Accueil » Santé & Forme » Santé au quotidien

Diagnostic du glaucome

Par | Publié le Mercredi 16 Octobre 2013
Diagnostic du glaucome

Pour diagnostiquer un glaucome, le médecin peut utiliser différents tests. Le premier de ces tests est la tonométrie. Il s’agit de mesurer la pression à l’intérieur de l’œil en dirigeant un jet d’air pressurisé sur l’œil ouvert. Ce test peut être complété par la mesure de l’épaisseur de la cornée puisqu’elle influe sur les résultats du test de tonométrie.

Le médecin peut également observer d’éventuels dommages au nerf optique. Observation qui s’effectue par un appareil qui dirige une lumière dans l’œil.

Ces tests peuvent être complétés par un test du champ de vision. Pour ce faire, le patient fixe une cible au centre d’une sphère. Un point lumineux apparait à différents endroits pour mesurer le champ de vision.

Glaucome : L'importance du dépistage

Il est important de consulter rapidement dès la survenue des symptômes liés au glaucome. Une prise en charge de la maladie dès sa manifestation est primordiale, au risque de plusieurs complications qui peuvent entrainer la cécité.

La grande majorité des glaucomes sont silencieux, il n’y a pas de signes particuliers qui peuvent alerter la personne qui en est porteuse. Ainsi, il est difficile de suspecter un glaucome avec uniquement pour symptôme d’avoir mal aux yeux ou de ressentir une gêne oculaire.

En revanche, lors de la consultation effectuée pour ces signes, un glaucome peut être découvert. C’est là tout l’intérêt de la visite auprès d’un ophtalmologiste qui est le seul capable de dire si l’on est porteur d’un glaucome ou pas.

Les personnes à risque

Les premières personnes qui présentent un risque de glaucome sont celles qui ont des antécédents familiaux de cette maladie. En outre, la maladie frappe plus souvent les sujets atteints de 60 ans et plus. Les personnes atteintes de diabète ou d’hypothyroïdie sont elles aussi exposées au risque de glaucome. C’est également le cas pour les sujets atteints d’autres problèmes oculaires tels que la myopie aigue.

D’autres facteurs comme la consommation de café et de tabac augmentent le risque d’un glaucome puisque ces substances augmentent de façon momentanée la pression intraoculaire pouvant ainsi provoquer la maladie.

Services
© Impressive web France 2013 - Tous droits réservés                                                                                                                               Accueil | condition générales | Plan de site | Newsletter | Contact | RSS
Tendancemag.com | Copyright © Impressive web France 2013

Devenez fan de Tendancemag.com sur