuses prélèvent par aspiration avec leur langue et qu'elles emmagasinent dans leur jabot en y ajoutant de la salive contenant une enzyme (la gluco-invertase) qui transforme le saccharose en deux molécules de sucres simples: le fructose et le glucose.

Parallèlement, elles abaissent la teneur en eau de la solution sucrée. De retour à la ruche, les butineuses transfèrent leur récolte à des abeilles ouvrières d'intérieur dont le rôle est de compléter et de terminer la transformation par régurgitations successives d'une abeille à l'autre. Puis elles vont dégorger ce liquide dans les alvéoles de cire d'un rayon. Sucée et étalée ainsi plusieurs fois de suite, la solution sucrée va encore subir une nouvelle concentration par évaporation passive qui s'effectue par l'influence de la chaleur dans la ruche (en moyenne 37°C) et par la ventilation des abeilles ventileuses qui crée un courant d'air ascendant par un mouvement rapide de leurs ailes. Au bout de quelques jours, la solution est devenue du miel avec 80% de fructose et de glucose et 20% d'eau. Celui-ci est alors stocké par les abeilles dans des cellules cachetées par un mince opercule de cire. Reste ensuite tout le savoir-faire de l'apiculteur…

Les autres produits de la ruche

Organisées, travailleuses, les abeilles ne s'arrêtent jamais ou presque et ont un seul objectif: servir leur reine. Outre le miel, elles produisent une multitude de produits: gelée royale, propolis, pollen…

Le pollen: il ne sert pas qu'à nourrir leurs congénères! Comestible par l'homme, il est particulièrement nutritif (100 gr de pollen équivalent à 500 gr de viande de bœuf!) et permet de lutter contre la fatigue physique et intellectuelle. Malheureusement, le pollen est méconnu par nos concitoyens.

La propolis: c'est la résine produite par les bourgeons de certaines espèces d'arbre. Transportée à la ruche, elle est mélangée à la cire et devient la propolis. Les abeilles l'utilisent comme une sorte de ciment pour réparer les éventuelles fissures, comme isolant et antibiotique naturel. Les abeilles en enduisent leur ruche afin de limiter la croissance des champignons et bactéries. Ces mêmes propriétés antimicrobiennes sont utilisées en médecine. Produite par quelques apiculteurs tunisiens, sa consommation est assez confidentielle.

La gelée royale est l'un des produits les plus recherchés. Sécrétée par les «ouvrières» entre le cinquième et le quatorzième jour de leur existence, cette substance acide et très sucrée sert à nourrir les larves de la colonie jusqu'à leur troisième jour et la reine lorsqu'elle a quitté la cellule royale. Ainsi, en se nourrissant exclusivement de gelée royale, celle-ci peut vivre jusqu'à quarante fois plus longtemps que ses congénères. Extrêmement riche en vitamines B5 et en oligoéléments, la gelée royale est connue pour ses propriétés revitalisantes, stimulantes et euphorisantes. En Tunisie, c'est un produit réservé aux apiculteurs de pointe et la production reste modeste avec une moyenne de 5 kg/an.

Services
© Impressive web France 2013 - Tous droits réservés                                                                                                                               Accueil | condition générales | Plan de site | Newsletter | Contact | RSS
Tendancemag.com | Copyright © Impressive web France 2013

Devenez fan de Tendancemag.com sur