Accueil » Santé & Forme » Santé au quotidien

Palpitations : que faire ?

Publié le Lundi 05 Mai 2008

Vous souffrez de palpitations et vous vous demandez si c’est grave. En fait, il s’agit le plus souvent d’un symptôme bénin. Il peut toutefois être révélateur d’un problème cardiaque sérieux nécessitant une prise en charge spécialisée.

Il s’agit d’une sensation de battements ou de frémissements intrathoraciques en rapport avec des troubles du rythme cardiaque (battements cardiaques de fréquence élevée ou de force augmentée) et qui est ressentie de façon pénible, ce qui est volontiers source d’anxiété.

 Les causes et les moyens de diagnostic

1/ La description des palpitations oriente vers le trouble du rythme responsable: Le premier point important est de faire préciser si les palpitations sont des coups isolés, brefs dans la poitrine. Ces coups peuvent se produire en série ou en courtes salves, ou, au contraire, ils surviennent en accès soutenus plus au moins longs, de quelques dizaines de secondes à quelques minutes voire quelques heures, et qui correspondent à des tachycardies définies par un rythme cardiaque supérieur à 100 battements/minute.

En cas de palpitations survenant par accès soutenus :

- Il importe de savoir si elles débutent et se terminent brusquement (ce qui évoque une maladie de Bouveret ou tachycardie jonctionnelle) ou si, au contraire, le début et la fin sont progressifs (ce qui évoque une tachycardie sinusale, simple et banale accélération du rythme sinusal normal qui se voit volontiers chez le sujet anxieux ou stressé).
- Il importe par ailleurs de préciser si la tachycardie est régulière ou irrégulière (ce qui évoque une arythmie complète par fibrillation auriculaire).
- Enfin, doivent être précisés d’éventuels signes de gravité associés à la tachycardie (perte de connaissance, vertiges, douleurs thoraciques, gène respiratoire) pouvant évoquer un trouble du rythme grave (tachycardie ventriculaire).

* En cas de palpitations sous forme de coups isolés, il s’agit d’extrasystoles qui correspondent à une contraction cardiaque prématurée qui peut survenir isolément ou être répétée. Cette contraction prématurée est habituellement suivie d’une pause
compensatrice qui peut être ressentie sous forme d’arrêt cardiaque bref.

2/ Seul l’électrocardiogramme (ECG) permet de reconnaître formellement le trouble du rythme cardiaque responsable, mais encore faut-il que l’enregistrement puisse être fait en cours de crise, qui est souvent très intermittente et rarement présente au
moment de la consultation médicale.
On peut alors être aidé par un enregistrement continu de l’ECG sur 24 heures par un appareil portatif (Holter). Rarement, il sera nécessaire de réaliser une exploration électrophysiologique endo-cavitaire en milieu spécialisé.

Le pronostic

Il dépend de la nature exacte du trouble du rythme et de l’existence d’une maladie cardiaque sous-jacente que le cardiologue s’attachera à rechercher par un examen minutieux associé à des examens complémentaires appropriés en fonction de chaque situation (échographie cardiaque, épreuve d’effort, coronarographie, scanner ou IRM cardiaque, bilan sanguin incluant la fonction thyroïdienne…).

Le traitement

Il va dépendre de la nature du trouble du rythme responsable des palpitations et du caractère "sain" ou pathologique du coeur.
Les troubles du rythme bénins sur coeur sain relèvent de simples règles hygiénodiététiques avec éviction du tabac, de l’alcool, du café et adoption d’un mode de vie moins stressant. D’autres situations exigeront par contre une intervention médicamenteuse spécialisée (traitement antiarythmique associé au traitement spécifique de la maladie cardiaque sous-jacente).
En cas d’échec des médicaments ou parfois d’emblée, certains patients devront bénéficier de traitements non médicamenteux (ablation de la tachycardie par technique endo-cavitaire dite de radiofréquence, ou implantation d’un défibrillateur automatique implantable)

4 étoiles - 2 votes
Services
© Impressive web France 2013 - Tous droits réservés                                                                                                                               Accueil | condition générales | Plan de site | Newsletter | Contact | RSS
Tendancemag.com | Copyright © Impressive web France 2013

Devenez fan de Tendancemag.com sur