Accueil » Santé & Forme » Nutrition

Le cuivre, un minéral anti-infectieux

Publié le Lundi 15 Décembre 2008

En hiver, les maladies ORL, inflammatoires et articulaires sont très fréquentes. Pensez au cuivre, c’est un minéral anti-infectieux.


Le cuivre est un oligo-élément indispensable à l’organisme. Il participe à la bonne santé des articulations et lutte essentiellement contre les infections. Cependant, un excès en cuivre risque d’être grave, contrairement à sa carence qui est rarissime.

Où se trouve le cuivre ?
Le cuivre est présent dans :
- La viande rouge comme celle des abats et dans le foie de veau, de boeuf et de mouton.- Les huîtres, les mollusques, les crustacés, les coquillages et l’escargot.
- Les céréales entières comme le germe de blé et le pain d’épice.
- Les légumes verts comme le poireau, l’épinard, le navet, l’oignon et le poivre.
- Les fruits comme l’orange, le raisin, la cerise et la pomme.
- Les oléagineux comme l’amande, la noix et la noisette.
- Le cacao, le chocolat, les levures, le riz complet et les champignons.
- Certaines eaux minérales qui peuvent en être une bonne source.

À quoi sert le cuivre ?
Le cuivre est pratiquement utile pour tout l’organisme :
- Mis à part qu’il aide l’organisme à bien assimiler le fer, le cuivre associé à ce dernier est utile pour l’élaboration de l’hémoglobine sanguine.
- Cet oligo-élément est un antianémique, anti-infectieux, antiinflammatoire, antiallergique et antioxydant.
- Il active la pousse des cheveux et régularise les glandes thyroïdes et génitales.
- Il a un rôle capital dans la communication entre les neurones : il contribue au bon fonctionnement de la mémoire et de l’attention. Aussi, il assure la bonne humeur et le bon sommeil.
- Il est essentiel à la formation du collagène indispensable pour la jeunesse de la peau.
- Le cuivre possède des propriétés anti-inflammatoires importantes et aide dans le processus de défense de l’organisme dans les états infectieux car il favorise la réplication des lymphocytes.
- Il est important pour le bon fonctionnement des articulations, efficace contre l’arthrose et les rhumatismes chroniques.
- Le cuivre a une activité bactériostatique, essentiellement sur les germes de la sphère ORL : il est conseillé sous forme d’oligo-élément associé aux thérapeutiques classiques pour soigner le début d’une grippe. Il aide à prévenir les états infectieux comme l’otite, les rhinites, les bronchites et les abcès.
- Le cuivre aide à éviter l’anémie et la décalcification des os. Il participe à l’assimilation du fer et à l’activité biologique de la vitamine C.
- Il a un rôle nécessaire dans la défense cellulaire et le bon fonctionnement du cerveau.
- Il intervient dans le métabolisme des acides gras et retarde l’artériosclérose et l’ostéoporose.

Carence
La carence en cuivre est rare, elle n’existe qu’en cas d’anémie. Sachez tout de même que manger des aliments très variés ne vous évite pas la carence car la consommation de zinc, de calcium et de vitamine C ou de sucres rapides risque d’amoindrir l’absorption du cuivre au niveau intestinal. De ce fait, il est important de varier les repas pour avoir des apports suffisants.

Excès
L’excès en cuivre ne concerne généralement que les femmes sous contraceptifs oraux ou enceintes, son élévation dans le sang est due aux oestrogènes. Aussi, la maladie de Wilson est une cause de l’excès de cuivre dans l’organisme. Cette maladie est une affection génétique très rare qui se caractérise par une hépatite mortelle et une dégénérescence de l’oeil. Cette maladie est due à un déficit en céruléoplasmine d’où l’accumulation de cuivre dans l’organisme et en particulier dans les organes riches en cuivre.

Toxicité
Consommé en excès, le cuivre devient toxique. Sachez que la consommation de 10mg par jour déclenche des crampes, des diarrhées et des vomissements. Aussi, un excès de cuivre peut éventuellement être à l'origine d'une hépatite avec une atteinte du foie plus ou moins grave. L’excès s’accumule au niveau du foie et cause une cirrhose.

Apports conseillés en cuivre (en milligrammes)

Enfants de 1 à 3 ans 0,8
Enfants de 4 à 6 ans 1
Enfants de 6 à 9 ans 1,2
Enfants de 10 à 12 ans 1,5
Adolescents de 13 à 16 ans 1,5
Adolescentes de 13 à 16 ans 1,5
Adolescents de 13 à 16 ans 1,5
Adolescentes de 13 à 16 ans 1,5
Hommes adultes 2
Femmes adultes 1,5
Femmes enceintes 2
Femmes allaitantes 2
Personnes âgées 1,5

Article élaboré avec le Docteur Nadia Jerbi, Nutritionniste.

Services
© Impressive web France 2013 - Tous droits réservés                                                                                                                               Accueil | condition générales | Plan de site | Newsletter | Contact | RSS
Tendancemag.com | Copyright © Impressive web France 2013

Devenez fan de Tendancemag.com sur