Accueil » Santé & Forme » Santé au quotidien

En savoir plus sur le Rhume ...

Publié le Mardi 09 Mars 2010

Parce qu’ils sont sans conséquence grave pour la santé, les symptômes du rhume ne sont pas toujours pris au sérieux.
Pourtant, en cette saison, il est difficile d’y échapper.


Vous avez mal à la tête, votre nez est bouché, vos yeux sont larmoyants, vous toussez… Il ne fait aucun doute que vous êtes enrhumé!

Pour éviter que les symptômes du rhume s’aggravent et vous retiennent au lit pendant plusieurs jours, quelques précisions s’imposent!
Qu’est-ce que le rhume?
Contrairement à ce qu’on pense, ce n’est pas le froid en lui-même qui est responsable du rhume, mais plutôt les virus en suspension dans l’air. C’est pourquoi le fait d’inhaler les fines goutte lettes produites lorsqu’une personne contaminée éternue et tousse suffit le plus souvent pour attraper un rhume. Les autres cas de transmission étant liés à la proximité d'une personne enrhumée, une mauvaise hygiène de vie ou au stress.

Lorsque l’organisme affaibli (par une alimentation déséquilibrée, la cigarette, le chaud/froid…) n’est plus en mesure de lutter contre les virus, ces derniers pénètrent par les voies respiratoires supérieures, en particulier le nez. Peu de temps après la contamination (deux jours peuvent s’écouler avant le début des symptômes), les fosses nasales et les sinus gonflent et augmentent la sécrétion de mucus, c’est-à-dire du liquide qui humidifie et réchauffe l'air inspiré et empêche l'entrée d'agents infectieux. En quelques jours, le mucus devient plus épais et purulent et c’est à ce moment-là que le nez se bouche et que les sensations de brûlure se font ressentir.

En général, le rhume s’accompagne d’éternuements, de maux de gorge et de tête, d’une fatigue générale, de courbatures, parfois d’un peu de fièvre (environ un degré au-dessus de la normale). Chez les enfants atteints d’asthme, la respiration pourra devenir sifflante. Bien que les symptômes du rhume s’estompent en quelques jours (de 2 à 7 jours), n’hésitez pas à consulter un médecin s’ils durent au-delà de 10 jours ou s’ils s’associent à une laryngite (inflammation du larynx), une bronchite (inflammation de la muqueuse des bronches), une otite (infection de l'oreille), une sinusite ou une forte fièvre.

Je suis enrhumé et après?

Comme cela a été dit précédemment, le rhume est une infection contagieuse d’origine virale. Comme il s’agit de virus, les antibiotiques n’ont aucun effet face à un rhume simple où il n’y a pas de surinfection bactérienne.

Que faire alors?
Plusieurs solutions sont possibles. Si l’infection s’est développée dans le nez, nettoyez vos fosses nasales avec un spray à base d’eau de mer. Grâce aux oligoéléments contenus dans l’eau de mer, quelques pulvérisations suffiront à désinfecter les fosses nasales et à activer la fabrication d'anticorps. Réservés aux plus de 12 ans, certains sprays proposés sous forme de gel permettent de barrer les premiers signes du rhume et de réhydrater les fosses nasales.


Attention, une fois le rhume installé, ils ne sont d’aucune efficacité! Appréciées pour leurs vertus antiseptiques, les inhalations à base d’eucalyptus dégagent et désinfectent les voies respiratoires. A préciser qu’elles sont contre-indiquées chez les enfants de 6 à 12 ans. Si vous êtes gêné par les maux de tête, la fièvre et les courbatures, optez pour du paracétamol et de l’ibuprofène.

Certaines pommades (à base de camphre, d’huile essentielle d’eucalyptus, de térébenthine, d’essence de feuille de cèdre, de noix de muscade) apaisent et libèrent les voies respiratoires.
Enfin, connu pour empêcher la reproduction des germes, le miel associé aux propriétés antiseptiques du citron aide à soulager l’irritation de la gorge.

Je limite les risques de contamination:
• En me lavant souvent les mains, pour détruire les germes présents sur la peau.
• En me mouchant avec des mouchoirs jetables, pour que les sécrétions nasales ne contaminent pas mes mains.
• En évitant de toucher les surfaces et les objets communs (poignée de porte, interrupteur, téléphone…) pour ne pas les exposer aux germes.                        
• En couvrant ma bouche quand je tousse ou éternue, pour limiter les germes.
• En ne me frottant pas le nez, la bouche et les yeux, car c’est par leur intermédiaire que les virus du rhume s’introduisent dans mon organisme.
• En buvant beaucoup de liquides (1,5l par jour), pour favoriser l’évacuation de mes sécrétions nasales.
• En respirant de l’air frais pour améliorer ma résistance au froid.
• En mangeant équilibré pour stimuler mes défenses immunitaires (des fruits et des légumes pour les vitamines, des yaourts pour les bonnes bactéries et les protéines laitières).
• En fumant moins, pour ne pas fragiliser les cils présents dans le nez.
• En me relaxant, pour activer mes défenses immunitaires.

Article élaboré avec Jalel Ben Youssef - Médecin généraliste



Services
© Impressive web France 2013 - Tous droits réservés                                                                                                                               Accueil | condition générales | Plan de site | Newsletter | Contact | RSS
Tendancemag.com | Copyright © Impressive web France 2013

Devenez fan de Tendancemag.com sur