Accueil » Santé & Forme » Santé au quotidien

Le stress des examens: une affaire de famille!

Publié le Lundi 31 Mai 2010

Lorsque la date des examens approche, les coeurs se mettent forcément à battre plus vite!


A la maison, la tension monte, grandit, semant derrière elle son lot de nervosité, d’irritabilité, d’insomnie, de fatigue et de migraine.

Un cocktail de symptômes qui peut devenir explosif car, sachez-le, il n’y a rien de plus contagieux que le stress
!
Le stress dans tous ses états!
Lorsque vous vous trouvez confronté à une situation inhabituelle et déstabilisante, votre organisme met en place un mécanisme de défense nat u r e l : le stress! Mais s’il est vrai que le stress positif maintient l’équilibre du système nerveux, le stress négatif perturbe, tant au niveau émotif que physiologique et psychologique. Lorsqu’il dure trop longtemps, il emprisonne l’organisme dans un mal-être pouvant évoluer en diverses maladies physiques et psychologiques: hypertension artérielle, asthme, ulcère, colites, vomissements, urticaire, eczéma, dépression, crises d'angoisse, phobies, insomnies, etc.

Bien que les symptômes diffèrent selon les individus, les manifestations du stress se déroulent toujours de la même manière. Dans un premier temps, les battements du coeur s'accélèrent, la respiration devient courte et rapide et les glandes surrénales sécrètent de l'adrénaline.

La présence de cette hormone dans le sang améliore le transport de l’oxygène vers le cerveau et les muscles. Pour permettre à l'organisme de faire face à la tension nerveuse, la pression artérielle et la température du corps augmentent et les glandes surrénales sécrètent cette fois-ci du cortisol pour maintenir constant le taux de glucose dans le sang et nourrir les muscles, le coeur et le cerveau. Lorsque les effets du stress persistent, le taux d’adrénaline et de cortisol diminue. Résultat, elles s’accumulent dans le sang et privent le corps de ses réserves énerg é t i q u e s . Au fil d e s jours, l’organisme s’affaiblit et s’épuise.

Gérer son stress au quotidien
Le cerveau représente 2% du poids du corps et consomme plus de 20% de calories alimentaires lorsqu’il est au repos! D’où l’importance de bien le nourrir en période de pleine activité intellectuelle.

Pour optimiser les chances de réussite de votre enfant, assurezvous que ses révisions s’accompagnent d’une bonne hygiène de vie, ce qui est rarement le cas: aliments gras, sucrés ou hautement caloriques, boissons stimulantes, absence d’activité physique, tabac… font partie de ces habitudes qui amoindrissent à court terme les effets du stress mais qui, à long terme, favorisent la survenue des diverses maladies d’origine nerveuse.
 
A noter que les veilles tardives, tant appréciées des enfants, causent des pertes de mémoire plus ou moins importantes.
 

Article élaboré avec Dr Jalel Ben Youssef - Médecin généraliste

Services
© Impressive web France 2013 - Tous droits réservés                                                                                                                               Accueil | condition générales | Plan de site | Newsletter | Contact | RSS
Tendancemag.com | Copyright © Impressive web France 2013

Devenez fan de Tendancemag.com sur