Accueil » Santé & Forme » Santé au quotidien

Le kyste hydatique, qu’est-ce que c’est ?

Publié le Mercredi 02 Décembre 2009

Malgré l’aspect souvent bénin de la maladie, le kyste hydatique présente une pathologie assez fréquente en Tunisie.


L
e kyste hydatique sévit essentiellement dans les régions d’élevage de moutons. Avec l’approche de l’Aïd El Adha (inchallah moubarak), nous ne devons pas oublier certaines mesures d’hygiène lors de la cérémonie de sacrifice et plus tard lors de la préparation du mouton.

Mode de transmission
A l’origine, le ténia responsable du kyste hydatique est hébergé par l’intestin grêle de certains chiens, et c’est par le biais de leurs excréments que les oeufs de ce ver parasitaire entrent en contact avec l’environnement. Une fois déposés dans l’herbe, les ruminants (vaches, moutons et boeufs) les ingèrent. Arrivés dans la paroi intestinale de l’animal, ils éclosent dans l'organisme, libérant des larves armées de 6 crochets et de quatre ventouses. Ces dernières grandissent dans les muscles sous la forme d’une vésicule (nom donné à la larve qui est en train de se développer en kyste hydatique). Suite à une consommation accidentelle de viscères infestés, la vésicule (ou ver parasitaire) pénètre dans l’intestin de l’homme où elle se maintient à l’aide de ses crochets et de ses ventouses situés sur sa tête. En dehors de l’intestin, un kyste hydatique peut aussi se développer dans le foie, les poumons et, plus rarement, dans d’autres organes. En quelques mois, il devient adulte.

kyste hydatique

Les symptômes
Les signes évocateurs varient selon la localisation et la taille du kyste hydatique (son développement pouvant durer plusieurs années). Au niveau du foie, qui est l’organe le plus fréquemment atteint (dans 60 à 80% des cas), il provoque une augmentation du volume hépatique, entraine des douleurs localisées avec parfois survenue d’un ictère ou jaunisse (coloration jaune de la peau et des muqueuses due à l'accumulation de bile dans les tissus), des poussées passagères d’urticaire, ainsi que des nausées et des vomissements.

Au niveau du poumon, qui est le second organe le plus touché (dans 20 à 30% des cas), les symptômes restent souvent latents, c’est-à-dire endormis, cependant la rupture du kyste dans les bronches ou dans les poumons libérera les têtes (ou scolex), ce qui peut causer de multiples kystes dits secondaires. Au niveau du cerveau, la présence d’un kyste hydatique peut causer des étourdissements et des céphalées (maux de tête).



Le diagnostic
En fonction de sa localisation, un kyste hydatique sera diagnostiqué par différents examens para cliniques. C’est ainsi qu’une radiographie du thorax mettra en évidence la présence d’un kyste hydatique pulmonaire, une échographie abdominale montrera une localisation hépatique (dans le foie), tandis qu’un scanner visualisera sa présence dans le cerveau.

Le test sérologique appelé «immunologie du kyste hydatique» permet le dépistage des maladies infectieuses liées à la présence de ce ver parasitaire et d’éviter ainsi toute erreur de diagnostic. En revanche, toute biopsie (qui consiste à effectuer un prélèvement d'échantillons) est formellement contre-indiquée, car cela peut favoriser l’expansion de la maladie.

Traitement et mesures d’hygiène
Le traitement du kyste hydatique se fait toujours au prix d’une intervention chirurgicale lourde et difficile quelle que soit la localisation de ce dernier dans l’organisme. L’opération pratiquée consiste à ouvrir et à aspirer le contenu des éléments parasitaires puis à stériliser l’organe. Etant données la fréquence et la gravité de cette maladie, certaines règles d’hygiène sont indispensables. Pour diminuer le risque de propagation, évitez les contacts trop rapprochés avec les chiens et lavez-vous les mains si vous en avez caressé un (essentiellement les chiens errants). Lors de la cérémonie du sacrifice du mouton, si vous constatez la moindre anomalie, en particulier la présence de petits kystes sur les abats (foie, poumons…), demandez l’avis d’un vétérinaire.

Lors de la préparation de l’animal, faites bien cuire la viande avant de la consommer. Lavez-vous les mains avant les repas et ne donnez pas les viscères du mouton à votre chien. Pour stopper la chaîne de contamination, la meilleure solution consiste à les brûler et surtout à ne pas les jeter dans les sacs à ordures. Pour renforcer ces mesures de sécurité, le jour de l’Aïd les pouvoirs publics mettent en place autour des abattoirs des équipes dirigées par des vétérinaires confirmés ainsi que des équipes de vétérinaires dans plusieurs centres approuvés par l’Etat.

favoriser l’expansion de la maladie. Traitement et mesures d’hygiène Le traitement du kyste hydatique se fait toujours au prix d’une intervention chirurgicale lourde et difficile quelle que soit la localisation de ce dernier dans l’organisme. L’opération pratiquée consiste à ouvrir et à aspirer le contenu des éléments parasitaires puis à stériliser l’organe. Etant données la fréquence et la gravité de cette maladie, certaines règles d’hygiène sont indispensables.

Pour diminuer le risque de propagation, évitez les contacts trop rapprochés avec les chiens et lavez-vous les mains si vous en avez caressé un (essentiellement les chiens errants). Lors de la cérémonie du sacrifice du mouton, si vous constatez la moindre anomalie, en particulier la présence de petits kystes sur les abats (foie, poumons…), demandez l’avis d’un vétérinaire. Lors de la préparation de l’animal, faites bien cuire la viande avant de la consommer.



Lavez-vous les mains avant les repas et ne donnez pas les viscères du mouton à votre chien. Pour stopper la chaîne de contamination, la meilleure solution consiste à les brûler et surtout à ne pas les jeter dans les sacs à ordures. Pour renforcer ces mesures de sécurité, le jour de l’Aïd les pouvoirs publics mettent en place autour des abattoirs des équipes dirigées par des vétérinaires confirmés ainsi que des équipes de vétérinaires dans plusieurs centres approuvés par l’Etat. 12 Tendance Malgré l’aspect souvent bénin de la maladie, le kyste hydatique présente une pathologie assez fréquente en Tunisie.

Article élaboré avec le Docteur Ben Youssef Jalel - Médecine générale

4 étoiles - 4 votes
Services
© Impressive web France 2013 - Tous droits réservés                                                                                                                               Accueil | condition générales | Plan de site | Newsletter | Contact | RSS
Tendancemag.com | Copyright © Impressive web France 2013

Devenez fan de Tendancemag.com sur