Accueil » Santé & Forme » Santé au quotidien

Gingivite: mieux vaut prévenir que guérir!

Publié le Mercredi 30 Décembre 2009

Pour préserver la santé de nos gencives, le seul mot d’ordre est l’hygiène. A trop la négliger, nous augmentons le risque de gingivite.


On oublie trop souvent que la santé de nos dents dépend de la santé de nos gencives et de l’os qui les soutiennent. Lorsque les premiers symptômes d’une gingivite apparaissent, il est parfois trop tard et les dégâts causés peuvent avoir des conséquences plus ou moins graves.La gingivite et son évolution
Une gingivite est une inflammation des gencives causée par l’accumulation d’un bio-film (la plaque dentaire).Au fur et à mesure de sa formation, ce biofilm composé de bactéries, de salive et de minces particules d'aliments, forme une couche dure comme la pierre: le tartre.

Une fois installée, l’inflammation provoque un accroissement du volume de la gencive qui devient rouge, oedématiée et luisante avec perte de l’aspect en peau d’orange, ainsi qu’un saignement pouvant aller du simple saignement au brossage jusqu’au saignement spontané.

Nichées entre les dents et les gencives, les bactéries vont se multiplier et libérer des agents chimiques: les toxines bactériennes qui s’attaquent au système d’attache de la dent. Faute de soins adéquats, une gingivite bactérienne peut évoluer en une maladie beaucoup plus grave: la parodontite, pouvant causer rapidement un oedème, des saignements et une mauvaise haleine.

Lors d’une parodontite, les gencives se détachent de la dent et finissent par former une poche parodontale plus ou moins profonde (c’est la profondeur de cette poche qui témoigne de la sévérité de cette maladie) et parallèlement une résorption osseuse.

A long terme, une parodontite peut entrainer la destruction des tissus de soutien de la dent entrainant la perte d’attache des dents, la mobilité et enfin la perte de celles ci.

Les causes
Une mauvaise hygiène buccodentaire, des dents mal alignées ou un appareil dentaire mal ajusté rendent le brossage plus difficile et favorisent la prolifération des bactéries. Les autres facteurs associés au risque élevé de gingivite sont dus le plus souvent à des déséquilibres hormonaux (puberté, grossesse, ménopause,…), au tabac, au stress ou à des carences en vitamines C et B3.

Certains médicaments préconisés dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde, de l'hypertension artérielle et autres maladies cardiaques, certaines maladies métaboliques comme le diabète ou l’hépatite, qui entrainent un déséquilibre de la flore buccale et des composants de la salive, peuvent aussi être à l’origine du développement d’une gingivite.

Toutefois l’ensemble de ces facteurs généraux reste sans conséquences en présence d’une bonne hygiène buccodentaire. Dans le cas contraire, ils seront des facteurs aggravants et le tableau clinique des gingivites sera plus sévère. Une infection de la bouche par un herpès peut aussi créer de minuscules perforations et des ulcères aux gencives et dans d'autres parties de la bouche.

Cette maladie appelée «gingivo-stomatite herpétique aiguë» est très douloureuse. Quelle que soit leur origine, de telles causes rendent la gencive plus vulnérable aux agressions du bio-film. A la moindre irritation, la gencive s’enflamme.

Traitement et prévention
Il existe un moyen de protéger vos dents: l’hygiène dentaire. A ce titre, un détartrage effectué tous les 6 mois ou tous les ans par un dentiste s’avère indispensable. Pour décoller le bio-film qui s’est transformé en tartre, deux méthodes sont actuellement employées: les ultra-sons et le grattage.

Pratiqué à l’aide d’instruments appelés «curettes», le grattage complète souvent un détartrage aux ultra-sons. Une fois le bio-film et le tartre éliminés, l'inflammation a tendance à régresser rapidement.

Pour conserver des dents et des gencives en pleine forme, une bonne brosse à dent, du fil dentaire et un bon dentifrice constituent une protection tout aussi efficace. Utilisés quotidiennement, ils permettent d’éliminer le biofilm qui recouvre peu à peu les dents et se glisse entre elles et la gencive.

Comme il vaut mieux prévenir que guérir, brossezvous les dents au moins deux fois par jour (l’idéal serait de le faire chaque fois qu’on a mangé!), en effectuant de légers mouvements de rotation afin de bien éliminer le biofilm au bord des gencives.

Terminez en passant le fil dentaire pour nettoyer les espaces entre les dents. Le choix du dentifrice est également important. De fait, optez pour des dentifrices adaptés aux gencives.

Grâce à leurs principes actifs (fluor, triclosan, zinc, citrate de potassium), ils aident à renforcer les gencives et l’émail de vos dents, à ralentir la formation du biofilm après le brossage, à soulager rapidement la sensibilité de vos dents et de vos gencives, à rafraîchir l’haleine, à combattre la formation du tartre et à lutter contre les bactéries et à rendre le brossage plus agréable.

 

 Article élaboré avec Ferdaous Sardouk - Dentiste

Bon à savoir : Les aliments bons pour les dents:
Les aliments contenant des minéraux, du fluor et du calcium protègent les dents des acides, renouvellent l’émail et stimulent la production de salive (qui reminéralise naturellement les dents).

Contrairement aux confiseries, pâtisseries, jus de fruits, céréales sucrées, pain complet, biscuits sucrés qui sont très dangereux pour les dents, le lait et les produits laitiers non sucrés, le thé (non sucré), le fromage, la viande, le poisson et tous les produits à base de «faux sucre» permettent de diminuer le taux d’acidité de la bouche.

Enfin, l’eau est idéale pour rincer la bouche et éliminer une partie du sucre qui se dépose sur la plaque dentaire.

Services
© Impressive web France 2013 - Tous droits réservés                                                                                                                               Accueil | condition générales | Plan de site | Newsletter | Contact | RSS
Tendancemag.com | Copyright © Impressive web France 2013

Devenez fan de Tendancemag.com sur