Accueil » Santé & Forme » Santé au quotidien

Amygdalite: quand les amygdales font mal

Publié le Mardi 09 Février 2010

Malgré leur rôle protecteur, les amygdales peuvent devenir le siège d’une infection. Lorsque cela se produit, elles enflent au point de devenir véritablement handicapantes.

Situées à l'entrée de la gorge, les amygdales produisent les anticorps qui nous permettent de lutter contre les agents infectieux.

Bien qu'elles constituent une défense immunitaire très importante au niveau de la sphère oto-rhino-laryngologique (nezgorge- oreilles), elles peuvent s'enflammer au contact d'une bactérie ou d'un virus. On parle alors d'amygdalite.

Qu'est-ce qu'une amygdalite?

Au fond de la gorge se trouve un anneau de tissus dont le rôle est de défendre l'organisme contre les infections bactériennes et virales: c'est la première barrière de défense contre les germes inhalés.

Ces tissus constituent une infime partie du système immunitaire. Ils sont formés de l'amygdale pharyngée située derrière le voile du palais à l'arrière du nez qu'on appelle végétations adénoïdes, de l'amygdale linguale placée à l'arrière de la langue et des amygdales palatines présentes des deux côtés du voile du palais.

Dès que des bactéries pénètrent dans la gorge, ces tissus réagissent et déclenchent une réponse immunitaire visant à la protéger contre l'infection.

Bien que la plupart des maux de gorge soient causés par le virus du rhume, de la grippe ou de la mononucléose infectieuse (surtout chez les jeunes enfants), la bactérie qui infecte le plus souvent les amygdales est le streptocoque (responsable de l'angine).

Affaiblis par ces infections aiguës, les tissus des amygdales finissent par devenir eux-mêmes un foyer infectieux. Si les symptômes d'une angine ressemblent à ceux d'une amygdalite, un simple examen de la gorge suffit à renseigner le médecin, car dans le cas d'une amygdalite, les maux de gorge s'accompagnent très souvent d'une douleur qui s'étend jusqu'aux oreilles.

Les amygdales gonflent, deviennent rouges et se couvrent de petites taches blanches, des ganglions lymphatiques douloureux se forment au niveau du cou, des maux de tête surviennent, la voix s'enroue et l'haleine se charge d'une odeur désagréable causée par un liquide fétide situé dans les petits orifices des amygdales.

Bien qu'elle ne soit pas rangée au rang des maladies graves, une amygdalite mal soignée peut favoriser la formation de poches de pus au niveau des amygdales et du cou: les amygdales enflent tellement qu'elles obstruent les voies respiratoires au point d'empêcher la personne d'ouvrir la bouche et de rendre le passage des aliments difficile, voire douloureux.

Un tel gonflement peut être à l'origine de complications générales graves: cardiaques, rénales ou articulaires.

Quand faut-il opérer?

Dans la majorité des cas, une amygdalite bactérienne ou virale guérit en quelques jours. Cependant, si l'inflammation est provoquée par le virus de la mononucléose infectieuse, la guérison mettra un peu plus de temps. Hélas, si les antibiotiques réduisent les risques de transmission bactérienne, ils ne peuvent pas prévenir la prolifération des virus.

De leur côté, les bains de bouche préconisés pour nettoyer les cavités infectées n'offrent qu'une action limitée: une fois nettoyées, les cavités se remplissent à nouveau de pus au bout de quelques semaines à peine. C'est généralement à partir du moment où l'amygdalite devient chronique que la question se pose: faut-il ou non enlever les amygdales?

Depuis ces quinze dernières années, les amygdalectomies ont diminué de près de 80%. L'intervention sera donc proposée en cas d'angine aiguë à répétition (au-delà de 5 angines par an chez l'enfant). Dans ce cas, ce n'est ni l'aspect, ni la taille des amygdales qui compte mais les épisodes infectieux et l'inefficacité du traitement médical prescrit. L'ablation des amygdales pourra aussi être proposée si leur volume gêne la déglutition.

En ayant du mal à avaler, l'enfant aura tendance à ne manger que des aliments mous, faciles à avaler et évitera par exemple la viande (riche en protéines). Il sera également obligé de mastiquer plus longtemps, ce qui le rassasiera plus vite. De tels comportements pourront influencer sa croissance et son poids.

Des amygdales trop grosses peuvent aussi gêner la respiration de l'enfant et entrainer des apnées du sommeil ou des ronflements. Confronté à un sommeil irrégulier, l'enfant se sentira fatigué ou au contraire hyperactif durant la journée et ses résultats scolaires pourraient en être perturbés.

Chez l'adulte, c'est le reflux gastrooesophagien qui serait responsable de plus de 80% des inflammations et des infections chroniques de la gorge. Ce reflux fréquent est donc à rechercher impérativement chez l'adulte et à traiter. A noter que chez l'adulte, au-delà de 2 angines par an, on peut songer à l'amygdalectomie.

Article élaboré avec le Docteur Imed Miled – Spécialiste en Oto-rhino-laryngologie & Chirurgie cervico-faciale

4 étoiles - 14 votes
Services
© Impressive web France 2013 - Tous droits réservés                                                                                                                               Accueil | condition générales | Plan de site | Newsletter | Contact | RSS
Tendancemag.com | Copyright © Impressive web France 2013

Devenez fan de Tendancemag.com sur