Accueil » Santé & Forme » Santé au quotidien
Insuffisance rénale: symptômes, causes et traitements

Insuffisance rénale : les traitements

Publié le Lundi 11 Mars 2013

Jusqu’à ce jour, il n’existe pas de traitement qui permet d’agir sur la fonction de filtration des reins. Les traitements préconisés ne soignent pas la maladie mais diminuent considérablement sa progression. 

Le premier geste pour luter contre l’insuffisance rénale est l’adoption d’un régime alimentaire strict. Il convient de consulter un nutritionniste pour connaître le régime qui s’adapte le mieux à votre cas. Ce régime mise généralement sur la diminution, voire la suppression du sel. Le médecin peut également préconiser une réduction de l’apport en protéines afin de diminuer les déchets dans le sang. Dans les cas les plus graves, l’élimination du phosphore peut s’avérer nécessaire.

Quant aux médicaments prescrits par le médecin, ils sont souvent à base de vitamine D pour contrôler le phosphore, le calcium et le sulfonate de polystyrène sodique pour contrôler le potassium. Au besoin, le médecin peut prescrire des médicaments diurétiques pour éliminer l’excès de liquides dans le sang.

Il arrive néanmoins que la maladie atteigne un stade si avancé que les médicaments ne sont plus suffisants à maintenir un minimum du fonctionnement des reins. Dans ce cas, le médecin sera amené à opter pour des traitements plus lourds et plus contraignants. Le premier de ces recours est la dialyse, qui vise à compenser la fonction filtrante des reins.

On distingue la dialyse péritonéale de l'hémodialyse :

• La dialyse péritonéale suppose une certaine autonomie du patient. Elle s’effectue par l’installation permanente d’un petit tube appelé cathéter. Le tube en question permet de remplir le péritoine d’un dialysat afin d’effectuer une filtration des toxines et du surplus de liquides du côté de ce dialysat. Le remplacement du dialysat par un autre, vierge, se fait toutes les six heures et se passe chez soi (par le patient lui-même ou par un membre de sa famille).

• L’hémodialyse s’effectue à l’hôpital ou dans une clinique spécialisée. Elle se fait à l’aide d’une machine appelée dialyseur qui sert à pomper le sang pour le filtrer avant de le réintégrer dans le corps du patient. Cette opération est contraignante puisqu’elle dure environ 4 heures et doit être répétée en moyenne 3 fois par semaine.

La greffe ou transplantation rénale est également envisageable pour pallier une insuffisance rénale grave. Des examens médicaux très poussés sont effectués afin de déterminer si le corps du patient peut supporter une greffe. Le rein greffé peut autant provenir d’une personne vivante (généralement un membre de la famille) que d’une personne décédée.

Avant la greffe, le patient est traité avec un immunosuppresseur (qui réduit l’activité du système immunitaire) pour minimiser le risque de rejet du greffon. Des études ont permis de conclure que les greffes préemptives, qui sont effectuées avant la mise sous dialyse du patient, sont plus efficaces et ont plus de chance de réussir. Malheureusement, le don d’organe n’est ni assez répandu ni assez expliqué en Tunisie. Résultat, des patients gravement malades ne trouvent pas de donneur alors que, même si ce dernier est vivant, le don de rein n’altère aucunement sa santé. Un réel travail de fond est en train d’être effectué pour changer les mentalités, lever les tabous et sauver ainsi plusieurs vies.

Services
© Impressive web France 2013 - Tous droits réservés                                                                                                                               Accueil | condition générales | Plan de site | Newsletter | Contact | RSS
Tendancemag.com | Copyright © Impressive web France 2013

Devenez fan de Tendancemag.com sur