Accueil » Santé & Forme » Nutrition

Fruits de mer, pour mieux les connaître

Publié le Samedi 27 Décembre 2008

Après l’agneau de l’aïd, voici une autre occasion pour déguster un plat de fruits de mer très festif. Mais avant de les consommer, avez-vous essayé à mieux les connaître ?


Les fruits de mer possèdent une valeur nutritive très intéressante. Crevettes, moules, huîtres, calamars, poulpes ou encore homards ou palourdes, ils sont peu caloriques mais très nourrissants et savoureux.

Composition des fruits de mer
Généralement, les fruits de mer offrent une alimentation saine à l’organisme. Ce sont d’excellentes sources de plusieurs vitamines et minéraux. Aussi, la majorité possède un contenu élevé en protéines mais faible en lipides.Cependant, ils sont très riches en Oméga-3. Les crevettes, les moules, les palourdes, les huîtres, les calamars, le poulpe et le homard sont sources de plusieurs vitamines telles que la vitamine B1, B2, B3, B5, B6 et B12, et d’autres nutriments comme le cuivre, le fer, le zinc, le phosphore, le sélénium, l’iode, le magnésium, le potassium et le manganèse. Aussi, les fruits de mer sont une source exceptionnelle de fer et de sels minéraux. Néanmoins, pour les personnes qui souffrent d’un taux élevé de cholestérol, il est déconseillé de consommer trop de crustacés car ils sont riches en cholestérol.

Bienfaits des fruits de mer

• Les fruits de mer sont excellents contre les maladies cardiovasculaires grâce à la présence de l’Oméga-3.
• Ils possèdent un rôle essentiel dans la formation des os et des dents, dans la croissance, la régénérescence des tissus, le maintien d’un PH normal dans le sang grâce à la présence du phosphore.
• Les fruits de mer possèdent un minéral essentiel à la formation des globules rouges et au transport de l’oxygène dans le sang qui n’est autre que le fer.
• Les fruits de mer participent aux réactions immunitaires, à la perception du goût, à la cicatrisation des plaies, au développement du foetus, à la mise en oeuvre et à la libération de l’insuline grâce au zinc.
• Excellentes sources de vitamines B, les fruits de mer jouent un rôle important dans le métabolisme de l’énergie de toutes les cellules, la formation des globules rouges, la transmission de l’influx nerveux, l’entretien des cellules nerveuses et des cellules fabriquant le tissu osseux.
• Grâce au cuivre qu’ils possèdent, les fruits de mer participent à la formation de l’hémoglobine et du collagène dans l’organisme.
• Le manganèse présent aide l’organisme à se défendre des radicaux libres. Quant à l’iode, il est nécessaire à la régularisation de la croissance, du développement et du métabolisme.

Bien les choisir

Habituellement, les fruits de mer s’achètent et se consomment frais. Voici quelques conseils :
- Une crevette fraîche est une crevette qui brille et qui possède une carapace souple non tachetée. La texture de la chair doit être bien ferme, la tête bien en place pas à moitié détachée du corps et ne doit pas sentir mauvais.
- Les huîtres doivent être fermes et intactes. Leur arôme doit vous rappeler l’odeur de la mer.
- Pour les moules et les palourdes, veillez à ce que leurs valves en coquille soient bien fermées. Lors de l’achat des huîtres ou des moules, vérifiez l’affiche de contrôle sanitaire collée sur le sachet car les moules et les huîtres peuvent provoquer de graves maladies comme l’hépatite.
- Les calamars frais sont ceux dont le corps est épais, leur chair est translucide et ferme au toucher et leur bras à aspect nacré.
- Le homard doit être vivant et montrant une certaine activité. La queue tout particulièrement doit se recourber naturellement après l’avoir redressée. La carapace doit être épaisse et dure, c’est un signe que la chair est abondante.

Comment les conserver
? Principalement, les fruits de mer se conservent au réfrigérateur entre deux et trois jours car ils doivent se consommer frais. Cependant, il est possible de les garder au congélateur mais pas plus de trois mois. Le poulpe et les calamars se préservent un ou deux jours maximum dans un sac plastique au bas du réfrigérateur. Pour les palourdes, le homard, les huîtres, les moules et les crevettes, il faut les mettre dans un récipient profond enveloppé d’un linge humide pour une durée de deux à trois jours au maximum.

Apports conseillés en cuivre (en milligrammes)

  Calories Protéines Lipides Glucides
Crevettes 98 Kcal 20 g 1 g 1 g
moule [12 pièces moyennes] 118 Kcal 20,2 g 2,8 g 3,4 g
Palourdes ou clovisses 148 Kcal 25,6 g 1,9 g 5,1 g
Calamars 69 Kcal 11,7 g 1 g 2,3 g
Poulpes ou pieuvres 62 Kcal 11,2 g 0,8 g 1,7 g
Homard 98 Kcal 20,5 g 0,6 g 1,3 g
Huîtes 163 Kcal 8,9 g 4,6 g 9,9 g

               
                                     Article élaboré avec le Docteur Nadia Jerbi, Nutritionniste.

 

4 étoiles - 1 votes
Services
© Impressive web France 2013 - Tous droits réservés                                                                                                                               Accueil | condition générales | Plan de site | Newsletter | Contact | RSS
Tendancemag.com | Copyright © Impressive web France 2013

Devenez fan de Tendancemag.com sur