Accueil » Santé & Forme » Santé au quotidien

Presbyacousie, ce trouble auditif

Publié le Samedi 18 Avril 2009

Le bruit vous gêne, vous n’arrivez pas à maintenir ou comprendre correctement une conversation… Normal, c’est un trouble auditif appelé presbyacousie peut constituer une gêne sociale.



Aussi importante que la vue, rare sont ceux qui font des examens pour vérifier l’état de leur audition. Cependant, comme l’ensemble du corps, le système auditif vieillit et ses fonctions régressent avec l’âge.



Ce phénomène appelé presbyacousie, est une maladie au cours de laquelle l’audition baisse progressivement et symétriquement au niveau des deux oreilles. Très fréquente, elle constitue la principale cause de surdité chez l’homme, généralement après la cinquantaine.Les causes de la maladie

Mis à part le facteur naturel de l’âge qui se traduit par le vieillissement des cellules sensorielles, la presbyacousie peut résulter d’autres facteurs métaboliques, nutritionnels ou vasculaires ou bien de la prise de certains médicaments ototoxiques, de l’existence de certaines pathologies, mais surtout de l’exposition au bruit comme les traumatismes sonores répétés dans la jeunesse ou dans le cadre du travail. De ce fait, elle n’est plus uniquement liée à l’âge mais aussi au vécu auditif intérieur.



Les signes révélateurs

• La presbyacousie ne touche que certains types de sons. Les premiers touchés sont les aigus sur lesquels reposent 60 % de la compréhension vocale. Ces derniers deviennent moins nets. La voix des femmes et des enfants n’est plus bien entendue surtout dans les environnements bruyants et également devant la télé. Néanmoins, les sons graves comme la voix de l’homme sont aussi moins bien perçus. Ces derniers arrivent à l’oreille comme un ensemble incompréhensible.

• Avoir l’impression que l’entourage qui vous parle n’articule pas bien et par conséquent vous ne le comprenez pas correctement. Ce malaise se sent plus au niveau du téléphone que lors d’une discussion directe.

• Cette dégradation auditive peut s’accompagner d’acouphènes. Ces derniers sont des bruits qui se manifestent dans les oreilles ou de manière diffuse à l’intérieur de la tête et qui n’ont pas de réelle source extérieure. Sachez qu’un environnement bruyant renforce ces bourdonnements.

• Les malades reconnaissent rarement leur baisse auditive. Pour cela, ils reçoivent continuellement des remarques de leur entourage sur le volume élevé de la télé ou leur discussion à voix très haute par exemple.



L’examen de l’audition


Il existe deux types d’examen : l’audiométrie tonale qui montre une surdité de perception bilatérale symétrique prédominant sur les fréquences aigues et l’audiométrie vocale qui montre une lenteur des réponses et une atteinte de l’intégration centrale.



La transmission de la maladie

Dans certaines familles, un terrain favorable à la presbyacousie peut exister. Cette maladie peut survenir à un âge très avancé ou bien assez précocement. Dans ce cas, on peut parler des formes génétiques de surdité très précoce.



L’évolution de la presbyacousie

La presbyacousie est une maladie progressive, plus ou moins lente et toujours symétrique ou bilatérale. Elle s’accompagne parfois d’acouphènes qui vont progressivement croissants.



Quels soins pour cette maladie ?

Dès que le malade prend conscience de sa presbyacousie, il est recommandé de consulter immédiatement un ORL qui, suite au diagnostic, pourra déterminer la gravité de la maladie. Si cette maladie constitue une gêne sociale, une source d’isolement ou devient un obstacle pour bien mener une vie ordinaire, un appareillage par prothèse auditive est conseillé. Les traitements, les vasodilatateurs, les oxygénateurs tissulaires sont utilisés mais non pas fait la preuve de leur efficacité. Le meilleur traitement est l’appareillage auditif. La prothèse auditive est conseillée dès que la presbyacousie constitue une gêne sociale. Le sujet doit être appareillé le plus tôt possible avant qu’il ne s’habitue à sa mauvaise audition. L’adaptation nécessité plusieurs mois. Les prothèses peuvent être des contours d’oreilles, ou le plus souvent des prothèses intraauriculaire. Quelque fois le traitement se fait par des lunette ou par boîtier. Autres dispositifs peuvent aider tels que les amplificateurs téléphonique, les casques baladeurs sans fil pour l’écoute de la radio ou de la télévision.



Conseils de protection


En suivant certaines précautions, les traumatismes auditifs peuvent être évités. Portez un casque ou des bouchons face aux bruits afin de diminuer l’intensité de la source sonore. Aussi, un éloignement suffit pour préserver l’audition. Dès que la presbyacousie a un retentissement et constitue une gêne sociale, il faut conseiller un essai d’appareillage sans attendre.

                                                                    Article élaboré avec le Docteur Monia Mzali, ORL.



  Bon à Savoir 

Gare aux traumatismes des oreilles


 Dans la sphère auditive, les traumatismes sonores peuvent être responsables de surdités voire même de troubles de l’équilibre. Généralement, la situation la plus grave est d’être en contact avec un niveau sonore trop fort. Sachez que le traumatisme auditif peut engendrer de forte douleur, des troubles de types hypoacousie, acouphènes et verti ges. Aussi, il faut faire attention au souffle d’air, comme lors d’une gifle ou en cas d’impact d’un ballon sur l’oreille par exemple, qui peuvent provoquer des perforations tympaniques. Enfin, attention à l’utilisation des cotons tiges qui peuvent une cause directe de la perforation du tympan, de lésions des osselets. Presbyacousie, ce trouble auditif

Services
© Impressive web France 2013 - Tous droits réservés                                                                                                                               Accueil | condition générales | Plan de site | Newsletter | Contact | RSS
Tendancemag.com | Copyright © Impressive web France 2013

Devenez fan de Tendancemag.com sur