Accueil » Santé & Forme » Santé au quotidien

Les troubles digestifs, pourquoi ça fait mal ?

Publié le Mercredi 26 Août 2009

Lorsqu’une personne est confrontée à des changements alimentaires ou à une forte émotion, les troubles digestifs apparaissent. Sans gravité, leur inconfort peut très vite laisser place à la douleur.


D’après une enquête menée en Tunisie en 2008, la prévalence des troubles digestifs a été estimée à 65%.

Variées et fréquentes, leur gêne et leur persistance peuvent cacher des maladies parfois sérieuses. Hérédité, sédentarité, stress, aliments: qu’en est-il vraiment de ces désagréments?Les acidités de l’estomac
Après un repas trop riche, il arrive parfois que le sphincter oesophagien, ce petit muscle en forme d’anneau qui permet le passage des aliments jusque dans l’estomac, ne soit plus capable de remplir son rôle. Lorsque cela se produit, les aliments en partie digérés et les sucs gastriques deviennent plus acides et remontent dans l’oesophage. En réaction à cette remontée acide, la muqueuse de l’oesophage se met à brûler et les aigreurs au niveau de la poitrine et de la gorge se font ressentir, laissant un mauvais goût dans la bouche. Une alimentation déséquilibrée, les bactéries, le tabac, les boissons gazeuses, l’alcool, l’excès d’épices, les sucreries, les graisses animales, le stress augmentent l’acidité de l’estomac. Pour apaiser ce désagrément, un antiacide est souvent suffisant et bénéfique pour neutraliser l’acidité gastrique.

Les ballonnements de l’estomac ou aérophagie

Lorsqu’on parle en mangeant ou en buvant, on avale beaucoup plus d’air. Une fois descendu le long de l’oesophage, cet air se mêle aux aliments devant être digérés. Chargé en nourriture solide, en liquides et en air, l’estomac se met alors à gonfler. Bien qu’elle ne soit pas dangereuse, l’aérophagie peut très vite s’accompagner de spasmes plus ou moins douloureux. Bonbons, sucettes, chewing-gums, sandwichs mangés à la hâte, boissons gazeuses, tabac, alcool, énervement sont les principales causes de l’aérophagie. Pour l’éviter, il s’agit de manger et de mâcher lentement, de ne pas mastiquer trop longtemps, de boire assez de liquides en mangeant, de privilégier une alimentation à base de protéines et de limiter les graisses et les sucres, qui ralentissent le processus de la digestion.

Les ballonnements du gros côlon ou aérocolie

Au cours de la digestion, les aliments passent par l’estomac, le petit intestin grêle, pour finir dans le côlon. Lorsque les bactéries normalement présentes dans le côlon abondent, elles produisent des gaz en plus grande quantité. Les gonflements et les spasmes sont les sensations les plus fréquentes de l’aérocolie. Si la prise de certains médicaments permet de réduire ces gênes, il est aussi possible de les améliorer en adoptant une alimentation équilibrée à base de laitages, de fibres et de protéines. Etant donné que les sucres et les graisses augmentent la fermentation des aliments dans le côlon, évitez les pâtes, les céréales gorgées d’amidon, les féculents, les fromages et les viandes grasses, le chocolat, les fritures, les sauces. Si l’aérocolie s’accompagne de douleurs insupportables, vomissements, frissons avec fièvre, il est préférable de consulter un médecin.

Les nausées digestives
En permettant le passage des aliments dans l’intestin, l’estomac assure la vidange gastrique. Or, plus les aliments sont riches, gras et sucrés, plus leur écoulement devient difficile. Conséquence, les substances partiellement digérées restent bloquées dans l’estomac, entrainant des sensations de nausées et de lourdeurs. Pour lutter efficacement contre ces maux, il s’agit de stimuler la digestion en adoptant une alimentation plus légère. La consommation de produits laitiers fermentés, de plantes aux vertus calmantes et digestives, aux effets relaxants et dépuratifs, permettra de rétablir le processus de digestion et de rééquilibrer la flore intestinale. La constipation Même si l’on a tendance à l’oublier, la constipation occasionnelle ou chronique est aussi un problème digestif. Quand les selles stagnent trop longtemps dans le côlon ou dans le rectum, elles s’accumulent, durcissent et sont difficiles à évacuer. Ballonnements, douleurs abdominales, fausses diarrhées sont les symptômes habituels de la constipation. La sédentarité, le manque d’activité physique, les mauvaises habitudes alimentaires, le stress sont des facteurs aggravants. Certains médicaments, tels les antidépresseurs, la codéine, les anti-inflammatoires, peuvent aussi provoquer ou aggraver ce symptôme. Pour rétablir le transit, l’alimentation doit comprendre des fibres végétales, des produits laitiers fermentés, de l’eau minérale chargée en magnésium (connu pour ses vertus laxatives). La marche facilite aussi le transit, les liquides assurent l’hydratation de l’intestin, quant aux produits laxatifs vendus en pharmacie, ils sont utiles mais il ne faut pas en abuser.
                                             Article élaboré avec le Docteur Kamel Mir – Gastro-entérologue

Bon à Savoir : Le rôle de probiotique
Les probiotiques sont des micro-organismes vivants qui agissent sur la flore intestinale, indispensable à la digestion des aliments. Certains probiotiques, comme les lactobacilles ou les bifidobactéries, atténuent les contractions de l’intestin ainsi que les spasmes, réduisent le cholestérol et les triglycérides dans le sang, favorisent l’élimination des toxines et stimulent le renouvellement des cellules de la muqueuse intestinale. Utilisés en cure de 15 jours, ils combattent les mauvaises bactéries à l’origine de l’inconfort digestif et intestinal.

4 étoiles - 1 votes
Services
© Impressive web France 2013 - Tous droits réservés                                                                                                                               Accueil | condition générales | Plan de site | Newsletter | Contact | RSS
Tendancemag.com | Copyright © Impressive web France 2013

Devenez fan de Tendancemag.com sur