Accueil » Santé & Forme » Santé au quotidien

Médecine douce faut-il croire ?

Publié le Lundi 22 Novembre 2010

Médecine chinoise, phytothérapie, réflexologie, acupuncture, homéopathie, aromathérapie… sont parmi les plus connues.


-Mais se soigner avec est-ce possible ?
-L’efficacité de ces méthodes est-elle réelle ou un simple effet placebo ?

Le point sur ces méthodes dont tout le monde parle mais parfois un peu abstraites…
Source de bien-être, les médecines douces représentent tout ce que la médecine moderne n’est pas : écoute, prise en compte du psychisme et du corps, patience… Aujourd’hui sans pour autant rejeter la voie classique de plus en plus de personnes, effrayées par la technicité des médecines modernes et par les quantités de médicaments que nous ingurgitons avec les effets secondaires que cela pourrait entrainer sur l’organisme, décident de faire appel à d’autres méthodes pour se soigner.

Pour les uns, ce choix trouve sa motivation dans une attitude holistique pour d’autres les médecines alternatives apparaissent comme des solutions permettant de traiter en douceur leurs troubles fonctionnels chroniques.

Enfin elles peuvent être l’ultime tentative de soins quand rien ne marche ailleurs ou en accompagnement d’un traitement lourd. Mais quelle est l’efficacité de ces médecines douces? Si on en croit les scient i f i q u e s , nulle. Car ces derniers ne reconnaissent que les traitements validés par des études rigoureuses.

Or, les médecines parallèles reposent sur des observations empiriques et se sont développées à partir d’observation individuelles. Pourtant de plus en plus de patients sont satisfaits. La raison ? Les médecines douces ne s’adressent pas à des maladies aiguës graves mais à des troubles généralement bénins.

Tour d’horizon…

La médecine chinoise
part du principe que les différentes fonctions organiques sont étroitement liées les unes aux autres par un courant d’énergie. La maladie n’étant que la résultante de blocages ou de déséquilibres énergétiques. Tout l’art de la médecine chinoise consiste alors à rétablir l’harmonie au sein des flux d’énergie.

La phytothérapie est l’art de soigner avec les plantes. Connue depuis des millénaires, elle se décline sous plusieurs formes : tisanes, gélules, huiles essentielles à inhaler ou à diffuser dans l’air… Aujourd’hui ces petites gélule fleurissent et promettent vitalité, beauté, minceur… bien tentant parfois mais attention toutefois, ce qui est vendu n’est pas forcément autorisé et ce qui est permis n’est pas toujours efficace. Branche de la phytothérapie, l’aromathérapie repose sur l’utilisation des huiles essentielles notamment en massage pour soigner des pathologies physiques et psychiques.

Cependant l’utilisation des huiles essentielles est une affaire de spécialistes car si à petites doses elles peuvent avoir des résultats spectaculaires, le surdosage est vite arrivé et provoque de graves effets secondaires. Les indications courantes sont en en inhalations ou en frictions (huiles diluées car pures elles sont très irritantes et allergisantes) en cas de toux, en bain ou en enveloppements pour la relaxation, sus forme d’huiles de massage pour la détente ou en pommade contre les douleurs rhumatismales.


L’homéopathie est la médecine naturelle par excellence. Elle utilise comme moyens thérapeutiques des extraits végétaux, minéraux et repose sur quatre principes : la similitude, la dilution, la dynamisation et la personnalisation. En réalité, il s’agit de donner à l’organisme en dose infime ce qui cause la maladie (même principe que pour une vaccination). Mais l’homéopathie ne soigne pas tout contrairement à ce que certains pensent. Traumatismes, maladies graves ou mentales ne sont pas concernés par cette méthode.

 

 


Pour l’acupuncture, le corps humain est traversé en long et en large par 14 méridiens où circule l’énergie vitale. En surface ces méridiens comptent un certain nombre de points qui ont chacun un rôle énergétique soit sur la circulation de l’énergie vitale soit sur un organe précis. Au total il existe 361 points d’acupuncture sur le corps humain et la technique consiste à poser des aiguilles dans ces points durant une demi-heure à une heure. Certaines pathologies sont plus susceptibles à l’acupuncture que d’autres: allergies, douleur, lumbago, tensions musculaires, douleurs ostéoarticulaires, fatigue chronique…

 

 


Quant à la réflexologie, elle consiste à masser certaines zones du pied, de la main, du crâne. Le principe ? Le corps tout entier est représenté au niveau de ces zones et en le massant on peut agir sur les parties atteintes de notre organisme. Cependant la réflexologie ne pose aucun diagnostic mais permet de donner des indications sur ce qui ne va pas et orienter vers une consultation plus spécialisée si besoin.

 


En préventif, elle permet également de remettre en place les énergies et de diminuer ainsi le risque de maladies. Bien sûr il existe beaucoup d’autres médecines parallèles - la naturopathie, l’hypnose, l’ostéopathie, chroma thérapie … - toutes présentent des avantages certains mais le plus important est d’y croire fermement pour se sentir mieux.

 

 

Services
© Impressive web France 2013 - Tous droits réservés                                                                                                                               Accueil | condition générales | Plan de site | Newsletter | Contact | RSS
Tendancemag.com | Copyright © Impressive web France 2013

Devenez fan de Tendancemag.com sur