Accueil » Santé & Forme » Nutrition

Ces plantes qui nous soignent!

Par | Publié le Lundi 18 Novembre 2013
Ces plantes qui nous soignent!

Gages de mieux être intérieur, les plantes mettent au menu leurs multiples bienfaits naturels.

Si elles sont le plus souvent utilisées pour rehausser la saveur des plats et leur procurer une note chaude et/ou piquante, le rôle des plantes ne se limite pas seulement à une question de goût et de parfum. En effet, lorsqu’elles sont combinées aux nutriments des autres aliments, elles servent aussi à renforcer la résistance de l’organisme.

La sauge:

Ses feuilles à l’odeur camphrée possèdent des vertus efficaces contre les problèmes digestifs et certaines irritations des muqueuses. Ainsi, ajoutées à des plats riches ou bues en infusion après un repas trop lourd, elles atténuent les crampes d’estomac, les ballonnements et les gaz intestinaux. Utilisées en gargarisme ou en inhalation, elles calment les inflammations des muqueuses de la bouche, du nez et de la gorge, ainsi que les infections des voies respiratoires. Quelques feuilles de sauge fraîches frottées sur la peau soulagent la brûlure des piqûres d’insectes. D’après certaines sources scientifiques, les œstrogènes végétaux de la sauge auraient le pouvoir de réduire les bouffées de chaleur lors de la ménopause.

  • Le saviez-vous: Selon des études récentes, une tisane de sauge bue quotidiennement aurait une action immunostimulante, capable de stimuler et de renforcer la mémoire.
  • En cuisine: Sa saveur légèrement amère et camphrée se marie bien avec le poulet, la dinde, le canard, le lapin, le veau et les poissons. Mélangée à des pommes de terre, des tomates, de l’ail et des champignons, elle entre dans la composition de savoureuses marinades, omelettes, gratins, soupes, sauces, etc. Les pâtés et les fromages profitent aussi de son parfum. Certaines personnes s’en servent pour aromatiser les huiles et les vinaigres.
  • Le plus: Pour une tisane aromatisée, plongez 1.5 g de feuilles de sauge séchées dans 200 ml d’eau chaude. Laissez infuser 10 min, puis filtrez. Pour une note plus goûteuse, vous pouvez ajouter du romarin, du thym ou une cuillère à café de miel.

L’aneth:

Riches en vitamine C, minéraux et en flavonoïdes, ses feuilles et ses graines stimulent et régularisent les fonctions de l`estomac. Elles améliorent aussi l’assimilation des aliments, ce qui en fait un allié de choix pour les personnes ayant une mauvaise digestion ou une digestion lente. Leurs qualités carminatives et antispasmodiques favorisent l’élimination des gaz contenus dans les intestins et soulagent les spasmes musculaires, les crampes d’estomac, les renvois, etc. Si son action tranquillisante apaise les symptômes liés au stress et à l’anxiété, sa richesse en potassium facilite, quant à elle, l’élimination urinaire en eau et en sodium, ce qui est excellent pour les reins.

  • Le saviez-vous: Ses feuilles séchées réputées toxiques, ne doivent pas être consommées. Pour une dégustation sans risque, préférez les feuilles et les graines fraîches.
  • En cuisine: L’arôme délicat de ses graines relève la saveur des poissons grillés ou fumés et des crustacés. Elles s’utilisent aussi dans les marinades, les plats en sauces, avec les boulettes de viande, le mouton et l’agneau. Ajoutées à une salade ou à un velouté, elles apportent une notre de fraîcheur aux concombres, carottes, pommes de terre, fèves, betteraves, avocats et même aux cornichons. Mixées à du chèvre frais, à du parmesan, du citron, du sel ou de l’estragon, elles garnissent des toasts grillés ou des dés de saumon fumé. Dans leur version sucrée, elles s’intègrent à des confitures et des compotes.
  • Le plus: Pour faciliter votre digestion, infusez 1 c. à c. de graines d’aneth fraîches dans 25 cl d’eau froide. Faites bouillir 10 min, puis filtrez avant de boire.

L’échalote:

Elle renferme de nombreux minéraux et vitamines, dont la B6 qui joue un rôle important dans le fonctionnement du système nerveux et des défenses immunitaires, ainsi que la B9 qui participe à la fabrication des globules rouges. Elle est également riche en vitamines C, A et E connues pour leurs multiples actions bénéfiques. La présence du sélénium lutte contre le vieillissement cellulaire et renforce le système immunitaire de l’organisme. Ses propriétés anti-oxydantes et ses composés soufrés protègent le tube digestif contre certains cancers. En renforçant les parois des petits vaisseaux sanguins appelés capillaires et en réduisant leur perméabilité, la quercétine contenue dans l’échalote joue un rôle important dans la prévention des accidents vasculaires cérébraux et dans certaines affections inflammatoires (prostatites, cystites…). Elle aurait aussi un effet sur la réduction du mauvais cholestérol (LDL).

  • La saviez-vous: Des essais effectués in vitro ont démontré que certains peptides et protéines de l’échalote avaient des effets antimicrobiens et antifongiques. Ces effets sur l’homme restent toutefois à confirmer.
  • En cuisine: Bien qu’elle se déguste le plus souvent crue, l’échalote entre dans la composition de nombreuses sauces (Béarnaise, Bourguignonne, le beurre blanc,…). Une fois hachée ou coupée en fines lamelles, elle relève le goût des vinaigrettes qui nappent les salades vertes et les crudités. En garniture, elle accompagne très bien les omelettes, légumes, poissons grillés, moules et champignons. Sa saveur douce et sucrée convient aussi aux viandes blanches et rouges comme le bœuf, l’agneau et le magret de canard. Pour conserver sa saveur, faites-la cuire à feu doux, ainsi vous obtiendrez de belles échalotes confites ou caramélisées. Certaines personnes la laisse mariner dans du vinaigre pour le parfumer.
  • Le plus: Pour les peler facilement, blanchissez-les en les plongeant dans de l’eau bouillante quelques minutes. Pour les caraméliser, faites-les fondre doucement dans du beurre 3-4 min, cocotte couverte, sans les laisser colorer. Ajoutez 1 c. à s. de miel et montez le feu. Quand le miel commence à cuire, baissez-le.

Le romarin:

Tout comme le thym, une infusion ou une inhalation de romarin aide à lutter contre la fatigue, la grippe et les troubles ORL. Ses apports en vitamines, minéraux et fibres contribuent au confort de l’équilibre digestif et du transit. A ce sujet, il est bon de noter que ses propriétés stimulantes conviennent très bien aux personnes souffrant d’insuffisance biliaire ou ayant des problèmes au foie. Son action diurétique est efficace contre les spasmes d’origine digestive. Il contient également des antioxydants très puissants: l’acide rosmarinique qui possède une activité anti-oxydante et anti-inflammatoire très supérieure à celle de la vitamine E et l’acide ursolique qui agit contre le stress oxydatif responsable du vieillissement cellulaire.

En restant suffisamment longtemps dans le sang avant d'être dégradés, ils diminuent le risque de cancers.

  • En cuisine: Finement ciselé pour éviter au palais d’être piqué par ses aiguilles, le romarin se marie parfaitement bien avec l’agneau, le lapin, la volaille, les grillades, les viandes blanches et le riz. Dans les plats de légumes, il relève le goût des pommes de terre, des tomates, des courgettes, des aubergines et des champignons. Quelques branches agrémentées d’un peu d’ail suffisent à parfumer vos préparations en cocottes, ragoûts, civets, soupes, sauces et marinades. Dans ses déclinaisons sucrées, il réveille la saveur des desserts préparés avec des fruits et de la cannelle comme les compotes, les confitures, les tartes et les sablés. Les abricots, les figues, les pêches et les agrumes sont ses meilleures alliances. Quelques brins de romarin ajoutés (après avoir été infusés) à une crème ou à une glace maison ajouteront une note aromatisée.
  • Le plus: Pour parfumer vos grillades, déposez une branche de romarin sur les charbons de bois. Vous pouvez aussi utiliser les tiges de romarin effeuillées comme pic pour vos brochettes. Ainsi, votre viande profitera de sa saveur tout en gardant son goût.

En savoir plus sur…

  • Le thym décongestionne les bronches et diminue les sécrétions nasales. Il facilite aussi la digestion et soulage les ballonnements. Frais, il s’incorpore à des soupes, ragoûts et sauces. Il est déconseillé aux hypertendus.
  • Le basilic soigne les spasmes digestifs, améliore la circulation sanguine et tonifie le système nerveux. Mieux vaut l’utiliser frais, car séché il perd de sa saveur.
  • L’ail protège le système cardio-vasculaire, renforce les défenses immunitaires, diminue le taux de mauvais cholestérol. A consommer dans les plats cuisinés, les salades et les sauces.
  • La menthe régularise les fonctions de l’estomac, du foie, de la bile et des intestins. Elle est aussi un bon antiseptique et un excellent anti nausée.
  • La bruyère est préconisée en cas d’inconfort urinaire et de cystites chez la femme. Ses fleurs peuvent être confites ou être incorporées à des bouillons.
Mots clés :| Bienfaits naturels | Sauge | Aneth | Echalote | Romarin |
Services
© Impressive web France 2013 - Tous droits réservés                                                                                                                               Accueil | condition générales | Plan de site | Newsletter | Contact | RSS
Tendancemag.com | Copyright © Impressive web France 2013

Devenez fan de Tendancemag.com sur