Accueil » Santé & Forme » Santé au quotidien

Boissons sucrées à consommer avec modération

Publié le Jeudi 08 Juillet 2010

Sodas en tous genres, limonades, jus de fruits, thé sucré… ont particulièrement la cote en été et se consomment sans modération.

 

Un penchant qui inquiète d’autant que de récentes études prouvent qu’une consommation trop importante a forcément des répercussions sur la santé. Alors, que sait-on réellement sur ces boissons séduisantes? Que contiennent-elles exactement? Sont-elles dangereuses pour notre santé? Tendance fait le point…Très nombreuses dans nos commerces, il y en a pour tous les goûts. Connues par tous, très appréciées par beaucoup d’entre nous, les boissons sucrées sont les ennemies jurées des nutritionnistes mais elles s’invitent de plus en plus à notre table en lieu et place de la traditionnelle bouteille d’eau. Aujourd’hui, elles font à nouveau parler d’elles avec la toute récente étude américaine menée par le Dr Liwei Chen, professeur à la faculté de santé publique de l’Université de Louisiane, qui établit une relation entre leur consommation et les problèmes de tension artérielle. De plus, on sait également qu’elles sont mises en cause dans les risques de diabète, d’obésité - dont l’obésité infantile -, de maladie cardiovasculaire, de cancer du pancréas voire de démence.



Vous avez dit boisson?



Une boisson, par définition, est un liquide dont la vocation est d’étancher notre soif et de maintenir l’équilibre en eau de notre organisme. En aucun cas elle ne doit contribuer à la prise de poids ni créer une addiction. Si la liste de ce qu'on appelle communément boissons sucrées est sans fin tant l’imagination des fabricants est sans limites, celles-ci sont classées en différentes catégories: boissons sucrées gazeuses (limonades, sodas, colas, tonics, bitters), jus de fruits sucrés, boissons aux fruits, boissons lactées aux fruits et sirops.



Elles sont toutes composées d’eau potable, de sucre ou d’édulcorant de synthèse, d’arômes artificiels, parfois d’extraits de plantes ou de fruits, de colorants et de gaz carbonique pour les pétillantes. Une chose est sûre: le sucre y est représenté en grande quantité puisqu’un litre de ces boissons en contient entre 90 et 120 grammes, soit l'équivalent d'une vingtaine de morceaux!



Des boissons montrées du doigt…



Les spécialistes de la santé s’accordent à dire que, quasi-dépourvues de vitamines et de sels minéraux, les boissons sucrées n’apportent rien sur le plan nutritionnel; n'étant pas désaltérantes, elles ne peuvent en aucun cas se substituer à l’eau traditionnelle et risquent, même à petite dose, de casser l’équilibre alimentaire. Le problème est que nous avons banalisé leur consommation. Or, c’est quand ces boissons sucrées rentrent dans notre quotidien alimentaire qu’elles mettent en péril notre santé.



Un des principaux dangers r é s i d e dans le f a i t qu’elles affichent une densité calor i q u e majeure et une forte valeur énergétique mais aucune satiété. De p l u s , elles apportent à notre organisme une grande quantité de glucides simples qui risquent de se transformer en lipides, donc en graisses!



Ainsi, lorsqu’on les consomme, notre cerveau enregistre moins bien ces calories dites « vides » et, perturbé par l’absorption du fructose, il envoie un message brouillé à nos régulateurs. Du coup, insuline et leptine, dont les fonctions sont de traiter les calories ingérées et de réguler l’appétit et le poids, s’affolent. D’ailleurs, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), ces dernières seraient un facteur probable de l’épidémie mondiale d’obésité qui touche notamment 16% des enfants tunisiens.



Enfin, la consommation de boissons sucrées favorise l’apparition de caries. En se nourrissant de sucre, certaines bactéries présentes dans notre bouche produisent un acide qui attaque et fragilise les dents. Le taux d’acidité élevé de ces boissons facilite également l’érosion dentaire. Phénomène irréversible, elle cause des dommages permanents, dont la fragilisation de l’émail et une hypersensibilité au froid, à la chaleur, au sucre et au toucher.



Comment remédier au problème?



Si les boissons sucrées sont largement montrées du doigt, les fabricants, eux, se défendent en considérant que leurs produits ne sont pas les seuls en cause. Pour palier cette mauvaise réputation, ils élargissent leur gamme en proposant des boissons allégées ou dépourvues de sucre, tels que le light et le zero sucre. Néanmoins, une hygiène de vie privilégiant une activité sportive associée à une hygiène alimentaire riche en eau et en fruits entiers sont les maîtres mots de l’ensemble des professionnels de la santé. En pratique, donc, s’il est difficile de renoncer totalement à la consommation de boissons sucrées, buvez-en avec modération, votre corps vous en remerciera!





 

 

 

Le saviez- vous?









 

Services
© Impressive web France 2013 - Tous droits réservés                                                                                                                               Accueil | condition générales | Plan de site | Newsletter | Contact | RSS
Tendancemag.com | Copyright © Impressive web France 2013

Devenez fan de Tendancemag.com sur