Accueil » Santé & Forme » Santé au quotidien

Lasik : dites adieu à la myopie

Publié le Lundi 04 Novembre 2013
Lasik : dites adieu à la myopie

Après des années de port de lentilles de contact ou de lunettes, un patient atteint de myopie peut décider de passer au laser pour corriger son trouble de la vision. Qu’est ce qui motive cette démarche ? Quelles sont les contre-indications ? Suivez le guide

La myopie est un trouble de la vision qui engendre des images floues de loin. Une personne atteinte de myopie voit moins bien de loin que de près. Contrairement aux idées reçues, la myopie ne s'arrange pas avec l'âge. A partir de 45 ans, le sujet myope se retrouvera même avec un nouveau problème de vision : la presbytie. La presbytie n'est pas une maladie, il s'agit d'un processus de vieillissement normal de l'œil qui commence dès la naissance et qui apparait le plus souvent entre 40 et 45 ans. Le cristallin se durcit rendant difficile la vision ou la lecture de près.

Les opérations au laser sont indiquées autant pour corriger la myopie que la presbytie. Pour ce qui est de la myopie, l'intervention est possible à effectuer à partir de 18 ans. Ceci dit, les spécialistes remarquent un pic des demandes des interventions au laser vers l'âge de 40 ans.

Motivations

Les patients atteints de myopie recourent à l'opération au laser pour différentes raisons. Pour commencer, le port des lentilles devient plus problématique avec le temps. Puis, la chirurgie au laser a atteint un tel niveau de sécurité que nombreux sujets y ont recours plus facilement, sans crainte. Pour finir, lorsque la presbytie s'ajoute à la myopie, le patient se trouve obligé de passer des lunettes simples aux verres progressifs pas toujours tolérés et assez chers. Toutes ces raisons font que beaucoup de sujets atteints de myopie et de presbytie optent pour l'opération au laser.

Le laser pour qui ?

Comme expliqué précédemment, l'opération au laser peut être pratiquée à partir de 18 ans. Il n'y a pas de limite d'âge ni de degré de myopie pour la pratiquer. L'opération au laser peut également être préconisée pour soigner l'hypermétrope, l'astigmate et le presbyte.

Dans le cas de la myopie, cette dernière doit être stable (ne pas présenter de changement significatif) depuis un an, pour que l'opération soit envisageable.

Le laser, peut être contre-indiqué dans certains cas comme pour les maladies auto-immunes, et la grossesse. Les modifications hormonales peuvent en effet agir sur la précision de l'intervention.

Qu'est ce que le lasik ?

L'opération au laser la plus pratiquée est le lasik qui consiste à soulever une très fine lamelle de la cornée et à enlever en-dessous une couche (l'épaisseur de la couche dépend du degré de la myopie) avec un laser émettant des rayonnements ultra-violets. Cette intervention corrige le problème de vision en donnant une nouvelle courbure à la cornée ce qui permet à l'image de se reporter sur la rétine et non plus en avant de celle-ci. Pour finir, la lamelle enlevée au début de l'intervention est réappliquée. Le lasik est une opération très précise dont le programme opératoire est contrôlé par ordinateur.

Déroulement de l'opération

La majeure partie des personnes ayant eu recours à un lasik se dit étonnée par la rapidité et la simplicité de l'intervention. Le lasik ne nécessite en effet ni hospitalisation, ni anesthésie générale. L'opération qui est très courte pour le patient, demande en revanche de longs préparatifs pour l'équipe médicale qui effectue au préalable des tests de sécurité sur les appareils.

Une anesthésie locale est effectuée (quelques goutes de collyre), les paupières sont maintenues ouvertes à l'aide d'un écarteur et l'opération s'effectue sous microscope opératoire durant quelques minutes. Le patient ne ressent aucune gêne tout au long de l'intervention et doit juste fixer une lumière rouge sans bouger brusquement ni parler. Tout ce que vous aurez à faire et de vous décontracter au maximum en vous débarrassant de l'anxiété excessive.

Le patient quitte la clinique une demi-heure à peine après l'opération, une fois l'examen de contrôle du chirurgien effectué, idéalement avec un accompagnateur. Le lasik ne présente pas de suites lourdes. Le patient peut tout au plus ressentir la présence d'u corps étranger dans les yeux, larmoyer et ressentir de légers picotements ou des démangeaisons. Ces gênes hypothétiques s'estompent complètement après 24 heures et le patient peut reprendre une activité normale.

Précautions après une opération au laser

Quelques précautions simples doivent être prises après une opération au laser. Pour commencer, il faut se souvenir qu'une lamelle de la corné vient d'être enlevée et remise, de ce fait, il ne faut absolument pas se frotter les yeux même si vous ressentez des démangeaisons au risque de déplacer le capot cornéen. Une coque de protection est nécessaire durant les quelques nuits qui suivent l'opération, ainsi que l'utilisation des goutes 3 à 4 fois par jour.

Une autre précaution consiste à ne pas s'exposer au soleil sans protection adaptée durant quelques semaines (exposer ses yeux au soleil sans protection est par ailleurs fortement déconseillé même si vous ne venez pas de subir une intervention au laser). Il faut également éviter les baignades afin de ne pas agresser les yeux avec le chlore ou le sel et ne pas se maquiller les yeux durant les semaines qui suivent le lasik.

Pour le reste, vous pouvez reprendre vos activités normales (sport, conduite, travail…) le lendemain de l'opération.

Les résultats du lasik se font ressentir dès le lendemain de l'intervention. La vision est nettement améliorée même si une sensation de flou peut persister pendant quelques jours pour certains sujets. La vision se stabilise complètement au bout d'un mois. . Dès le lendemain du lasik, la vision est très nettement améliorée.

Satisfaction

Les patients ayant eu recours au laser pour corriger une myopie ou une se disent très majoritairement satisfaits du résultat : la vue est nettement améliorée, ils n'ont plus besoin de lunettes ou de lentilles et peuvent pratiquer tous les sports et accéder à tous les métiers y compris ceux qui nécessitent une bonne vision sans correction.

Ceci dit, le médecin ne peut pas garantir les résultats en raison des différences des réactions et de la cicatrisation d'un individu à l'autre. Lorsque le médecin procède à une évaluation de l'opération, généralement un mois après celle-ci, il peut dans certains cas préconiser une retouche. L'intervention est idéalement effectuée entre le troisième et le sixième mois postopératoire, délai après lequel il est encore très facile de soulever la fine lamelle de cornée déjà découpée.

Mots clés :| Lasik | Myopie |
Services
© Impressive web France 2013 - Tous droits réservés                                                                                                                               Accueil | condition générales | Plan de site | Newsletter | Contact | RSS
Tendancemag.com | Copyright © Impressive web France 2013

Devenez fan de Tendancemag.com sur