Accueil » Santé & Forme » Santé au quotidien

Raplapla ? ne vous laissez pas abattre

Publié le Lundi 27 Décembre 2010

Votre vie se résume à une course effrénée contre la montre, les journées sont trop courtes, le temps maussade… et vous êtes épuisé! Attention, car la fatigue peut altérer votre humeur, votre libido ou votre ligne. Ce mal du siècle est, la plupart du temps, relativement banal mais jamais normal… Parfois, il peut aussi agir en véritable signal d'alarme de l'organisme et mérite que l'on y prête attention! Zoom sur un phénomène qui nous concerne tous.


Nous traversons tous des périodes de fatigue, plus ou moins longues, où on se sent diminué, irritable, triste… Cet état de fatigue se répercute directement sur notre travail, notre rapport aux autres! Et il ne suffit pas toujours de passer une bonne nuit de sommeil pour y remédier.
La fatigue, l’autre mal du siècle…

La fatigue, appelée aussi asthénie, est un motif relativement fréquent de consultations. On distingue deux types de fatigue: - la fatigue normale ou physiologique, conséquence d’un effort physique intense, d’un stress émotionnel ou d’un surmenage. Dans ces cas-là, la cause est évidente et facilement identifiable.

Le seul remède reste alors le repos. - la fatigue pathologique ou anormale qui survient plus rapidement et persiste de façon chronique. Elle peut être liée à des facteurs psychiques ou physiques. Un mal ô combien perturbant pour la vie quotidienne et qui touche l’ensemble des classes d’âge sans exception. Ainsi, aujourd’hui, 1 adulte sur 2 de moins de 30 ans se plaint de fatigue.

De plus, celle-ci se ferait ressentir différemment au cours de la semaine. Les lundis et vendredis sont les jours « prédisposés » à cet état. Le lundi est caractérisé par un manque de motivation et une humeur maussade alors que le vendredi, le manque d’attention et les courbatures prédominent. Les causes varient avec l’âge et les plus fréquentes sont les fatigues réactionnelles - en réaction à des soucis d’ordre personnel ou professionnel -, des maladies psychiques ou bien encore des pathologies infectieuses.

La première responsable est l’altération de la qualité de vie: mauvaise hygiène de vie, alimentation déséquilibrée, absence ou manque d’exercice physique, régimes draconiens, stress, surmenage, chocs affectifs… sont autant de facteurs responsables.

D’ailleurs, face à un stress quotidien qui bien souvent dépasse les possibilités de résistance d’un individu normal - nuits écourtées par des enfants en bas âge, travail, gestion de la maison, des repas, des devoirs… - et à certains aléas hormonaux, les femmes sont les principales victimes de la fatigue.

Un véritable signal d’alarme

Mais outre ces facteurs, la fatigue peut agir comme une sonnette d’alarme de l’organisme à laquelle il faut être particulièrement attentif. Bien souvent, elle annonce une maladie ou est consécutive à certaines affections.

Par exemple, suite à un épisode infectieux (rhume, pharyngite, otite, bronchite, grippe), il n’est pas rare de rester fatigué pendant une ou deux semaines.

Mais d’autres maladies infectieuses sont à l’origine d’une fatigue intense qui est parfois le premier symptôme dont se plaignent les patients: mononucléose infectieuse, hépatite virale, hypertension, diabète, hypothyroïdie… sont des maladies génératrices de fatigue et doivent être prises en charge médicalement.

Enfin, la fatigue peut aussi être le signe annonciateur d’une dépression (saisonnière ou non) qui s’installe insidieusement. Quoi qu'il en soit, une fatigue qui persiste au-delà de deux semaines doit être prise au sérieux et une consultation médicale s’impose.

Lutter contre la fatigue

Si les raisons de la fatigue sont nombreuses, il existe autant de méthodes antifatigue. Alors, mettez une petite claque aux mauvaises habitudes pour retrouver la forme.

- Mettez la forme dans votre assiette car bien souvent, le contenu de votre assiette a des répercussions directes sur votre tonus. Retrouver la forme commence dès le matin, avec un petit déjeuner adapté puis se poursuit tout au long de la journée en faisant les bons choix alimentaires: fruits à gogo le matin, légumes crus et cuits qui présentent l’avantage d’apporter de la vitamine C et de l’acide folique, des aliments qui renforcent les défenses immunitaires. Mettez poisson, oeufs, volaille ou viande au menu au moins une fois par jour, limitez la consommation d’excitants (café, thé, sodas…) car ils fatiguent inutilement l’organisme.

Enfin, misez sur le magnésium pour lutter contre le stress, grand pourvoyeur de fatigue. Normalement, une alimentation équilibrée est suffisante pour couvrir nos besoins mais on peut aussi booster les apports en privilégiant des aliments plus riches en magnésium: épinards, fruits oléagineux, légumes secs… et certaines eaux minérales.

- Réapprenez à dormir: la fatigue résulte directement d’un mauvais sommeil. Dormir suffisamment, se coucher et se lever à des heures régulières, respecter un rituel avant de se coucher sont autant de règles d’or pour retrouver un sommeil apaisé et apaisant.

- Enfin, pratiquez une activité physique car le sport n’accentue pas la fatigue, bien au contraire. C’est un excellent régulateur du sommeil, du moral et de l’appétit. Des gestes simples qui vous éviteront de vous gâcher la vie à cause de la fatigue.

 

Services
© Impressive web France 2013 - Tous droits réservés                                                                                                                               Accueil | condition générales | Plan de site | Newsletter | Contact | RSS
Tendancemag.com | Copyright © Impressive web France 2013

Devenez fan de Tendancemag.com sur